Les Citroën C3 WRC pourront être achetées ou louées pour 2020

Les C3 WRC ne seront pas alignées par l'équipe officielle Citroën en 2020, mais elles seront disponibles pour les acheteurs.

Les Citroën C3 WRC pourront être achetées ou louées pour 2020

Malgré le retrait de l'équipe officielle Citroën du Championnat du monde des Rallyes, les C3 WRC pourront s'aligner au départ des manches de la saison 2020. Le responsable de Citroën Racing a fait savoir à Motorsport.com que son équipe ne fera pas rouler elle-même les voitures, son seul engagement à présent étant réservé à son programme de C3 R5. En revanche, rien n'empêche ces WRC d'être achetées et utilisées par des équipes privées.

"L'option la plus probable [pour voir les C3 WRC courir l'année prochaine] est que les voitures soient vendues ou alignées par un acheteur privé", a expliqué Pierre Budar. "Mais pour le moment, il n'y a aucune nouvelle à communiquer sur ce sujet. Tout est possible. Nous prendrons en considération toutes les opportunités qui se présentent pour la location ou la vente de nos voitures."

Toutes les WRC privées inscrites depuis l'entrée en vigueur du règlement actuel en 2017 ont été alignées et préparées par le constructeur de la voiture en question, et aucun véritable concurrent privé n'a engagé sa propre voiture sur un rallye WRC sur cette période.

Lire aussi :

Cette saison, les deux pilotes de Citroën Racing, Sébastien Ogier et Esapekka Lappi, ont parfois émis des critiques à l'encontre de la C3 WRC. La série de six titres du Français, obtenus avec deux voitures différentes, a pris fin cette année, ayant été battu par Ott Tänak et Thierry Neuville alors qu'il avait rejoint Citroën après avoir couru pour Volkswagen et M-Sport.

Pierre Budar, lui, ne cache pas sa frustration de ne pas voir ce que l'évolution de la C3 WRC aurait permis d'obtenir la saison prochaine, alors qu'un gros travail de développement a été mené sur la voiture en 2019. "Je suis convaincu que nous aurions débuté la saison dans une meilleure position que cette année", dit-il. "Quant à savoir si nous verrons la voiture la saison prochaine, je ne le sais pas."

Cette voiture aurait-elle pu se battre pour le titre en 2020 ? "J'en suis assez convaincu. Nous avons pu voir les progrès durant les essais des derniers développements", souligne Pierre Budar, qui aurait également misé sur "une meilleure compréhension et plus d'expérience de la part de l'équipe. Les ingénieurs de course et de données étaient assez nouveaux au début de la saison et ils ont maintenant une saison de plus [d'expérience]. Avec tout cela réuni, je suis assez sûr que nous aurions été beaucoup plus dans la bagarre la saison prochaine, mais c'est facile à dire."

Sans volant à la suite du retrait de l'équipe de Satory, et avec pour seule option désormais un éventuel volant chez M-Sport, Esapekka Lappi juge que Citroën avait réalisé de gros progrès. "Je pense que nous aurions pu faire de grands pas en avant. Vous avez évidemment vu l'évolution aéro, qui fonctionnait très bien. Il est certain que ça aurait énormément aidé dans les spéciales et les rallyes rapides. Le changement et la différence au chrono étaient assez importants par rapport à l'ancienne aéro. Et puis nous avions des évolutions liées à la performance : nouveau moteur, nouvelle géométrie avec des améliorations de la direction, et d'autres choses pour les différentiels", a-t-il expliqué.

"Nous étions en train de travailler dessus", a ajouté le pilote finlandais, arrivé de Toyota cette année. "J'étais optimiste pour que nous connaissions une grosse progression l'année prochaine. Peut-être que ça n'aurait pas répondu à toutes les difficultés auxquelles nous avons fait face cette année, mais au moins certaines d'entre elles."

partages
commentaires
Sauts de 35 mètres : "Pas idéal pour le moteur !"
Article précédent

Sauts de 35 mètres : "Pas idéal pour le moteur !"

Article suivant

Meeke envisagerait sa retraite du WRC

Meeke envisagerait sa retraite du WRC
Charger les commentaires
La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs Prime

La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs

Après avoir remporté un huitième titre mondial, Sébastien Ogier va cesser son engagement à plein temps en WRC. Pour comprendre l'héritage qu'il laisse, plusieurs de ses anciens adversaires, coéquipiers ou collègues témoignent de cette carrière riche en succès.

WRC
30 nov. 2021
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020