Le Chili se rapproche du calendrier WRC

Les espoirs du Chili d'accueillir une manche du WRC se sont accentués, après l'organisation réussie d'une épreuve nationale le week-end dernier.

Le Chili se rapproche du calendrier WRC

Le RallyMobil de Concepción s'est déroulé sans encombre et a reçu les compliments des dirigeants du WRC, qui ont assisté à ce qui semblait tout avoir d'une répétition générale avant une arrivée au calendrier 2019. 

Promoteur du WRC, Oliver Ciesla a déclaré à Motorsport.com : "D'un point de vue promotionnel, ce rallye a vraiment apporté ce qui était attendu. Pour ce qui était essentiellement un rallye de niveau national, l'infrastructure est incroyable. Il y a un soutien solide de l'industrie, et l'enthousiasme et la fierté que nous avons vus ici sont fantastiques. Je suis allé sur les spéciales et, même si je ne suis pas un expert de ces choses-là, je peux imaginer que les pilotes prendront beaucoup de plaisir sur ces routes."

Organisateur du RallyMobil, Sebastian Etcheverry était également satisfait de la manière dont s'est déroulé le week-end.

"Nous avons organisé un événement très solide", a-t-il ajouté. "Nous savons qu'il y a des choses à améliorer, mais nous travaillons dessus. Nous avons eu une très bonne coopération avec Michèle [Mouton, déléguée sécurité de la FIA] dans des domaines comme l'administratif et le roadbook. Je pense qu'il y a de l'attrait ici, mais nous continuons à apprendre et nous avons la chance d'être entourés par des gens qui ont le savoir-faire. Nous sommes très heureux."

Le Japon, principal rival 

Le Chili est l'un des trois pays qui cherchent à obtenir la 14e place disponible au calendrier WRC, avec le Japon et le Kenya.

Président de la FIA, Jean Todt a déjà fait savoir que le Safari Rally ne serait pas prêt pour la saison prochaine, et le Japon devra apporter des preuves, une infrastructure et un financement pour écarter le Chili.

La proposition de calendrier sera discutée dans l'année lors d'un Conseil Mondial du Sport Automobile, et si le Chili obtient le feu vert, ce sera pour un contrat de trois ans avec le WRC. 

"Nous voulons donner à de nouvelles épreuves la chance d'investir dans leur infrastructure, et un contrat de trois ans permet de le faire", a précisé Ciesla.

partages
commentaires
Evans retrouve son copilote pour le Rallye d'Argentine
Article précédent

Evans retrouve son copilote pour le Rallye d'Argentine

Article suivant

Breen a essayé de faire abstraction du Tour de Corse, sans succès

Breen a essayé de faire abstraction du Tour de Corse, sans succès
Charger les commentaires