Andreas Mikkelsen – "Je crois que je vais pleurer sur la liaison!"

Ainsi s'est exprimé le Norvégien, qui a remporté sa première victoire en Championnat du monde en ayant tout donné dans la dernière spéciale pour s'assurer ce qui devait être... une 2e place.

Trois secondes et un dixième : tel est finalement l'écart entre Andreas Mikkelsen et Jari-Matti Latvala à l'arrivée du Rallye d'Espagne. Le Norvégien de 26 ans, associé à Ola Fløene, a signé le meilleur chrono de la Power Stage en battant son équipier de pas moins de 1”7, alors même que celui-ci – qui s'était élancé juste avant lui dans la spéciale – venait d'admettre qu'il n'aurait pas pu aller plus vite.

La 2e place que Mikkelsen s'était ainsi assurée s'est transformée en victoire quelques secondes à peine après qu'il a franchi la ligne d'arrivée, quand Sébastien Ogier est sorti trop large dans un virage à gauche rapide après 8,3 des 12,10 km et est allé taper violemment la barrière de sécurité, arrachant une roue de sa Polo.

Bien sûr, ce n'est pas la façon dont je voulais remporter mon premier rallye [en WRC]. C'est irréel !

Andreas Mikkelsen

Je ne sais pas vraiment quoi dire,” a déclaré le double Champion IRC (2011/2012), qui n'en croyait pas ses oreilles quand les reporters qui l'attendaient micro en main au point stop lui ont annoncé la nouvelle. “Bien sûr, ce n'est pas la façon dont je voulais remporter mon premier rallye [en WRC]. C'est irréel !”

On a beaucoup souffert sur la terre [vendredi] mais on a attaqué comme des fous sur l'asphalte. Je crois que je vais pleurer sur le parcours de liaison [menant au Parc Fermé] !”

 

Leader du rallye depuis la fin de la première étape vendredi soir, Sébastien Ogier comptait 50”9 d'avance sur Mikkelsen au départ de l'ES23. Il n'avait pas attaqué plus que nécessaire de toute la matinée, mais s'était peut-être mis en chasse d'une nouvelle victoire dans cette Power Stage qui rapporte trois points de bonus au championnat à celui qui s'y montre le plus rapide.

Podium pour Sordo

Dani Sordo fait un remarquable 3e en s'étant régulièrement montré le plus rapide des pilotes Hyundai sur ce terrain qu'il connaît comme sa poche. Le régional de l'étape ne termine qu'à 21”2 du vainqueur mais avec 45”1 d'avance sur son plus proche suivant.

Celui-ci n'est autre que Mads Østberg. Kris Meeke bien qu'ayant signé le 3e chrono (qui lui rapporte un point de bonus) est finalement devancé de 1”9 par son équipier chez Citroën pour ce qui est devenu in extremis la 4e place finale.

Voir aussi : la galerie photo du Rallye d'Espagne

Thierry Neuville a parcouru la spéciale avec un arbre de transmission cassé, conséquence de sa mésaventure de la précédente, pour terminer 8e du général. Mais il ne semblait pas exclu à l'arrivée de ce dernier chrono que Hyundai ne force Hayden Paddon, 6e, à encaisser une pénalité – en toute légalité – sur le parcours de liaison menant au Parc Fermé.

Le Néo-Zélandais, qui pilotait en Espagne pour l'équipe “B” de la marque coréenne, pourrait ainsi glisser derrière Neuville au classement, ce dernier inscrivant alors plus de points pour l'équipe “A” qui lutte avec Citroën pour la 2e place du Championnat des constructeurs.

Al-Attiyah titré en WRC2

La spéciale ayant été annulée pour les concurrents devant s'élancer après Ogier, dont la Volkswagen était immobilisée au milieu de la route, Nasser Al-Attiyah a conservé son petit dixième d'avance et sa 3e place en WRC2 qui lui valent de remporter, en compagnie de son copilote Matthieu Baumel, sa seconde couronne mondiale consécutive en WRC2 et... son troisième titre en trois week-ends après ceux acquis dans la Coupe de monde des rallyes-raids et le Championnat du Moyen-Orient des rallyes.

Pontus Tidemand a remporté cette catégorie et Quentin Gilbert s'est une nouvelle fois imposé en WRC3.

WRC - Espagne - Classement final

 Pilote
Copilote
VoitureCat.

Écart 1er

& préc.

1  A. Mikkelsen
 O. Fløene
VW Polo R WRC RC1 3h21:04.8
2  J. Latvala
 M. Anttila
VW Polo R WRC RC1 3.1
3.1
3  D. Sordo
 M. Marti
Hyundai i20 WRC RC1 21.2
18.1
4  M. Østberg
 J. Andersson
Citroën DS3 WRC RC1 1:06.3
45.1
5  K. Meeke
 P. Nagle
Citroën DS3 WRC RC1 1:08.2
1.9
6  H. Paddon
 J. Kennard
Hyundai i20 WRC RC1 1:23.3
15.1
7  M. Prokop
 J. Tomanek
Ford Fiesta RS WRC RC1 4:14.2
2:50.9
8

 T. Neuville

 N. Gilsoul

Hyundai i20 WRC RC1 8:01.9
3:47.7
9  P. Tidemand
 E. Axelsson
Skoda Fabia R5 RC2 8:56.8
54.9
10  J. Kopecky
 P. Dresler
Skoda Fabia R5 RC2 9:07.5
10.7
11  R. Kubica
 M. Szczepaniak
Ford Fiesta RS WRC RC1 12:15.0
3:07.5
12  N. Al-Attiyah
 M. Baumel
Skoda Fabia R5 RC2 13:02.1
47.1
13  A. Kremer
 P. Winklhofer
Skoda Fabia R5 RC2 13:02.2
0.1
14  K. Al Qassimi
 C. Patterson
Citroën DS3 WRC RC1 13:45.4
43.2
15  Y. Protasov
 P. Cherepin
Ford Fiesta RRC RC2 16:38.2
2:52.8
16  F. Turan
 G. Zsiros
Ford Fiesta R5 RC2 18:29.8
1:51.6
17  J. Koltun
 I. Pleskot
Ford Fiesta R5 RC2 21:43.7
3:13.9
18  Q. Gilbert
 R. Jamoul
Citroën DS3 R3T RC3 24:17.8
2:34.1
19  T. Folb
 F. le Floch
Citroën DS3 R3T RC3 26:25.7
2:07.9
20  F. Andolfi
 S. Scattolin
Peugeot 208 R2 RC4 27:07.3
41.6
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye d'Espagne
Type d'article Résumé de course