Didier Auriol, le premier Français Champion du Monde des rallyes (1)

Depuis maintenant un peu plus de dix ans, et le premier titre décroché par Sébastien Loeb en 2004 à bord de la Citroën Xsara WRC, le WRC vit au rythme des succès français dans la discipline. Au total, l’Alsacien remportera neuf titres consécutifs, avant de laisser la main à Sébastien Ogier, son digne successeur déjà lauréat de deux couronnes mondiales.

Devant l’hégémonie franco-française de la dernière décennie, le temps a fait son œuvre d’érosion, et peu se souviennent qu’il y eut "un avant" aux Sébastien.  Il ne faut pourtant pas remonter bien loin, en 1994 précisément, pour retrouver trace du premier champion du monde hexagonal de la discipline, avec le sacre de Didier Auriol sur Toyota.

De prime abord, rien ne semblait prédestiner le Montpelliérain aux rallyes. Conducteur-ambulancier à Millau durant ses jeunes années, Auriol ne fit ses premières armes en rallyes qu’en 1979 à bord d’une antique Simca 1000. Bien vite cependant, celui-ci décroche ses premiers succès, avec une victoire sur le Rallye du Quercy en 1982 sur une Ford Escort RS2000. Avant de s’adjuger la catégorie Groupe 2 lors du Rallye des Garrigues l’année suivante, sur une R5 Alpine Turbo développant quelques 200ch !

Auréolé du titre honorifique d’ Espoir de l’année par le magazine Echappement, le Français décide alors de faire le grand saut en Mondial, avec une inscription au Rallye de France 1984. Des "piges" sur le Tour de Corse qui se solderont lors des trois premières années par des abandons.

Cette infortune sur le "Rallye des 10.000 virages" ne sera que temporaire. Mais en attendant, Auriol poursuit son apprentissage en Championnat de France des Rallyes. Il remportera trois titres successifs, d’abord sur une Metro 6R4 en 1986, avant de confirmer sur une Ford Sierra RS Cosworth les deux saisons suivantes. Le Français parvient même à vaincre le signe indien sur le Tour de Corse 1988, décrochant par là-même son premier succès en Mondial. Il n’en fallait pas plus pour que le Français se fasse repérer par Cesare Fiorio, le patron de Lancia, qui lui propose un volant à temps plein dès la saison 1989…

A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Didier Auriol , Sébastien Loeb , Sébastien Ogier
Équipes Toyota Racing
Type d'article Contenu spécial
Tags cesare fiorio, didier auriol, ford escort rs2000, ford sierra cosworth, metro 6r4, renault 5 alpine turbo