WRC
26 févr.
Événement terminé
22 avr.
Prochain événement dans
10 jours
C
Rallye du Portugal
20 mai
Prochain événement dans
38 jours
C
Rallye d'Italie
03 juin
Prochain événement dans
52 jours
C
Rallye du Kenya
24 juin
Prochain événement dans
73 jours
C
Rallye d'Estonie
15 juil.
Prochain événement dans
94 jours
C
Rallye de Finlande
29 juil.
Prochain événement dans
108 jours
13 août
Prochain événement dans
123 jours
C
Rallye de l'Acropole
09 sept.
Prochain événement dans
150 jours
C
Rallye d'Espagne
14 oct.
Prochain événement dans
185 jours
C
Rallye du Japon
11 nov.
Prochain événement dans
213 jours

Mikkelsen : "J'étais sûr de n'avoir aucune chance"

Arrivé en cours de saison chez Citroën, le Norvégien a signé sa première performance digne d'intérêt pour son troisième rallye sur la C3, le dernier week-end en Allemagne, avec une deuxième place à l'arrivée.

Mikkelsen : "J'étais sûr de n'avoir aucune chance"
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Podium : les deuxièmes Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team, les vainqueurs Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Citroën World Rally Team, Sébastien Ogier, M-Sport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Citroën World Rally Team

Andreas Mikkelsen était un leader surpris d'occuper cette position, vendredi en milieu de première étape, sur des routes très humides en raison de la pluie tombée dans les heures précédentes. Dans ces conditions, les voitures coupant allègrement dans les cordes et ramenant de la terre sur la route, sa lointaine position de départ – la 12e – ne lui laissait pourtant guère d'espoir le matin même.

"Quand j'ai vu les prévisions météo pour le rallye, j'étais sûr que je n'aurais aucune chance", confirme l'ancien pilote Volkswagen. "Partir de si loin le premier jour était vraiment un défi. Mais par chance, j'aime vraiment les spéciales dans les vignes. Je m'y sens maintenant comme chez moi. Alors j'ai attaqué très, très fort car on savait que la météo serait meilleure le deuxième et le troisième jour."

Mikkelsen a cédé sa place de leader à Ott Tänak dans l'après-midi, mais s'est maintenu les deux jours suivant à la deuxième place, tenant en respect Sébastien Ogier qui, dans l'optique du championnat, n'était cependant pas prêt à prendre tous les risques. "L'objectif était de rester proche d'Ott [Tänak] et c'est ce qu'on a fait", résume le vainqueur du WRC2 au Monte-Carlo et en Corse cette année, déjà sur l'asphalte, avec Skoda.

À entendre l'ancien pilote Volkswagen, c'est dans la spéciale de Panzerplatte, souvent considérée comme le juge de paix du Rallye d'Allemagne avec ses 42 kilomètres (moins trois mètres !), tracée sur les routes en béton du camp militaire de Baumholder – le long desquelles sont alignés les fameux hinkelsteins dont la fonction est d'ordinaire de retenir des chars d'assaut –, qu'il a pu faire la différence avec son ancien équipier.

"Les deux autres journées ont été un défi aussi, avec de petites erreurs, mais j'ai enfin maîtrisé la longue Panzerplatte et notre préparation a payé", reprend Mikkelsen. "L'année dernière, nous menions le rallye en arrivant dans la spéciale de Panzerplatte. Puis nous avons perdu 14 et 16 secondes dans chacun des deux passages. Je savais que quand il [Ogier] était quatre secondes derrière moi avant [le second passage dans] Panzerplatte, je devais y aller car il était beaucoup plus rapide. Mais on a réussi à prendre un peu de temps à Seb et ce fut le moment décisif."

"J'espère faire tous les rallyes"

Le Rallye d'Allemagne était le dernier officiellement prévu pour Mikkelsen chez Citroën à ce jour, mais, après la Catalogne où Stéphane Lefebvre devrait faire son retour, on imagine mal de ne pas le voir en Grande-Bretagne voire en Australie, où il s'était imposé l'année dernière – sauf que Khalid Al Qassimi souhaite lui aussi disputer la manche des Antipodes qui conclura la saison en novembre.

"J'espère faire tous les rallyes", dit l'intéressé, qui voit cependant plus loin. "La chose importante pour moi, maintenant, est de trouver un endroit où nous pourrons nous battre pour le championnat l'année prochaine. Si ce sera Citroën ou pas, je n'en sais rien. Mais j'ai fait trois rallyes avec cette équipe et je les ai appréciés. Alors, on verra s'il y en a quelques-uns de plus."

partages
commentaires
Ogier se félicite d'une "très belle opération"

Article précédent

Ogier se félicite d'une "très belle opération"

Article suivant

Ogier pense qu'il va "continuer encore un peu"

Ogier pense qu'il va "continuer encore un peu"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Allemagne
Pilotes Andreas Mikkelsen
Équipes Citroën Total WRT
Auteur Jean-Philippe Vennin