Voici la première voiture électrique de Rallycross

Une entreprise autrichienne a révélé ce qui est censé être la toute première voiture de rallye et de rallycross 100% électrique, et qui produit près de 550 chevaux.

Propriété de Manfred Stohl, ancien champion du monde des Rallyes dans la catégorie Groupe N puis pilote de World Rally Car et plus récemment en World RX, l'entreprise de recherche et développement STARD travaille de longue date sur son projet, testant et développant la voiture en Autriche.

Le projet a été largement concentré sur l'aspect électrique, et une carrosserie de Peugeot 207 S2000 a été utilisée pour créer la voiture.

Équipée de quatre roues motrices, celle-ci développe l'équivalent de 544 chevaux pour un couple de 760 Nm, comparable à la puissance d'une Supercar du Championnat du monde de Rallycross. La voiture effectue à l'heure actuelle des runs de 15 minutes à puissance maximale, et peut atteindre une vitesse de 195 km/h avec une transmission à rapport unique.

C'est sans aucun doute la voiture la plus époustouflante que j'aie jamais pilotée”, dit Stohl, qui a mené l'essentiel des récents tests.

Bien sûr, j'étais sceptique au début quand mes ingénieurs m'ont dit d'oublier tout ce que je savais de la délivrance de la puissance d'une voiture de course. On ne peut exprimer ça par des mots - le couple immédiat et continu, sans même le moindre creux de rien à 195 km/h, vous donne l'impression d'être sur une catapulte géante, direction l'espace !”

Comme il n'y a pas le moindre à-coup, vous retenez même votre respiration durant l'accélération, attendant ce trou qui n'arrive jamais.”

La voiture de 1250 kilos peut atteindre 90% de son couple maxi en 40 millièmes de seconde (0”040”), départ arrêté, et utilise actuellement des moteurs individuels sur les essieux avant et arrière, mais l'entreprise œuvre sur un système quadrimoteur (un par roue).

Les batteries utilisées ont été conçues en interne par STARD, et pourront délivrer plus de puissance une fois qu'une transmission plus robuste aura été développée.

C'est un investissement dans ce que nous voyons comme au moins une part de l'avenir du sport automobile”, dit le PDG de STARD, Michael Sakowicz.

Il est difficile de dire si c'est LE futur car d'autres technologies sont également développées, comme l'hydrogène, mais à notre avis, l'électrique est mieux placé. La situation actuelle de la Formule E et l'impressionnante liste de constructeurs et de noms qui la rejoignent le montrent.”

Une question qui divise

L'introduction d'une catégorie électrique, que ce soit en rallye ou rallycross, n'est pas à l'ordre du jour mais STARD a financé et développé le projet afin d'être en avance si cela devait être le cas.

En plus de rechercher le maximum de performance possible, l'entreprise développe un système de récupération de l'énergie pour les surfaces glissantes afin de permettre une utilisation potentielle sur de plus longues spéciales de rallye.

Les véhicules électriques en rallycross sont clairement un sujet délicat et qui divise”, dit Sakowicz. “Une chose de sûre est que le format des courses en rallycross et la puissance électrique sont parfaitement compatibles.”

Notre voiture répond pleinement au règlement FIA, y compris son système de batterie, ce qui veut dire que nous serions prêts le cas échéant, ainsi que pour toute autre catégorie utilisant des véhicules électriques.”

Les possibilités avec un moteur électrique sont incroyables. La densité de puissance, l'aptitude et la contrôlabilité sont nettement supérieures à celles du moteur à combustion interne.”

Le Trophée Andros est actuellement la seule discipline à compter une catégorie électrique, avec des propulsions utilisant un moteur unique. De son côté, STARD a aussi l'expérience de voitures plus conventionnelles, ayant développé cette année en World RX les Ford Fiesta Supercar du Team Austria pour lequel Stohl courait en 2015.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries World Rallycross , WRC
Pilotes Manfred Stohl
Type d'article Actualités
Tags rallycross, voiture électrique