Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
40 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
5 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Malgré son départ, Citroën défend son bilan

partages
commentaires
Malgré son départ, Citroën défend son bilan
Par :
21 nov. 2019 à 13:11

Directeur de l'équipe Citroën, Pierre Budar a défendu le bilan du constructeur en WRC cette année, après l'annonce de son retrait de la discipline.

PDG de Citroën, Linda Jackson a déclaré lors de l'officialisation du retrait de Citroën que le départ de Sébastien Ogier était la raison ayant motivé cette décision. Interrogé par Motorsport.com pour expliquer la volonté d'Ogier de quitter l'équipe après seulement une saison, Budar a déclaré : "Pour cela, il faut demander à Sébastien. Il sera davantage en position d'expliquer pourquoi. S'il-vous-plaît, demandez-lui. Demandez-lui directement. Je ne veux pas commenter cela."

Budar a ajouté que Citroën avait fait tout son possible pour tenter de convaincre le sextuple Champion du monde de rester. "Nous avons fait de notre mieux pour le convaincre de rester, et au bout du compte, il a pris sa décision", a-t-il souligné. "Il faut voir pourquoi il a pris cette décision."

Lire aussi :

Ogier a remporté trois rallyes cette année avec la C3 WRC – dont un doublé pour Citroën avec Esapekka Lappi en Turquie au mois de septembre –, mais il n'a pas pu décrocher un septième titre mondial consécutif. Budar a reconnu que Citroën avait été piégé par son retard de développement au début de la saison, et avait échoué à le rattraper, mais a insisté sur les progrès réalisés.

"Nous avons fait face à une situation où nous avons perdu beaucoup de développement au début de l'année", a-t-il reconnu. "Nous avons été pressés par le temps. C'était difficile de rattraper le temps perdu au début de l'année car nous avions des nouveaux pilotes, des nouveaux ingénieurs, et ils devaient comprendre la voiture. Ils devaient apprendre comment travailler ensemble et donner la priorité au développement. Tout cela a demandé du temps au début de la saison, et ce temps nous a évidemment mis en retard par rapport aux autres équipes et, bien sûr, nous n'avons pas pu le rattraper."

"Je suis plutôt sûr du fait que nous avons fait énormément de progrès durant l'année, et il y a beaucoup de développement qui était prêt pour le Monte-Carlo, mais c'est le problème. Bien sûr, du point de vue de Sébastien, ça aurait été mieux de l'avoir [ce développement] avant, et nous sommes d'accord avec ça, mais ça n'est pas possible. On ne peut pas compresser le temps quand il faut faire de nouveaux développements, de nouveaux outils ou de nouveaux moules. On ne peut pas rattraper ce temps, surtout avec un système d'homologation qui est strict. Avec le système d'homologation, on n'a pas le droit à l'erreur, ce n'est pas possible de faire un pari."

Article suivant
Ogier explique sa décision de quitter Citroën

Article précédent

Ogier explique sa décision de quitter Citroën

Article suivant

Citroën jette l'éponge, "un sacré choc" pour Lappi

Citroën jette l'éponge, "un sacré choc" pour Lappi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes Citroën Total WRT
Auteur David Evans