Neuville gagne aux Antipodes, Latvala à la faute !

Le Belge de Hyundai et son complice Nicolas Gilsoul ont remporté en Australie leur quatrième victoire de la saison, au terme de la Power Stage marquée par la sortie de route de Jari-Matti Latvala qui occupait la deuxième place.

Thierry Neuville n'a connu qu'une véritable alerte dans un Rallye d'Australie riche en rebondissements et qui a connu ce dimanche des conditions météorologiques dantesques ayant entraîné l'annulation de l'avant-dernière spéciale.

Après qu'il a bien limité les dégâts malgré une position assez désavantageuse sur la route (la deuxième) vendredi, cela s'est passé le lendemain dans l'ES10 qui l'a vu partir à la faute, manquer un carrefour, faire marche arrière pour repartir et perdre une douzaine de secondes – avec en prime un souci au niveau de la boîte de vitesses.

C'est paradoxalement à l'issue de cette même ES10 que Neuville s'est emparé de la tête du classement général, celle-ci ayant été fatale à Andreas Mikkelsen, l'un de ses équipiers chez Hyundai et leader depuis le début du rallye. Le Norvégien s'était lui aussi fait piéger mais n'avait d'autre dégât que deux pneus crevés, sauf qu'il n'avait embarqué qu'une roue de secours...

À l'exception peut-être d'une légère inquiétude après l'ES18, ce dimanche matin, qui a vu Jari-Matti Latvala réduire de moitié son retard sur lui pour revenir à un peu moins de dix secondes, la pluie s'étant mise à tomber alors qu'ils étaient dans les spéciales – et le pilote Toyota y passant le premier –, Neuville a toujours été parfaitement maître de la situation. Et après avoir fait remonter l'écart à 14”3 dans la 19e spéciale, l'annulation de la suivante et avant-dernière est tombée à point nommée.

La Power Stage pour Ogier

Vainqueur pour la quatrième fois en 2017 alors qu'aucun de ses rivaux ne s'est imposé plus qu'à deux reprises, le désormais vice-Champion du monde a laissé à celui qui l'a devancé au classement final de cette saison, Sébastien Ogier, le soin de remporter la Power Stage disputée sous un ciel redevenu bleu... et dans laquelle Latvala est sorti de la route, sans gravité pour l'équipage.

Ott Tänak, qui avait lui aussi refait la moitié de son retard sur Latvala sous le déluge de l'ES18, termine donc à la deuxième place et assure à M-Sport d'avoir placé au moins un de ses pilotes sur le podium de chaque rallye cette année, se classant également troisième place du championnat.

Ses équipiers Ogier et Elfyn Evans, les deux héros du Rallye de Grande-Bretagne il y a trois semaines, ont cette fois connu un week-end "sans" mais conclu malgré tout aux quatrième et cinquième positions derrière Hayden Paddon (qui a signé son deuxième podium de l'année), en ayant profité des abandons tardifs de Latvala ainsi que des Citroën de Stéphane Lefebvre et Craig Breen. Esapekka Lappi et Kris Meeke, reparti en Rally2 dimanche, viennent ensuite.

Les locaux Nathan Quinn (Mitsubishi), titré Champion d'Australie, Richie Dalton (Skoda) et Dean Herridge (Subaru) suivent devant Jordan Serderidis (DS3 WRC), Kalle Rovanperä (Ford Fiesta R5) et Mikkelsen – reparti lui aussi en Rally2 pour la dernière étape – qui est le dernier pilote officiel d'une WRC classé, en 13e position.

WRC - Australie 2017 - Classement final

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

1

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1 

2h35:44.8

2

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Ford M-Sport

RC1 

22.5

22.5 

3

 Hayden Paddon

 Seb Marshall

Hyundai

RC1

59.1

36.6

4

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1

2:27.7

1:28.8

5

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford M-Sport

RC1

3:05.6

37.9

6

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1 

3:49.5

43.9

7

 Kris Meeke

 Paul Nagle

Citroën

ASN

22:58.4

19:08.9

Le classement complet sera à retrouver ici. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Pilotes Thierry Neuville
Type d'article Résumé de course
Tags power stage, troisième étape, wrc australie