Deuxième succès de suite pour Neuville et Gilsoul !

partages
commentaires
Deuxième succès de suite pour Neuville et Gilsoul !
Par :
28 avr. 2019 à 16:46

Le duo a remporté sa seconde victoire de la saison et la seconde consécutive après celle obtenue au Tour de Corse, et emmené un doublé Hyundai, alors que Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont pris la troisième place.

Thierry Neuville et son copilote Nicolas Gilsoul se sont portés en tête du rallye à l'arrivée de la dernière spéciale de la première étape (ES8), vendredi, et ne l'ont plus lâchée par la suite. S'ils ont bénéficié des malheurs ayant frappé les trois Toyota qui se sont montrées parfois très rapides (elles figuraient au trois premières places à la mi-journée de ce même vendredi), ils n'en ont pas moins été performants et réguliers, remportant trois spéciales dont la deuxième de ce dimanche.

Après avoir temporisé lors du premier passage dans El Condor (ES16), Neuville a en effet été le plus rapide dans Mina Clavero – Giulio Cesare (ES17), autre spéciale mythique du Rallye d'Argentine. "La voiture allait bien, la spéciale était très propre alors que l'autre était jonchée de pierres", a-t-il expliqué au point stop de celle-ci. "J'ai été trop prudent ce matin. Je préfère attaquer comme ça, je suis plus à l'aise dans la voiture."

Lire aussi :

Le leader du championnat a ensuite signé le troisième temps dans la Power Stage, remportée par Sébastien Ogier devant Jari-Matti Latvala, Neuville donc, Dani Sordo et Ott Tänak – qui ont inscrit chacun de cinq à un point de bonus au championnat.

Neuville, qui remporte sa deuxième victoire en Argentine, où Gilsoul et lui s'étaient déjà imposés en 2017 – pour 0"7 seulement au terme d'un final haletant –, précède de 48"4 à l'arrivée son équipier Andreas Mikkelsen. Celui-ci retrouvait sa place chez Hyundai pour ce week-end après avoir dû la laisser à Sébastien Loeb en Corse, et a lui aussi allié rapidité et régularité. 

Ogier finalement troisième

Remonté à la troisième place avant le début de la troisième étape à la faveur d'une pénalité de dix secondes infligée à Kris Meeke, Sébastien Ogier n'a rien pu faire dans les deux premières des trois spéciales de ce dimanche, avec une Citroën qu'il a qualifiée de pas assez rapide et manquant de traction. Il a vu le Britannique revenir à 0"5 de lui après l'ES16, puis le dépasser dans la spéciale suivante pour 5"2, mais a finalement repris l'avantage sur le fil à l'issue de la Power Stage dans laquelle son adversaire a subi une crevaison.

Alors qu'il occupait la deuxième place derrière Neuville, Ogier avait perdu beaucoup de temps, samedi en fin de matinée, en heurtant un poteau de portail et perdant la direction assistée de sa C3 WRC (un fait de course qui allait d'ailleurs être à l'origine de la pénalité reçue par Meeke mais aussi Tänak). Il s'était retrouvé sixième du classement provisoire en milieu de deuxième étape.

Lire aussi :

Leader du rallye entre l'ES4 et l'ES6, vendredi, Meeke n'a pas connu un rallye facile avec notamment des ennuis de boîte de vitesses (perte du troisième rapport), de freins (d'où une petite touchette avec une pierre) et enfin cette pénalité puis la crevaison dans les derniers kilomètres.

Dani Sordo, passé lui aussi devant le Britannique (pour une demi-seconde) avant le début de la troisième étape à la faveur de la fameuse pénalité, n'a pu suivre son rythme ce dimanche et lui a rétrocédé la quatrième place dès la première spéciale (ES16) avant de concéder également la cinquième à une autre Toyota, celle de Jari-Matti Latvala, à l'arrivée de la suivante.

Tänak en galère

Au volant des autres Yaris, Latvala et Tänak ont eux aussi rencontré bien des difficultés ce week-end. Essentiellement des crevaisons pour le Finlandais, qui célébrait son 200e départ en mondial, mais plus diverses pour l'Estonien qui est sans aucun doute le grand perdant de ce rallye.

En tête après les deux premières spéciales, puis au terme de l'ES7 mais pas pour longtemps, il a d'abord été retardé par un problème lié à un arbre de transmission dans l'ES8, vendredi, puis par un autre du côté de la batterie, samedi – qui l'a contraint à l'abandon à deux spéciales de la fin d'étape. Reparti ce matin en Rally2, mais devant ouvrir la route, il a dérobé in extremis la huitième place finale à Mads Østberg.

Østberg impose la C3 R5

Pas dans le rythme et perturbé par un problème de liaison radio interne les deux derniers jours, Teemu Suninen se classe septième avec la seule Ford M-Sport à l'arrivée. Son équipier Elfyn Evans a abandonné samedi à la suite d'un tonneau, tout comme Esapekka Lappi la veille avec sa Citroën.

Une autre C3, version R5 celle-là, a terminé huitième au général et remporté la catégorie WRC2 Pro aux mains d'Østberg – bien qu'ayant rencontré son lot de problèmes. Le pilote chilien Pedro Heller s'est quant à lui imposé en WRC2, non sans une ultime frayeur quand le moteur de sa Fiesta privée a coupé dans la dernière spéciale.

Classement final provisoire

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écarts &

intervalles

1

Belgium Thierry Neuville

Belgium Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1 3h20'54"6
2

Norway Andreas Mikkelsen

Norway Anders Jæger

Hyundai

RC1

48"4

48"4

3

France Sébastien Ogier

France Julien Ingrassia

Citroën

RC1

1'04"8

16"4

4

United Kingdom Kris Meeke

United Kingdom Seb Marshall

Toyota

RC1

1'06"2

1"4

5

Spain Dani Sordo

Spain Carlos del Barrio

Hyundai

RC1

1'26"7

5"6

6

Finland Jari-Matti Latvala

Finland Miikka Anttila

Toyota

RC1

1'21"1

14"9

7

Finland Teemu Suninen

Finland Marko Salminen

Ford M-Sport

RC1

4'57"3

3'30"6

8

Estonia Ott Tänak

Estonia Martin Järveoja

Toyota

RC1

14'24"8

9'27"5

9

Norway Mads Østberg

Norway Torstein Eriksen

Citroën

RC2

14'28"5

3"7

10

Chile Pedro Heller

Spain Marc Martí

Ford

RC2

20'14"5

5'46"0

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
LIVE WRC - Suivez le Rallye d'Argentine en direct

Article précédent

LIVE WRC - Suivez le Rallye d'Argentine en direct

Article suivant

Championnat - Neuville et Hyundai creusent l'écart

Championnat - Neuville et Hyundai creusent l'écart
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Catégorie Jour 4
Auteur Jean-Philippe Vennin
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu