WRC
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
C
Rallye du Kenya
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
96 jours
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
117 jours
C
Rallye de Nouvelle-Zélande
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
145 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
166 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
187 jours
C
Rallye de Grande-Bretagne
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
201 jours
19 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
222 jours

Un bon feeling pour Breen, Meeke un peu plus circonspect

partages
commentaires
Un bon feeling pour Breen, Meeke un peu plus circonspect
Par :
27 avr. 2018 à 09:01

Les pilotes Citroën ont réalisé les deuxième et troisième temps du shakedown précédant le Rallye d'Argentine, jeudi avant la première super spéciale, au volant des deux Citroën C3 WRC en mesure de jouer les premiers rôles ce week-end.

Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Craig Breen, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Citroën World Rally Team

L'équipe Citroën est arrivée en Argentine avec une petite évolution du côté de la suspension arrière, laquelle, selon les dires de Kris Meeke, ne devrait pas faire de changement en termes de vitesse mais apporter un peu plus de stabilité à la C3 WRC. Les effets s'en sont-ils faits sentir, jeudi, lors du shakedown de Villa Carlos Paz ?

Difficile à dire, mais toujours est-il que Craig Breen, qui retrouve le volant laissé à Sébastien Loeb pour les deux derniers rallyes, a réalisé le deuxième temps derrière la Toyota de Jari-Matti Latvala et devant son équipier Meeke, vainqueur ici il y a trois ans.

"C'est génial d'être de retour dans la C3 WRC, surtout que le feeling a été bon dès le signal du départ ce matin", déclarait un Breen confiant, jeudi, à l'issue de ce shakedown. "Je sens que nous avons un bon package pour nous battre devant ce week-end, et, même si je manque d'expérience sur cette surface inhabituelle, je vais tout donner et tirer le meilleur de ma bonne position [la neuvième pour vendredi, ndlr] sur la route."

De son côté, Meeke, qui s'élancera quatre places devant l'Irlandais (en cinquième position derrière Sébastien Ogier, Thierry Neuville, Ott Tänak et Andreas Mikkelsen) se montrait un peu plus circonspect avant la première journée de compétition, aujourd'hui.

Un "immense défi"

"Bien qu'il ne faille jamais tirer aucune conclusion hâtive en se basant sur le shakedown, il est toujours positif de débuter un week-end comme cela. J'étais à l'aise aujourd'hui dans la C3 WRC et les chronos l'ont reflété", disait le Britannique, avant de tempérer en effet : "J'espère juste que ce sera la même chose quand la course commencera [vendredi matin], mais la première étape va être un immense défi sur des routes extrêmement rapides et bosselées qui sont très exigeantes."

Une première étape qui n'a pas très bien commencé pour Breen, pénalisé le dix secondes après la super spéciale de jeudi soir (ES1) en raison d'une erreur de pointage. Les sept spéciales du jour seront à suivre en direct sur Motorsport.com à partir de 13 heures.

Avec David Evans

Article suivant
ES1 - La mise en bouche pour Neuville et Hyundai

Article précédent

ES1 - La mise en bouche pour Neuville et Hyundai

Article suivant

Mikkelsen et Hyundai comptent sur la nouvelle évolution moteur

Mikkelsen et Hyundai comptent sur la nouvelle évolution moteur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Pilotes Kris Meeke , Craig Breen
Auteur Jean-Philippe Vennin