WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Deuxième victoire mondiale pour Dani Sordo

partages
commentaires
Deuxième victoire mondiale pour Dani Sordo
Par :
16 juin 2019 à 13:20

L'Espagnol de Hyundai a remporté sur le fil la seconde victoire d'une longue carrière en Championnat du monde des Rallyes, après celle obtenue en Allemagne il y a six ans au volant d'une Citroën.

Dani Sordo a lui-même appris à la plupart des observateurs et passionnés en train de suivre la Power Stage, en Sardaigne et ailleurs, qu'il allait remporter le rallye. Alors qu'il était en train de répondre aux questions des journalistes présents au point stop de cette dernière spéciale dont il venait de franchir la ligne d'arrivée, il a en effet reçu un message sur son téléphone lui indiquant qu'Ott Tänak, leader depuis la veille et qui comptait près d'une demi-minute d'avance avant la Power Stage, s'était arrêté quelque part sur le parcours – ce que les images diffusées en direct sont venues confirmer quelques instants plus tard.

Après avoir parfaitement géré sa troisième position sur la route et terminé à cette place au classement de la première étape, Tänak était passé à l'offensive samedi en remportant les six spéciales de la journée pour s'emparer de la tête en fin de matinée et compter plus de 25 secondes d'avance à l'entame de ce dimanche. Ayant assuré sa position sur les trois premières des quatre spéciales du dernier jour, une situation qu'il a dit ne pas beaucoup apprécier en raison du risque de partir à la faute en se déconcentrant, il a perdu ce qui aurait été sa troisième victoire de la saison en raison d'un problème de direction qui a donc frappé sa Toyota dans la dernière spéciale.

Lire aussi :

Sordo et Teemu Suninen, qui s'attendaient à entourer l'Estonien sur le podium, ont été les deux autres grands bonhommes de ce rallye avec leurs copilotes respectifs, Carlos del Barrio et l'expérimenté Jarmo Lehtinen – qui faisait son retour et ses débuts aux côtés du jeune Finlandais. Confirmant qu'il est désormais en mesure de prendre de gros points sur tous les types de terrain, l'Espagnol a parfaitement exploité une bonne position de départ le premier jour avec sa Hyundai. Idem pour le pilote M-Sport, meilleur temps dans les deux premières spéciales du vendredi avant de commettre un tête-à-queue mais qui s'est maintenu aux avant-postes et se classe à 13"7 de Sordo.

La seule lutte réelle attendue ce dimanche matin était celle entre Elfyn Evans et Andreas Mikkelsen séparés de 7"9, dans cet ordre, pour ce qui était la quatrième place. Le pilote M-Sport a parfaitement géré la situation dans la première spéciale, ne concédant que deux dixièmes à son adversaire. Peu après, il a reçu sept secondes de compensation au général pour avoir été gêné, samedi après-midi (ES15), dans la poussière de Kris Meeke reparti devant lui après avoir remplacé une roue crevée. Son retard ayant doublé d'un coup, la tâche était plus ardue pour Mikkelsen mais il n'a pas renoncé et a pris dans la dernière spéciale ce qui est devenu la troisième place après les ennuis de Tänak.

Lire aussi :

Mikkelsen ayant replacé Evans entre lui et son équipier Thierry Neuville en remportant au passage les quatre spéciales de ce dimanche, Andreas Adamo, le directeur de Hyundai Motorsport, n'a pu lui demander d'encaisser des pénalités afin de céder la cinquième place finale au Belge. Avec trois mauvais choix de pneus pour les deux boucles du vendredi et celle du samedi matin ainsi que des difficultés à trouver le bon set-up sur sa Hyundai dont le comportement ne lui convenait pas du tout ce week-end, le Belge a connu un rallye difficile mais a limité les dégâts au championnat. Il a connu une dernière alerte en ayant du mal à redémarrer son moteur à l'arrivée de la Power Stage.

Sébastien Ogier, parti deux fois à la faute sur ce rallye (il a heurté une grosse pierre vendredi matin et remis ça le lendemain) et très loin au classement général, ouvrait la route dans la première ES du jour et a adopté un véritable train de sénateur afin de préserver ses pneus – avant de pointer en retard et d'encaisser des pénalités supplémentaires pour glisser dans l'ordre de départ et s'élancer juste devant son équipier Esapekka Lappi et Neuville. Cela l'a sans doute aidé à décrocher quatre points de bonus dans la Power Stage qu'il a terminée derrière Mikkelsen mais devant Neuville, Jari-Matti Latvala et Evans. L'autre Citroën de Lappi a terminé septième du rallye.

Rovanperä et Loubet encore vainqueurs

L'autre pilote reparti en Rally2 ce week-end est Jari-Matti Latvala, qui a effectué un tonneau samedi après-midi alors qu'il menait puis est encore sorti de la route dans la dernière spéciale du jour. S'étant retrouvé en position d'ouvreur les deux étapes suivantes en raison des tactiques d'Ogier, il a terminé sans encombre. Sur les deux autres Toyota, Kris Meeke a terminé huitième et le pilote de développement Juho Hänninen, venu faire des essais grandeur nature et en conditions de course ce week-end, a renoncé volontairement avant la dernière spéciale alors qu'il était neuvième.

Mads Østberg a connu des ennuis de suspension dès la première spéciale du vendredi avec sa Citroën C3 R5 et a ensuite signé 16 meilleurs temps sur 17 possibles, mais il était relégué à une dizaines de minutes des Škoda officielles de Kalle Rovanperä et Jan Kopecký qui ont apporté un doublé dans cet ordre à la marque tchèque. Victime d'une crevaison samedi en fin de journée, Pierre-Louis Loubet a retrouvé la première après le retrait de Takamoto Katsuta ce matin pour signer un second succès consécutif en WRC2. L'espoir espagnol Jan Solans a quant à lui remporté la troisième manche du WRC Junior en dépassant Dennis Radström le dernier jour.

Classement final 

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écarts &

intervalles

1

Spain Dani Sordo

Spain Carlos del Barrio

 Hyundai

RC1

3h32'27"2

2

Finland Teemu Suninen

Finland Jarmo Lehtinen

Ford M-Sport

RC1

13"7

13"7

3

Norway Andreas Mikkelsen

Norway Anders Jæger

 Hyundai

RC1

32"6

18"9

4

United Kingdom Elfyn Evans

United Kingdom Scott Martin

 Ford M-Sport

RC1

33"5

0"9

5

Estonia Ott Tänak

Estonia Martin Järveoja

  Toyota

RC1

1'30"1

56"6

6

Belgium Thierry Neuville

Belgium Nicolas Gilsoul

  Hyundai

RC1

2'06"7

36"6

7

Finland Esapekka Lappi

Finland Janne Ferm

  Citroën

RC1

2'59"6

52"9

8

United Kingdom Kris Meeke

United Kingdom Seb Marshall

 Toyota

RC1

4'40"1

1'40"5

9

Finland Kalle Rovanperä

FinlandJonne Halttunen

 Škoda

RC2

8'24"6

3'44"5

10

Czech Republic Jan Kopecky

Czech Republic Pavel Dresler

 Škoda

RC2

8'42"9

24"6

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
Incroyable victoire de Sordo en Italie !

Article précédent

Incroyable victoire de Sordo en Italie !

Article suivant

Championnat - Tänak passe en tête malgré tout

Championnat - Tänak passe en tête malgré tout
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Sardaigne
Catégorie Jour 3
Pilotes Dani Sordo
Équipes Hyundai Motorsport
Auteur Jean-Philippe Vennin