WRC
22 août
-
25 août
Événement terminé
12 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
8 jours
C
Rallye d'Australie
14 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
29 jours

C3 WRC et R5 : Citroën sur tous les fronts pour 2018

partages
commentaires
C3 WRC et R5 : Citroën sur tous les fronts pour 2018
Par :
, Motorsport.com Switzerland
Co-auteur: Jean-Philippe Vennin
6 sept. 2017 à 09:14

Citroën a reconnu avoir commencé à prendre des pistes de développement risquées sur la C3 WRC, se focalisant déjà sur l'ouverture de la saison 2018 sur le Monte Carlo en janvier, et annoncé les premiers tests cette semaine de la nouvelle R5.

Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Yves Matton, directeur de Citroën Racing
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC
Stéphane Lefebvre, Citroën World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Craig Breen, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb, Citroën
Citroën C3 R5
Citroën C3 R5

Revenu cette saison en WRC après un an d'absence avec un programme officiel, et la nouvelle C3 WRC, l'équipe Citroën n'a pas décroché les résultats escomptés. Mise à part la victoire de Kris Meeke au Mexique – acquise à l'issue d'un final rocambolesque –, la campagne WRC de la marque aux chevrons s'est avérée des plus difficiles.

Surtout, la C3 WRC souffre de la comparaison avec ses rivales, la Hyundai i20 ou la Ford Fiesta. À tel point que Citroën Racing a été contraint de repenser totalement diverses parties de la voiture, principalement la suspension et sa maniabilité, au risque de tenter quelques paris au niveau du développement, l'équipe se tournant d'ores et déjà vers la saison 2018.

"Prendre plus de risques"

"Nous avons déjà pris certains risques en termes de développement", a ainsi confié Yves Matton à Motorsport.com"Je vous avais déjà dit que, depuis la Suède [en février], nous travaillons de plus en plus dur et nous nous tournons déjà vers la prochaine saison, c'est là qu'est l'objectif pour l'équipe aujourd'hui."

"Mais nous savons que nous devons prendre plus de risques et intégrer de plus en plus de nouvelles parties sur la voiture, avec moins de temps pour leur validation. Ce n'est pas la façon dont se font les choses habituellement, et c'est la première fois que nous faisons cela. Mais c'est la seule façon pour que nous puissions travailler afin d'être dans les temps pour le début [de la saison prochaine]."

Nouveau directeur technique

Alors que la société suédoise Ohlins travaille en étroite collaboration avec Citroën pour le développement des suspensions, Christophe Besse a été nommé directeur technique de la structure tricolore en remplacement de Laurent Fregosi. Citroën précise que ce dernier demeure au sein de l'équipe (qui a également fait part en Allemagne du départ de son team manager, Marek Nawarecki) "dans un rôle davantage tourné vers la technique." Récemment, Sébastien Loeb a été sollicité pour donner son point de vue sur la C3, en étant invité à la piloter en tests.

Citroën Racing a par ailleurs annoncé la tenue cette semaine des premiers tests de la nouvelle C3 R5 destinée à des privés et qui ira notamment défier les Skoda Fabia et autres Ford Fiesta de M-Sport en WRC2. Les premières séances se dérouleront sur la terre, afin d'évaluer la robustesse et de débuter la mise au point des réglages de base, avec au volant ses pilotes titulaires Stéphane Lefebvre et Craig Breen ainsi que Yoann Bonato, actuel leader du Championnat de France.

"Le cahier des charges fourni aux équipes techniques est clair : nous voulons que la Citroën C3 R5 devienne la référence de la catégorie, aussi bien en termes de performances, de fiabilité que de maîtrise des coûts d’exploitation", a déclaré Matton, en précisant que l'expérience acquise avec la C3 WRC avait été utile dans la conception, débutée il y a un an, de sa petite sœur – laquelle est déjà proche de la version définitive.

Un lien direct

"Pour le premier roulage de la voiture complète, nous sommes déjà proches de la définition qui sera proposée aux clients", a expliqué en effet Pierre Budar, directeur du développement des véhicules de compétition-client. "Il existe un lien direct entre la C3 R5 et la C3 WRC : ainsi, l’arceau-cage des deux voitures a été dessiné par le même ingénieur. Certaines solutions ont été reconduites, en les adaptant aux contraintes réglementaires et à une production en petite série. De même, le moteur a été développé en interne, à partir de la base issue de la série offrant le meilleur potentiel de performance et de fiabilité."

L'homologation de la C3 R5 est prévue pour 2018.

Avec David Evans

Article suivant
Meeke et Lefebvre confirmés pour la Catalogne

Article précédent

Meeke et Lefebvre confirmés pour la Catalogne

Article suivant

Pourquoi une alliance entre Ogier et Citroën serait logique

Pourquoi une alliance entre Ogier et Citroën serait logique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Kris Meeke , Stéphane Lefebvre
Équipes Citroën Total WRT
Auteur Emmanuel Rolland