Comme Audi, Volkswagen s'en va sur un doublé

Andreas Mikkelsen a tenu bon dans les deux dernières spéciales, signant sa troisième victoire en WRC - et la seconde cette année - devant son équipier Sébastien Ogier et permettant à Volkswagen de partir, comme Audi en WEC, sur un doublé.

Comme Audi, Volkswagen s'en va sur un doublé

Mikkelsen a signé le troisième temps du second passage dans Settles Reverse (ES22 - 6,20 km) derrière Ogier et Hayden Paddon, puis assuré avec le sixième dans la spéciale de Wedding Bells. Il termine le rallye avec 14”9 d'avance sur le champion du monde, recordman - et de loin - des victoires avec la Polo R WRC mais qui n'aura donc pas l'honneur de lui apporter un ultime succès. 

Le tête-à-queue du Français sur la fin de l'ES20, alors que les deux pilotes étaient au coude-à-coude, aura donc été déterminant, permettant à Mikkelsen de creuser un écart suffisant.

“C'est une fin de saison parfaite. Je n'avais rien à perdre”, a déclaré Mikkelsen. “Toute cette année, j'ai piloté en pensant au championnat mais ici, on a juste visé la victoire, pour montrer combien on était rapides. On a défié les quadruples champions du monde et gagné de façon claire et nette avec les mêmes conditions de route.”

“C'est juste triste de voir cette équipe et la voiture toucher à leur fin. Elles me manqueront. C'est très triste.”

Thierry Neuville terminant à la troisième place en Australie, Mikkelsen a en revanche échoué dans sa quête de la deuxième place au championnat, n'ayant repris que huit points au pilote Hyundai pour finir avec six de moins que lui. Le Belge termine pour sa part en dauphin au championnat pour la seconde fois de sa carrière, après la saison 2013 avec M-Sport.

Toujours chez Hyundai, Hayden Paddon, qui ne comptait que 1”1 de retard sur Dani Sordo au départ de cette dernière boucle de deux spéciales, a repris la quatrième place à l'Espagnol dès l'ES22 avant de confirmer son avantage dans la 23 pour terminer 1”6 devant.

Celle-ci, qui faisait office de Power Stage, a vu Ogier, Neuville et Sordo s'adjuger les trois points de bonus revenant aux trois plus rapides dans cette dernière spéciale du rallye.

Les Ford de Mads Østberg et Ott Tanak terminent aux sixième et septième rangs alors que celle d'Éric Camilli, qui occupait cette septième place, est sortie de la route dans l'ES21. Jari-Matti Latvala, qui avait été retardé dès la toute première spéciale du rallye vendredi, a passé Lorenzo Bertelli dans l'ES23 pour la neuvième place derrière Esapekka Lappi.

Vainqueur du WRC2 (devant Nicholas Fuchs, également sur Skoda, et Hubert Ptaszek sur Peugeot 208), celui-ci coiffe la couronne de la catégorie aux dépens de Teemu Suninen - qui n'était pas présent en Australie et qui termine donc vice-champion à égalité de points avec Elfyn Evans.

Le rideau est tombé sur la saison 2016 dont le pilote titré et le vainqueur de la dernière manche, entre autres, vont maintenant se concentrer sur la recherche d'un volant pour l'année prochaine...

WRC 2016 - Australie - Classement final

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

1

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

VW Polo R WRC

RC1 2:46.05.7
2

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

VW Polo R WRC

RC1

14.9

14.9

3

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul 

Hyundai i20 WRC

RC1

1:12.6

57.7

 Hayden Paddon

 John Kennard

Hyundai i20 WRC 

RC1

1:26.7

14.1

5

 Dani Sordo

 Marc Marti

Hyundai i20 WRC

RC1

1:28.3

1.6

6

 Mads Østberg

 Ola Fløene

Ford Fiesta RS WRC

RC1

1:41.5

13.2

7

 Ott Tänak

 Raigo Molder

Ford Fiesta RS WRC

RC1

3:04.3

1:22.8

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Skoda Fabia R5 

RC2 

7:32.3

4:28.0

9

Jari-Matti Latvala

Miikka Anttila

VW Polo R WRC

RC1 

7:56.9

24.6

10

 Lorenzo Bertelli

 Simone Scattolin

Ford Fiesta RS WRC 

RC1 

8:00.1

3.2

Résultats et classement complet à venir ici

 

partages
commentaires
ES19 à 21 - Mikkelsen monte en grade, Paddon rétrograde
Article précédent

ES19 à 21 - Mikkelsen monte en grade, Paddon rétrograde

Article suivant

Championnats - Neuville en dauphin, les deux équipes VW sur le podium

Championnats - Neuville en dauphin, les deux équipes VW sur le podium
Charger les commentaires
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020
Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre Prime

Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre

Un étrange dilemme attend peut-être Tommi Mäkinen en cette fin de saison WRC, avec le pilote leader de l’équipe Toyota qui espère revenir sur son numéro deux, le tout dans un contexte compliqué par la pression de Hyundai au championnat des constructeurs.

WRC
7 oct. 2020