WRC
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
68 jours
C
Rallye de Nouvelle-Zélande
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
96 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
117 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
138 jours
C
Rallye de Grande-Bretagne
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
152 jours
19 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
173 jours

Le WRC affronte un arrêt forcé de neuf semaines, voire bien plus

partages
commentaires
Le WRC affronte un arrêt forcé de neuf semaines, voire bien plus
Par :
19 mars 2020 à 11:00

Avec deux rallyes du printemps d'ores et déjà annulés et deux autres à risque, le WRC a quitté le Mexique sans savoir quand reprendrait la compétition.

C'est un Oliver Ciesla au visage découragé qui s'est présenté face à la presse le week-end dernier, lors d'une conférence qu'il a donnée conjointement avec les organisateurs du Rallye du Mexique, stoppé un jour plus tôt que prévu afin que les équipes et médias puissent rejoindre l'Europe sans difficultés. Il quittait alors le parc mexicain pour la dernière fois en tant que directeur exécutif de WRC Promoter, et la décision de mettre un terme prématurément à l'épreuve s'est avérée difficile pour lui, d'autant plus que le championnat risque de ne pas reprendre avant qu'il quitte son poste en juin.

"C'est une décision difficile. Lorsque nous avons rencontré la FIA, les organisateurs du Rallye du Mexique et les équipes [samedi] matin, personne n'était en faveur du fait de courir dimanche. Cela a été une décision difficile, mais c'était la bonne", a déclaré Oliver Ciesla, forcé à réagir face à l'évolution rapide de l'épidémie et des restrictions de voyages. "C'est un rallye toujours très bien organisé et sur lequel nous nous sentons les bienvenus, mais nous devions prendre cette décision."

Lire aussi :

Le Rallye du Chili ayant déjà été annulé depuis plusieurs semaines, sans report possible, et celui d'Argentine venant d'être reporté à cause de la pandémie de coronavirus, le prochain rendez-vous du WRC devrait être l'épreuve portugaise, prévue mi-mai, et suivie début juin par le Rallye d'Italie-Sardaigne. Cependant, à l'heure de quitter le Mexique, Oliver Ciesla jugeait l'avenir à court terme incertain.

"En WRC, nous allons nous arrêter pendant au moins neuf semaines", déclarait-il. "Nous avons suspendu le Rallye d'Argentine et nous devrions reprendre avec le Rallye du Portugal, dont nous espérons qu'il aura lieu, mais à ce jour personne ne peut nous donner de réelles informations quant au moment où la situation sanitaire en Europe et dans le monde reviendra à la normale. Pour le moment, je n'ai pas de réponse à apporter quant à ce qui va advenir du calendrier WRC."

Décision dans un mois ?

Bien qu'il existe une possibilité d'organiser le Rallye d'Argentine à une date future, le patron du championnat en a appelé à la patience à la fois concernant la manche sud-américaine et le reste du calendrier : "Il est trop tôt pour le dire, c'est sûr. Nous nous tournons vers la mi-avril [pour prendre une décision], mais il faut d'abord que nous comprenions ce que les gouvernements locaux, en Argentine et en Italie, vont décider quant au fait d'organiser ou non des événements de cette taille."

Lire aussi :

Oliver Ciesla a indiqué que des discussions étaient en cours afin de trouver une nouvelle date pour le Rallye d'Argentine, cependant il est trop tôt pour prendre une décision, notamment pour une manche qui attire chaque année le public en masse. "Que ce soit pour nous, mais probablement aussi pour tous les sports et les grands événements, il n'y a aucune manière d'éviter cela. Nous devons suivre les recommandations des gouvernements. L'ordre de ne pas organiser d'aussi grands événements dans les pays dans lesquels le virus circule actuellement, et se répand si vite, a donc été douloureuse pour nous, pour les organisateurs, pour les fans, mais il n'y avait pas d'autre option."

La logistique du WRC semble compliquer la possibilité de reprogrammer le Rallye d'Argentine, bien qu'une possible modification de la partie finale du calendrier, avant la finale du Japon, pourrait être à l'étude. "Nous travaillons et nous devons voir comment la situation va évoluer. Et si nous trouvions une fenêtre pour [fixer une autre] date et aller en Argentine plus tard, nous adorerions bien sûr le faire. Mais nous devons voir si ce sera possible", a conclu Oliver Ciesla.

Article suivant
Neuville "ne voit pas l'intérêt" du règlement proposé pour 2022

Article précédent

Neuville "ne voit pas l'intérêt" du règlement proposé pour 2022

Article suivant

Le jeu officiel du WRC prévu pour début septembre

Le jeu officiel du WRC prévu pour début septembre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Auteur Luis Ramírez