ES1 à 4 - Ogier balaye, Mikkelsen mène, Latvala sombre

partages
commentaires
ES1 à 4 - Ogier balaye, Mikkelsen mène, Latvala sombre
Par : Jean-Philippe Vennin
17 nov. 2016 à 23:36

Pour la dernière apparition de l'équipe Volkswagen à titre officiel en WRC, ses trois pilotes ont connu des fortunes très diverses en guise d'entame du rallye.

Premier à s'élancer dans les spéciales, Sébastien Ogier a dit tout tenter et ne pouvoir faire mieux. Il n'occupait que la huitième place du général à déjà 17”4 du leader, après l'ES3. 

La raison en était, bien sûr, la surface en terre australienne qui rend le terrain très glissant, pénalisant particulièrement le champion du monde qui s'élance le premier dans les spéciales et avait déjà concédé environ une demi-seconde au kilomètre sur l'ensemble des premiers passages dans Utungun (ES1 - 7,88 km), Bakers Creek (ES2 - 16,75 km) et Northbank (ES3 - 8,42 km).

Ogier était même devancé par les pilotes de toutes les autres WRC d'usine, ou assimilées dans le cas de M-Sport, à l'exception de son équipier Jari-Matti Latvala qui est parti à la faute dès la spéciale d'ouverture et a cassé une suspension.

[C'est de] ma faute”, a expliqué le Finlandais qui a perdu 27 secondes dès cette ES1 et compte déjà plus de six minutes de retard, perdant ses derniers maigres espoirs de terminer sur le podium du championnat. “[Je suis parti] un peu large dans un virage à droite sur un pont, et [j'ai] touché le pont.”

Un deuxième chrono dans Newry16 (ES4 - 10,49 km), associé aux ennuis de certains de ses rivaux (voir plus loin), a ensuite permis à Ogier de gagner quatre places d'un coup.

Sordo passe deuxième

C'est donc le troisième pilote Volkswagen, Andreas Mikkelsen, qui, après les quatre premières spéciales, est en tête du classement général, bien que s'élançant en troisième position.

Le Norvégien, meilleur chrono des premier et troisième secteurs, comptait une seconde et demie d'avance après l'ES3 sur Hayden Paddon, qui passe juste derrière lui dans les spéciales et s'est montré le plus rapide dans l'ES2 à l'issue de laquelle il s'était emparé du commandement.

Le Néo-Zélandais de Hyundai est le seul des pilotes équipés de Michelin à avoir emmené un mélange de pneus tendres (à l'arrière) et durs (à l'avant) pour cette première boucle, contre uniquement des tendres pour ses adversaires. Ceci expliquait peut-être en partie ses performances mais est devenu un désavantage dans l'ES4, où il a dit peiner à maintenir la voiture en ligne droite et a concédé 12”6 à Mikkelsen. Il est retombé à la troisième place du général derrière son équipier Dani Sordo qui a progressé de deux rangs sur cette seule dernière spéciale de la matinée.

Neuville balaye aussi

En effet, troisième sur sa Ford DMACK après l'ES3, Ott Tänak pointait à 5”5 du leader mais l'Estonien a effectué un tête-à-queue dans la quatrième spéciale et s'est “perdu dans la poussière” au moment de repartir, terminant à une minute et demie de Mikkelsen.

Thierry Neuville, qui roule en deuxième position sur la route derrière Ogier et était lui aussi pénalisé, est cinquième du général derrière celui-ci (qu'il devançait après l'ES3) et devant les Ford M-Sport de Mads Østberg et Éric Camilli (troisième temps de l'ES3) qui précèdent l'autre Fiesta de Tänak.

Esapekka Lappi, neuvième du général, est pour sa part en tête du WRC2, une position qui assurerait le titre au pilote Skoda aux dépens de Teemu Suninen (absent) s'il la conservait à l'arrivée du rallye.

La première étape se poursuivra cette nuit avec, après une super spéciale, un second passage dans les quatre même secteurs chronométrés. Deux autres super spéciales, dans un lieu et sur un parcours différents, la concluront à partir de 7h00.

 
Article suivant
La "coupe des WRC 2016" pourrait faire le plein l'année prochaine

Article précédent

La "coupe des WRC 2016" pourrait faire le plein l'année prochaine

Article suivant

Mikkelsen en tête au terme de la première étape

Mikkelsen en tête au terme de la première étape
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Pilotes Andreas Mikkelsen
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale