WRC
22 août
-
25 août
Événement terminé
12 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
8 jours
C
Rallye d'Australie
14 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
29 jours

Une petite erreur assez coûteuse pour Meeke

partages
commentaires
Une petite erreur assez coûteuse pour Meeke
Par :
17 nov. 2017 à 11:01

Parfaitement dans le rythme et disposant d'une bonne position de départ dans les spéciales, le pilote Citroën a toutefois perdu le contact avec Andreas Mikkelsen et se retrouve à la lutte avec Thierry Neuville au terme de la première étape.

Ayant réalisé deux fois le meilleur temps dans les deux premières spéciales du Rallye d'Australie, Kris Meeke occupait cette même position au classement général à trois secondes seulement de Mikkelsen qui s'élançait trois places derrière lui (sixième et neuvième respectivement). Mais le Britannique a commis une petite erreur dans le dernier secteur chronométré de la matinée, pour une perte qu'il a estimée à une douzaine de secondes. Ayant comme ses équipiers privilégié cette fois les pneus tendres pour la seconde boucle, il s'est retrouvé sous la menace d'une autre Hyundai, celle de Thierry Neuville qui, en gommes tendres, l'a dépossédé de la deuxième place en toute fin de journée.

"J’ai apprécié cette journée, même si je regrette d’avoir perdu du temps avec ma petite erreur dans l’ES3", dit le vainqueur des Rallyes d'Argentine et d'Espagne cette année, à 20"1 de Mikkelsen et 20"7 de Neuville. "Je suis arrivé trop vite dans un virage et nous sommes sortis dans les buissons. Il a fallu faire marche arrière pour repartir avec une douzaine de secondes perdues."

"À part cela, tout s’est bien passé et je me sentais très bien au volant de la voiture. La seconde boucle était intéressante, car les écarts sont restés très faibles malgré des choix de pneus très variés d’une équipe à l’autre. Nous aurons à nouveau une bonne position sur la route demain [il s'élancera derrière Neuville, l'ordre de départ ayant été fixé après l'ES6], c’est peut-être ce qui est le plus important !"

Lefebvre espérait mieux

Troisième derrière son chef de file après la boucle matinale, Craig Breen a ensuite concédé du terrain en semblant moins à son aise et commettant quelques erreurs dans lesquelles sa C3 a laissé sa lame avant et son diffuseur arrière pour se retrouver avec une aérodynamique altérée. Pour sa première participation, il se maintient en cinquième position à dix secondes toutes rondes de Meeke.

Disputant quant à lui son second Rallye d'Australie après l'édition 2015 qu'il l'avait vu remplacer au pied levé Mads Østberg sur la DS3 WRC du Norvégien, Stéphane Lefebvre a été ralenti par une crevaison dans la première spéciale de chaque boucle, d'où une certaine prudence ensuite puisqu'il n'avait plus de roue de secours. Cela ne l'a pas empêché de signer notamment un deuxième temps dans l'ES3 et de rester, en neuvième position, au contact de Sébastien Ogier qui a cependant creusé un peu l'écart dans les deux super spéciales concluant la journée (celui-ci passant de 5"3 à 9"4).

"Ce n’était pas la journée que j’espérais", regrette le natif du Pas-de-Calais. "Mes deux crevaisons – que je ne m’explique pas totalement – m’ont fait perdre près d’une demi-minute. Il y a tout de même du positif à retirer de cette étape. Lorsque tout va bien, mes chronos sont similaires à ceux de Craig et j’arrive à me placer dans le top 5. J’espère avoir un peu plus de réussite demain !"

Article suivant
ES4 à 8 - Mikkelsen augmente légèrement son avance

Article précédent

ES4 à 8 - Mikkelsen augmente légèrement son avance

Article suivant

Neuville : "Une première journée prometteuse"

Neuville : "Une première journée prometteuse"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Pilotes Kris Meeke , Craig Breen , Stéphane Lefebvre
Équipes Citroën Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin