Breen - "L'impression d'être au cœur d'un jeu vidéo"

L'Irlandais disputait dans le Grand Nord que son deuxième rallye au volant d'une WRC, son premier sur la Citroën DS3, et s'en est bien sorti avec une 8e place.

Breen - "L'impression d'être au cœur d'un jeu vidéo"
Craig Breen, Abu Dhabi Total World Rally Team
Craig Breen, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team
Craig Breen, Abu Dhabi Total World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team
Kris Meeke, Khalid Al-Qassimi, Craig Breen, Abu Dhabi Total World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team

Comme Stéphane Lefebvre avant lui au Monte-Carlo, Craig Breen a été le seul pilote de l'équipe Abu Dhabi World Rally Team à inscrire des points au championnat pilotes en Suède, suite aux problèmes de Kris Meeke. Ce dernier, alors qu'il pouvait (cette fois encore) viser la victoire, a en effet trouvé (cette fois encore) sur son chemin une pierre enchâssée dans la route.

Breen, qui effectuait sa seconde tentative sur ce rallye au volant d'une World Rally Car après celle de l'an dernier avec une Ford Fiesta WRC (et une autre l'année précédente sur une Fiesta S2000), a d'une certaine façon suivi les traces de son aîné ces dernières saisons. Ancien pilote Peugeot UK en ERC (qui s'appelait encore IRC quand Meeke l'avait remporté sur une 207 S2000 en 2009), il se retrouve désormais au commandes d'une voiture de la marque sœur, Citroën, et dans la catégorie supérieure. Une différence notable est que lui n'a pas remporté le titre européen, mais il s'est classé 2e du championnat en 2015 et 3e les deux années précédentes.

En Suède, Breen s'est mis en valeur dès le premier jour dans des conditions meilleures que celles qui étaient attendues mais pas simples pour autant.

"L’après-midi était plus compliqué avec toute cette neige. C’est assez incroyable de dire qu’il y en avait trop alors que nous l’avons attendue toute la semaine !", disait-il vendredi soir, occupant déjà la 8e place. "Je n’oublierai pas de sitôt l’arrivée de l’ES7, lorsqu’on m’a annoncé que je venais de réaliser le 3e temps… Cette première journée était fantastique, même si j’ai fait deux petites erreurs dans les dernières spéciales. Au total, je perds une trentaine de secondes mais je ne pourrais pas être plus heureux ce soir."

Huitième du classement à seulement 1"9 de Henning Solberg au terme de la première étape, Breen n'a pas signé de coup d'éclat le deuxième jour mais il est parvenu à maintenir la pression sur le Norvégien. Il a en effet ramené l'écart, qui n'a jamais dépassé les sept secondes après la première spéciale du jour, à 3"6 en fin d'étape après l'avoir même réduit à 1"5 après la précédente. Une crevaison décelée au départ de la super spéciale lui avait sans doute coûté ces deux secondes.

Le dimanche, Breen n'a pas pris de risques démesurés lors de la Power Stage qui était la seule spéciale du jour, même s'il n'a rendu qu'une seconde à Solberg. La 8e place était à ce prix.

"Je me suis véritablement régalé au volant de cette voiture, j’avais parfois l’impression d’être au cœur d’un jeu vidéo !", a-t-il commenté plus tard sans cacher sa satisfaction. "Rallier l’arrivée de ce rallye était mon objectif principal, je suis donc content d’être là en ayant accumulé une bonne expérience. Je marque également mes premiers points en WRC, c’est un moment important."

La prochaine participation de Breen n'est pas encore connue, Abu Dhabi Total World Rally Team ne participant pas à toutes les manches et le volant des deux DS3 étant partagé à tour de rôle entre quatre pilotes (Meeke, Lefebvre, Breen et Khalid Al Qassimi).

partages
commentaires
Éric Camilli - "J'ai été trop optimiste"

Article précédent

Éric Camilli - "J'ai été trop optimiste"

Article suivant

Jari-Matti Latvala a-t-il déjà perdu toute chance de titre ?

Jari-Matti Latvala a-t-il déjà perdu toute chance de titre ?
Charger les commentaires