Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
39 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
3 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Breen et Østberg impatients d'en découdre sur des WRC 2017

partages
commentaires
Breen et Østberg impatients d'en découdre sur des WRC 2017
Par :
2 févr. 2017 à 14:06

Le pilote officiel Citroën disposera de la nouvelle C3 WRC lors de la seconde manche de la saison en fin de semaine prochaine, tandis que le Norvégien fera ses début sur la dernière version de la Ford Fiesta victorieuse au Monte-Carlo.

Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Craig Breen, Citroën World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën DS3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Citroën World Rally Team
Le parc d'assistance Citroën World Rally
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads OØstberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, M-Sport Ford
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Pontus Tidemand, Jonas Andersson, Skoda Motorsport Skoda Fabia R5
Pontus Tidemand, Skoda Fabia R5
Eric Camilli, Benjamin Veillas, Ford Fiesta WRC, M-Sport

Craig Breen récupérera en Suède le volant de la seconde C3 pour l'instant disponible, et que pilotait Stéphane Lefebvre au Monte-Carlo. L'Irlandais laissera donc à ce dernier la DS3 WRC de 2016 qu'il pilotait au Monte-Carlo – avec une belle cinquième place finale à la clé.

Pour tout dire, je suis juste impatient”, dit Breen. “C’est ce dont j’ai rêvé toute ma vie. Le Monte-Carlo a été bon, c’était une chance d'intégrer une équipe officielle, mais en le faisant sur un mode un peu plus calme. Un peu comme un gamin solitaire qui attend de faire la fête avec les grands !”

Mads Østberg, pour sa part, a perdu son volant chez M-Sport mais entamera en Suède sa campagne 2017 annoncée comme quasi-complète au volant d'une Ford Fiesta WRC préparée conjointement par M-Sport et par sa propre équipe avec laquelle il a déjà couru sur Ford ou Subaru dans le passé, le tout sous la bannière d'une structure née de l'association avec celle de Martin Prokop.

Je suis très excité de travailler à nouveau avec mes gars à moi”, a déclaré l'ancien pilote Citroën à Autosport, média de Motorsport Network. “C’est ce que je voulais. Nous voulons aligner deux Fiesta 2017 dans pas trop longtemps. Cela va être une année excitante, mais comme je le disais, c’est un grand pas pour la Suède avec si peu de temps dans la voiture. Le plan est de viser un podium, j’ai eu d’assez bons résultats là-bas ces dernières années.”

Un sixième podium ?

Østberg, en effet, a terminé quatre fois troisième au cours des cinq dernières éditions de la première manche scandinave de la saison. Il espérait que sa voiture soit terminée ce mercredi, pense qu'un nouveau résultat dans le trio de tête serait son plus gros résultat à ce jour.

C’est un très gros défi pour moi et pour l’équipe”, a ajouté le Norvégien, vainqueur du Finnskog Rally pour la sixième fois samedi dernier au volant d'une Fiesta R5. “Tout le monde est un peu stressé car nous essayons d’être prêts à temps. Si tout fonctionne bien, nous devrions avoir un peu de temps dans la voiture ce week-end, mais ça ne m’apportera rien en comparaison de l’expérience que les autres ont pu obtenir avec ces voitures au cours des six derniers mois.”

Un WRC2 bien garni

Deux autres Fiesta WRC, mais en version 2016, figurent sur la liste des engagés en Suède pour Henning Solberg (dont le fils, Oscar, est également engagé sur une Fiesta R5) et Lorenzo Bertelli, celui-ci dans le cadre du WRC Trophy réservé aux World Rally Cars de l'ancienne génération – tout comme la BMW-Mini du pilote ukrainien Valeriy Gorban. Mais en dehors des équipes d'usine, c'est bien la catégorie WRC2 qui propose le plateau le plus alléchant.

Une seule Skoda Fabia R5 officielle sera présente, aux mains de Pontus Tidemand qui n'avait pas inscrit le Monte-Carlo, où il a fini quatrième de la catégorie, parmi ses épreuves éligibles pour des points. Mais d'autres seront présentes, notamment pour l'espoir norvégien Ole Christian Veiby, qui gravit un échelon cette année, pour Eyvind Brynildsen avec la structure Adapta de la famille Østberg, et pour le vice-champion du monde de rallycross, Johan Kristoffersson.

Coéquipier d'Éric Camilli chez M-Sport, Teemu Suninen fera sa première apparition au volant de la Fiesta R5 cette année, une troisième étant préparée par l'équipe pour le Britannique Gus Greensmith, copiloté par Craig Parry qui accompagnait Ott Tänak en 2016.

À noter encore l'engagement de deux autres Fiesta R5 par le Tommi Mäkinen Racing pour deux jeunes Japonais développés par Toyota, Hiroki Arai et Takamoto Katsuta. Simone Tempestini, Emil Bergkvist et Pierre-Louis Loubet piloteront des DS3 R5, et José Maria Lopez une 208 T16 en dehors de son programme avec la Peugeot Rally Academy, lequel reprendra au Portugal.

Article suivant
Édito - L'homologation de la Polo 2017, un passe-droit pour VW ?

Article précédent

Édito - L'homologation de la Polo 2017, un passe-droit pour VW ?

Article suivant

WRC Plus : disques de freins plus grands et refroidissement arrière

WRC Plus : disques de freins plus grands et refroidissement arrière
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Suède
Pilotes Mads Østberg , Pontus Tidemand , Craig Breen , Stéphane Lefebvre
Auteur Jean-Philippe Vennin