Ça se passe "mieux qu'on ne l'espérait" pour Neuville

partages
commentaires
Ça se passe
Par : Jean-Philippe Vennin
18 nov. 2016 à 11:15

Le Belge, qui lutte ce week-end pour conserver sa deuxième place au championnat derrière Sébastien Ogier, est le mieux placé des pilotes Hyundai au terme de la première étape.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, Hyundai Motorsport
Dani Sordo, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Thierry Neuville occupe la troisième place du classement général après les 11 spéciales de la première journée du Rallye d'Australie, à 7”1 de Sébastien Ogier et 22”5 d'Andreas Mikkelsen, son rival pour la place de dauphin du Français au championnat - et actuel leader du rallye. Un résultat provisoire positif pour lui, qui s'élance en seconde position sur ce rallye où les premiers sur la route ont un réel désavantage, surtout lors du premier passage dans les spéciales.

La boucle matinale a été bonne. Notre but était de rester avec Seb [Ogier], qui s'élançait le premier sur la route - juste devant nous”, explique Neuville, auteur du scratch ex æquo avec Mikkelsen dans la première super spéciale (ES5) puis le plus rapide dans l'ES7 et auteur deux fois du deuxième temps dans les deux spéciales suivantes.

Dans ces conditions, on a pu être assez proche, [et c'était] mieux qu'on ne l'espérait, pour être honnête. La boucle de l'après-midi s'est bien passée, et on a pu faire quelques chronos rapides, ce qui nous a fait remonter dans le classement.”

La hiérarchie actuelle permet à Neuville de conserver sans problème ce qui sera peut-être sa seconde deuxième place finale au championnat (après celle de 2013), mais il sait ne rien devoir lâcher.

Andreas [Mikkelsen] fait du bon boulot, et mène le rallye, donc nous savons qu'il nous faut maintenir notre vitesse et notre rythme dans la lutte pour la deuxième place du championnat”, dit-il.

Paddon au contact

Le mieux placé des pilotes Hyundai et deuxième après l'ES3 avec un scratch à son actif dans l'ES2, Hayden Paddon a ensuite perdu deux rangs face à Ogier et Neuville dans la dernière spéciale de la matinée, raccourcie (comme pour le passage de l'après-midi) de plus de la moitié en raison de la poussière stagnante. Mais il reste au contact de son équipier qui ne le précède que de 1”2.

L'un dans l'autre, je suis très satisfait de la façon dont s'est déroulée cette première journée”, dit le Kiwi. “Les trois premières spéciales étaient à mon goût, tout était fluide et la voiture semblait bonne. La seule vraie déception a été la quatrième, qui ne s'est pas passée comme prévu. On s'est fait beaucoup de frayeurs, et l'équilibre de la voiture n'était pas idéal. Quelques demi-tête-à-queues nous ont fait perdre du temps.”

On a essayé quelque chose de différent du côté des pneus dans la première boucle avec un mix de durs et de tendres [contre des tendres uniquement pour tous ses rivaux en Michelin]. L'après-midi s'est déroulée sans réel problème, et je pense qu'on est bien placés pour le reste du rallye. On est toujours dans la lutte, je me sens détendu et à l'aise”, conclut Paddon, qui pense que les spéciales du samedi lui conviendront particulièrement bien.

Dani Sordo, qui représente pour sa part l'équipe “B” de Hyundai en Australie, a récupéré la deuxième place abandonnée par Paddon au terme de l'ES4... pour la perdre aussitôt en raison d'une pénalité de 20 secondes après s'être présenté en retard au départ de cette même ES4. Retombé à la huitième place, il a dû à une autre pénalité de 40 secondes pour retard au départ d'une ES, infligée à Ott Tänak cette fois, de regagner un rang avant les deux super spéciales concluant l'étape.

C'est une grosse déception pour nous. On a bien commencé et étions dans la lutte après les trois premières spéciales. Mais on a mal jugé le temps qu'on avait pour rejoindre l'ES4. Après avoir changé les pneus sur la liaison, on avait un peu de pression et on a manqué deux carrefours en route vers la spéciale”, raconte-t-il. “Ce sont des choses qui arrivent, nous ne sommes que des humains. Mais c'est une immense frustration. Il y a un long chemin à parcourir dans ce rallye mais on va continuer d'attaquer.”

Article suivant
Mikkelsen en tête au terme de la première étape

Article précédent

Mikkelsen en tête au terme de la première étape

Article suivant

Dernier envol réussi pour deux des trois Polo

Dernier envol réussi pour deux des trois Polo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Pilotes Dani Sordo , Hayden Paddon , Thierry Neuville
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Réactions