Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
35 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Une drôle de saison pour Timmy Hansen

partages
commentaires
Une drôle de saison pour Timmy Hansen
Par :
10 août 2017 à 15:14

Vainqueur miraculé il y a un an au Canada où il avait été repêché pour prendre part à la finale, l'aîné des frères Hansen n'a pu renouveler cette performance. Une déception, dans un parcours quelque peu curieux en 2017.

Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen, Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Podium : Timmy Hansen, Team Peugeot-Hansen, Peugeot 208 WRX
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot-Hansen, Peugeot 208 WRX
Timmy Hansen, Team Peugeot-Hansen, Peugeot 208 WRX
Timmy Hansen, Team Peugeot-Hansen, Peugeot 208 WRX

Timmy Hansen s'est qualifié directement cette fois pour la finale, demeurant ainsi l'un des deux seuls pilotes, avec Johan Kristoffersson, à les avoir toutes disputées en 2017. Mais il n'a pas connu la même réussite que le Suédois de PSRX Volkswagen, qui a signé sa quatrième victoire de la saison.

Bien parti, une fois passé en dernier par le tour joker, pour obtenir un podium derrière les deux Polo, il a en effet rencontré un problème mécanique et a dû abandonner, laissant ainsi son coéquipier Sébastien Loeb en signer un troisième d'affilée.

Cette présence en finale pour la huitième fois de la saison paraissait pourtant tout sauf évidente après les deux premières manches qualificatives du samedi, puisqu'il occupait une 14e position provisoire ne lui garantissant même pas une place en "demie". La faute à une casse mécanique au départ en Q2, suivie d'un tête-à-queue, le tout dans des conditions difficiles sur piste humide.

Le lendemain, après une nouvelle performance décevante en Q3, Hansen a enfin refait surface avec un troisième temps dans la dernière manche, et décroché son ticket pour les demi-finales. Là, parti de la troisième ligne à côté de son petit frère Kevin, il s'est engouffré d'entrée dans le tour joker – une tactique payante puisqu'il terminait deuxième derrière Kristoffersson. Il s'assurait ainsi une place sur la deuxième ligne en finale en compagnie de son autre coéquipier, Sébastien Loeb.

La suite, on la connaît.

Nouveau coup d'arrêt

"C’est vraiment frustrant ! Je menais la finale [avant de poser son joker, ndlr] mais j’ai rencontré un problème moteur qui ne m’a pas permis de terminer. C’est vraiment dommage", déplorait Hansen après coup, tout en trouvant du positif à relever. "J’ai le sentiment que nous avons un peu réduit l’écart face aux Volkswagen. De plus, nous avons effectué quelques très bons départs ce week-end et avons affiché une bonne pointe de vitesse en ligne droite. C’est encourageant."

Cette sixième et dernière place en finale marquait pourtant un nouveau coup d'arrêt dans sa progression.

Explication : cinquième, puis quatrième, troisième et enfin deuxième des quatre premières finales de l'année (en Espagne, au Portugal, à Hockenheim et en Belgique), le vice-Champion du monde 2015 n'avait plus qu'une marche à gravir pour s'imposer, mais il est retombé à une sixième place en Grande-Bretagne après avoir commis une petite faute et effectué un demi-tête-à-queue. Il a ensuite repris sa lente progression en terminant cinquième en Norvège puis quatrième en Suède, mais n'aura donc pu signer son troisième podium de l'année au Québec – alors qu'il en avait obtenu quatre à ce même stade en 2016 (avant deux autres) dans une saison pourtant jugée en demi-teinte.

Hansen est cinquième du championnat avant son autre rendez-vous préféré (avec Höljes, à domicile) de Lohéac, début septembre, qui l'avait vu s'imposer il y a deux ans. Il compte neuf points de retard sur Loeb après en avoir encaissé dix de pénalité au Portugal.

Article suivant
Une quatrième Audi EKS pour Nico Müller à Lohéac

Article précédent

Une quatrième Audi EKS pour Nico Müller à Lohéac

Article suivant

Une troisième Polo pour PSRX en Allemagne

Une troisième Polo pour PSRX en Allemagne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Événement Trois-Rivières
Lieu Trois-Rivières
Pilotes Timmy Hansen
Auteur Jean-Philippe Vennin