Citroën - À ce stade, "il n’est pas possible d’être confiant"

Les responsables de Citroën Racing se fixent déjà des objectifs pour les deux années à venir, mais se disent conscients du fait qu'il faudra attendre le début de saison pour juger du vrai potentiel de la nouvelle C3 WRC.

Du fait du changement de réglementation technique, Citroën abordera la saison 2017, avec celle qui aura la lourde tâche de succéder à la DS3 WRC, sur le même pied d'égalité que ses rivales Hyundai, M-Sport et la nouvelle venue Toyota.

Ayant accumulé plus de 9500 kilomètres d'essais répartis en dix séances depuis le printemps dernier, la C3 WRC, homologuée le 13 décembre dernier, est bien connue de ses pilotes et des ingénieurs qui ont pris part à sa conception et à son développement. Et si la satisfaction du travail bien fait semble de mise, on se montre plutôt prudent, dans les rangs de l'équipe française, quant aux résultats futurs.

Citroën C3 WRC Plus 2017

Pas de gros "loup"

Comme souvent en sport automobile, nous avons travaillé avec des délais serrés pour l’étude et la mise au point de la voiture”, explique le directeur technique Laurent Fregosi. “Dès les premiers essais, nous avons eu la satisfaction de constater que la voiture était bien née. Il n’y avait pas de gros ‘loup’ et les pilotes se disaient enchantés du comportement de la voiture.”

À l’heure de nous confronter au verdict de la compétition, nous avons le sentiment d’avoir bien travaillé mais il n’est pas possible d’être confiant. Un tel changement réglementaire provoque une redistribution des cartes et nous sommes humbles face à nos concurrents.”

Si le changement le plus visible sur les nouvelles World Rally Cars est bien sûr l'aérodynamique, mécanique et technologie ne sont pas en reste avec le retour des différentiels centraux pilotés et une augmentation du diamètre de la bride d'admission du turbo de 33 à 36 mm. Sur ce plan, Citroën a pu bénéficier de ses acquis dans le Championnat du monde des Voitures de Tourisme (WTCC), dans lequel la bride est également de 36 mm.

Citroën C3 WRC Plus 2017

L'expérience du WTCC

L'effort a ainsi pu être porté sur la réduction des frottements afin d'augmenter le rendement et l'efficacité, indique-t-on chez Citroën, ainsi que sur la fiabilité du 4 cylindres 1.6 dont le couple reste en revanche inchangé – environ 400 Nm – du fait de la pression du turbo limitée à 2,5 bars.

Je crois pouvoir dire que la Citroën C3 WRC est équipée du moteur le plus abouti que nous ayons créé”, avance Patrice Davesne, responsable moteur. “Pendant notre engagement en WTCC, nous avons pris du recul par rapport au rallye et cela nous a permis d’aborder ce défi avec un regard neuf.”

Le cadre de la réglementation est strict mais il offre suffisamment de liberté pour imaginer de nouvelles solutions. Nous avons osé plusieurs ruptures technologiques [et] nous sommes fiers du travail accompli, notamment sur la réduction des frottements.”

Citroën C3 WRC Plus 2017

Au moins un titre en 2018

Si, comme on l'a vu, la prudence reste de mise, Citroën se fixe des objectifs déjà élevés pour 2017 et surtout l'année suivante, contribuant ainsi, en un sens, à se mettre une pression dont Yves Matton, le directeur de l'équipe, admet qu'elle est déjà un peu présente.

En 2017, nous voulons gagner des courses à la régulière, en battant nos concurrents. Puis en 2018, nous aurons pour objectif de ramener au moins un titre mondial à la maison”, dit-il.

Quand je lis certains commentaires, je constate que beaucoup s’attendent à une C3 WRC performante dès la première course. Il est certain que la pression sera sur nos épaules. L’équipe n’est peut-être plus aussi rodée qu’avant et nous aurons besoin d’un temps d’adaptation.”

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Équipes Citroën Total Abu Dhabi WRT
Type d'article Actualités
Tags c3 wrc, citroen, presentation