Le tour du monde de Gabin Moreau : Portugal

Le copilote de Stéphane Lefebvre au sein de l'équipe Citroën revient sur un nouveau week-end difficile pour eux, avec leur C3 WRC officielle, du côté de Porto il y a une dizaine de jours. Et il se projette sur leur prochain rallye, en Pologne.

Avec le Portugal, puis plus tard la Pologne, on arrivait sur des rallyes qu'on connaissait un peu mieux et on se disait qu'on allait miser gros dessus. On partait sur un top 5, pour assurer un résultat en ce début de saison et un peu "remettre les pendules à l'heure". Malheureusement, ça ne s'est pas vraiment déroulé comme on l'avait prévu puisqu'on a fait une petite sortie de route dans la deuxième spéciale du premier jour, qui nous a directement mis hors jeu. C'était dans une portion ultra rapide, avec une succession de virages qui se ressemblent, à des vitesses et un angle assez proches.

On s'est retrouvés sur le toit. Le temps de sortir de la voiture et de regarder l'étendue des dégâts, puis de la remettre sur ses roues avec l'aide de spectateurs, on a perdu environ trois minutes. Avant de rentrer à l’assistance, nous avons parcouru la spéciale suivante avec une roue crevée et nous nous sommes arrêtés à plusieurs reprises pour laisser passer d'autres concurrents. 

Après avoir perdu huit minutes d'emblée, nous avons continué le rallye pour accumuler les kilomètres avec la voiture, avec laquelle il faut beaucoup de roulage pour arriver à être performant.

Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team

Du roulage en course, nous en aurons moins avec notre remplacement par Andreas Mikkelsen et Anders Jæger en Sardaigne, avant de retrouver notre C3 en Pologne. On est contents de leur arrivée dans l'équipe, c'est une bonne chose car ça va aider un petit peu à progresser, à peaufiner les réglages de la voiture. Ce qui est dommage, c'est que si nous avons un programme complet l'année prochaine, nous n'aurons toujours pas fait le Rallye de Sardaigne – seulement les reconnaissances – et n'aurons toujours pas autant de roulage que les autres sur ce terrain.

Nous sommes déçus car le Portugal est un rallye très sympa que Stéphane et moi apprécions particulièrement. Personnellement, c'était la troisième fois que j'y prenais part, et la deuxième consécutive avec Stéphane. En 2013, lors de ma première participation avec Michaël Burri, il se déroulait plus au sud, dans la région de l'Algarve.

Les spéciales autour de Porto sont magnifiques, on est dans un cadre superbe, il y a une ambiance incroyable. On sent que les Portugais ont vraiment une culture du rallye, et voir le monde qu'il y a sur les spéciales suffit pour s'en convaincre.

Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team

Ce rallye nous a malgré tout apporté quelques bons moments avec notamment une rencontre, le lundi précédant les reconnaissances, avec les gens travaillant à l'usine PSA de Mangualde, dans le district de Viseu et la région Centre du pays. On a été très bien accueillis et ce fut une très bonne expérience, comme celle vécue en Argentine au bord d'une spéciale

C'était une première pour moi, je n'avais jamais visité d'usine de production automobile. Nous avons pu voir les différentes étapes de l'assemblage des Citroën Berlingo, avec la réception des caisses nues, leur mise en peinture, puis le montage de la mécanique, de l'habitacle, les finitions... De nombreuses tâches sont manuelles, comme l'intégration du faisceau électrique qui nécessite énormément de minutie. Mais il y a aussi beaucoup de robots, notamment des petits chariots qui se déplacent tous seuls dans les allées pour évacuer les déchets ou apporter de nouvelles pièces sur les postes de travail. On se serait presque crus dans Star Wars !

Scott Martin, Gabin Moreau, Craig Breen, Stéphane Lefebvre, Kris Meeke et Paul Nagle, Citroën World Rally Team, avec des gens de l'usine PSA de Mangualde

Les techniciens ont pu venir à notre rencontre lors d'une séance d'autographes. Et comme ils sont très nombreux à parler français, cela facilitait les échanges avec Stéphane et moi. Ça me fait toujours un peu bizarre quand les gens veulent me serrer la main ou faire un selfie : je suis un copilote de rallye, pas une vedette ! Comme partout au Portugal, on sentait véritablement la passion du rallye lors de cette journée.

Prochaine étape : la Pologne

Nous n'avions pas de tests prévus d'ici la Sardaigne puisque ceux pour ce rallye avaient été effectués juste avant le Portugal. Le déplacement suivant sera donc celui en Italie où nous effectuerons les reconnaissances, puis nous avons des essais de prévus pour la Pologne. Ce sera donc notre prochain rallye, où nous avions été satisfaits de nos performances l'année dernière et avions terminé neuvièmes après avoir occupé la septième place au terme des deux premières étapes, mais connu un problème le dimanche matin.

On se retrouve donc début juillet !

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye du Portugal
Pilotes Stéphane Lefebvre , Gabin Moreau
Type d'article Chronique
Tags c3 wrc, citroen, meeke, mikkelsen, portugal, tout du monde