Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
34 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Citroën : besoin d'un "changement complet" pour gagner le Monte-Carlo

partages
commentaires
Citroën : besoin d'un "changement complet" pour gagner le Monte-Carlo
Par :
31 janv. 2018 à 14:30

Kris Meeke a admis que son succès sur la powerstage du Monte-Carl' était l'arbre qui cachait la forêt pour Citroën, qui a besoin d'un "changement complet" pour espérer remporter de nouveau la célèbre épreuve.

Thierry Neuville, Hyundai Motorsport, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport, Kris Meeke, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team

Kris Meeke a terminé à la quatrième place du Rallye Monte-Carlo après une erreur d'Esapekka Lappi, sur Toyota, lors de la dernière spéciale de l'épreuve, et a remporté la powerstage, ce qui permet au Britannique d'occuper la troisième place, ex-æquo avec Jari-Matti Latvala, et un point seulement derrière Ott Tänak. Le pilote Citroën a expliqué que ce résultat était légèrement trompeur, après une course décevante lors de laquelle il ne fut "nulle part" dans le rythme.

"C'est un début de saison incroyable", a cependant reconnu Meeke. "Nous sommes proches de la deuxième place, mais nous serons quatrième dans l'ordre des départs en Suède, et c'est bien. Mais il n'y a qu'au Monte-Carlo que vous pouvez vous en sortir avec un résultat comme cela après avoir été nulle part en termes de rythme. Nous étions peut-être la voiture la moins rapide ici, hormis [Bryan] Bouffier, sans lui manquer de respect, étant donné que c'était sa première dans sa voiture. Cela a été un week-end très difficile, les choses doivent complètement changer si nous voulons un jour remporter ce rallye."

Meeke a fini à la deuxième place du Monte-Carl' en 2014, et avait affiché un rythme parmi les meilleurs en 2015 et 2016, respectivement contre Sébastien Loeb et Sébastien Ogier. Mais comme l'an passé, le Nord-Irlandais a eu des difficultés avec sa C3 sur des surfaces proposant peu d'adhérence, mais il s'est en revanche amélioré sur le sec.

Prendre les points et tourner la page

"Nous allons prendre ces 17 points, et passer à autre chose", a-t-il ajouté. "Mais la réalité est dure, nous ne pouvons pas nous permettre de rester avec ce niveau de performance, et nous ne pouvons pas nous présenter sur le Rallye Monte-Carlo et que ce genre de chose se produise de nouveau. Nous aurions dû être plus malins sur ce rallye. C'est ennuyeux d'être malin, mais cela fonctionne parfois. Et il m'a fallu avoir 30 ans pour le comprendre."

Le coéquipier de Meeke, Craig Breen, s'est classé en neuvième position après une manche frustrante qui l'a vu débuter par une sortie de route en voulant suivre Meeke sur la première spéciale, avant qu'un étrange problème de frein le vendredi matin ne le contraigne à ouvrir la route dans les pires conditions le samedi.

"Nous avons pris quelques points, et la quatrième place est particulièrement bonne pour Kris", a déclaré le nouveau patron de l'équipe Citroën, Pierre Budar, qui vient donc de clore son premier rallye à la tête de la marque aux chevrons. "Nous ne nous attendions pas à perdre toutes nos chances tout de suite lors des deux premières spéciales, ce qui a été frustrant, donc nous sommes contents d'avoir pu sauver cela lors de la dernière journée. Nous avons réalisé quelques améliorations au niveau des réglages, pour la neige et l'asphalte détrempé, mais les sensations de Kris ont été bien meilleures sur le sec. Nous avons du pain sur la planche lorsque le niveau de grip n'est pas élevé."

Article suivant
Les plus belles photos du Rallye Monte-Carlo 2018

Article précédent

Les plus belles photos du Rallye Monte-Carlo 2018

Article suivant

Après un premier rallye manqué, Hyundai doit garder son sang-froid

Après un premier rallye manqué, Hyundai doit garder son sang-froid
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Pilotes Kris Meeke
Équipes Citroën Racing
Auteur David Evans