WRC Rallye de Sardaigne

Un abandon aux airs de coup de grâce pour Neuville en Sardaigne

De nouveau accablé par un problème mécanique vendredi, Thierry Neuville ne se faisait déjà plus d'illusions sur ses chances de bien figurer à l'issue du Rallye de Sardaigne, avant son abandon survenu aujourd'hui en fin de matinée.

Cela devait finir par arriver. Thierry Neuville a été contraint à l'abandon à l'issue de l'ES12 du Rallye de Sardaigne, après un début d'épreuve marqué par un énième problème mécanique sur sa Hyundai.

Le pilote belge a en effet perdu le contrôle de sa i20N sur l'avant-dernière spéciale de la matinée, partant en tonneaux avant de faire l'effort de repartir. Peine perdue : lui et son copilote Martijn Wydaeghe ont essuyé leur premier abandon de la saison peu après avoir vu le bout du parcours chronométré.

Les deux hommes ont ainsi dû mettre pied à terre alors que de la fumée s'échappait du capot moteur de leur machine, visiblement en surchauffe. On se sait pas encore s'ils pourront repartir, à l'instar d'Elfyn Evans, pour tenter d'aller chercher des points demain sur la Power Stage. 

Un résultat compromis dès la première étape

C'est un scénario qui se renouvelle que trop souvent pour Thierry Neuville depuis le début de saison, bien que ce dernier était jusque-là toujours parvenu à terminer dans le top 6. Performant et doté d'une bonne pointe de vitesse, comme l'avait laissé supposer son meilleur temps sur la Super Spéciale dans les rues d'Olbia jeudi soir, le pilote belge avait cependant de toute façon déjà vu une nouvelle fois ses espoirs douchés dès la première étape du Rallye de Sardaigne ce vendredi.

La faute à un premier problème mécanique sur l'ES5, toujours au niveau de la transmission après un premier pépin similaire subi il y a deux semaines au Portugal. En conséquence, le pensionnaire de Hyundai avait été contraint de réaliser toute la cinquième spéciale avec seulement deux roues motrices…

Neuville s'est encore retrouvé dans l'œil du cyclone lors des deux premières journées de compétition en Sardaigne

Neuville s'est encore retrouvé dans l'œil du cyclone lors des deux premières journées de compétition en Sardaigne

"Pour être honnête je ne sais pas ce qu'il s'est passé", a-t-il confié sur le coup. "Nous avons tout simplement perdu la motricité à l'arrière, et nous avons dû couvrir toute la spéciale avec deux roues motrices. Il semble que l'arbre de transmission soit cassé."

Neuville, qui évoluait alors à la sixième place provisoire du rallye, à 17" du leader, avait par la suite perdu près de deux minutes à cause de cet incident. De quoi le reléguer déjà dans les profondeurs du classement, et annihiler tout espoir de victoire et même de podium ce week-end en Italie : "Nous sommes à présent à deux minutes du leader, donc je ne vois pas comment nous pouvons revenir", ajoutait-il. "Les six ou sept premières voitures se tiennent en une poignée de secondes, donc on peut dire que c'est terminé pour nous ce week-end, il n'y a rien de plus à dire."

Malgré cela, le pilote belge avait tout de même su se remobiliser ce samedi matin terminant la première spéciale du jour à la troisième place avant de prendre la deuxième sur l'ES suivante, où Hyundai a signé un triplé (Ott Tänak ayant obtenu le scratch, et Dani Sordo la troisième place), mais il était dit qu'il allait boire le calice jusqu'à la lie ce week-end.

Neuville deuxième du championnat, mais jusqu'à quand ?

Il est vrai que les six premiers se tenaient en une trentaine de secondes hier soir, à l'issue de la première étape, et qu'un bon coup semblait plus que jamais possible pour celui qui occupe la deuxième place au championnat, certes à 46 points du leader Kalle Rovanperä.

Reste que le Belge se trouve actuellement engagé dans une bien mauvaise série, avec des problèmes de fiabilité rencontrés sur chacun des trois derniers rallyes : perte de puissance en Croatie, et bris de transmission à la fois au Portugal et en Sardaigne.

Une situation d'autant plus rageante que Neuville parvient constamment à limiter les dégâts et à finir à minima dans le top 6 sur chaque épreuve (avec en point d'orgue ses podiums en Suède ainsi qu'en Croatie).

Neuville occupait encore la deuxième place du championnat avant le Rallye de Sardaigne. Un petit miracle compte tenu de ses nombreux problèmes de fiabilité

Neuville occupait encore la deuxième place du championnat avant le Rallye de Sardaigne. Un petit miracle compte tenu de ses nombreux problèmes de fiabilité

C'est ainsi un pilote abattu qui répondait aux questions des journalistes hier soir : "Nous continuons de nous battre, encore et encore, et nous n'obtenons rien en retour", a-t-il ainsi déploré. "Au lieu de cela nous nous retrouvons perclus de problèmes sur tous les rallyes, voilà la situation telle qu'elle est en ce moment. Il est clair que cela doit changer, et tout le monde travaille là-dessus. La probabilité de rattraper des positions est très mince ce week-end, donc cela va être difficile de retrouver de la motivation."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent ES10 à ES13 - Tänak confortable leader après l'abandon de Lappi
Article suivant ES14 à 17 - Tänak probable leader après une fin de journée confuse

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France