ES11 & 12 - Ogier et Neuville consolident leurs positions

Le leader du championnat et du rallye a signé le meilleur temps de la première spéciale de l'après-midi puis le troisième de la seconde remportée par le pilote Hyundai, et augmenté son avance sur Andreas Mikkelsen.

ES11 & 12 - Ogier et Neuville consolident leurs positions
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Daniel Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC

Sébastien Ogier s'est montré le plus rapide dans la première spéciale de l'après-midi, Freisen-Westrich 2 (ES11 - 14,73 km), dans des conditions rendues plus difficiles que le matin en raison de la pluie tombée dans l'intervalle. Et il n'a ensuite rendu qu'un dixième à Andreas Mikkelsen, son dauphin au classement général, dans Bosenberg 2 (ES12 - 14,45 km).

Ironie : pour Ogier, souvent pénalisé lors des rallyes sur terre par l'obligation d'ouvrir la route du fait de sa position de leader du championnat, le fait de s'élancer le premier peut tourner cette fois à son avantage - comme ce fut le cas dans l'ES11, ainsi que le déplore Mikkelsen.

Le Norvégien, qui a cédé le commandement à son coéquipier chez Volkswagen au terme du premier passage dans Panzerplatte Lang en fin de matinée (ES10), s'y est retrouvé en effet avec beaucoup de boue sous ses roues avant de découvrir une route plus praticable dans l'ES12 où il y a moins de cordes à couper. Il compte désormais 19”8 de retard au classement provisoire.

Duel de Hyundai

Derrière les deux Polo encore en lice (celle de Jari-Matti Latvala, repartie ce matin en Rally2, étant très loin dans la hiérarchie), la lutte s'est intensifiée entre les deux Hyundai de Thierry Neuville et Dani Sordo qui n'étaient séparées que de 1”6 au terme de la boucle matinale.

Ayant freiné trop tard avant une épingle de l'ES11, le Belge a perdu “peut-être une demi-seconde” dans l'aventure et réalisé le troisième temps à une seconde de l'Espagnol (et 5”2 du scratch d'Ogier) qui était alors revenu à six dixièmes de secondes au classement général. Puis Neuville a terminé l'ES12 avec le meilleur chrono, mais très énervé. Explication : “Le capot s'est ouvert dans un virage et j'ai dû ralentir à beaucoup d'endroits pour ne pas sortir [de la route].”

Sordo ayant pour sa part signé le quatrième chrono à 2”7 de Neuville, derrière Mikkelsen et Ogier, l'écart entre les deux équipiers en bagarre pour le podium est remonté à 3”3.

Problème pour Tänak

La Ford d'Ott Tanak, qui roulait isolée en cinquième position au général, a perdu une demi-minute dans l'ES11 en raison d'un problème d'alternateur qui n'a pu être réparé et l'Estonien n'a pu se présenter à temps départ de l'ES12 qu'il a ensuite disputée à vitesse réduite, dégringolant au classement général.

Le troisième pilote Hyundai, Hayden Paddon, s'est quant à lui emparé de ce qui est donc devenu la cinquième place aux dépens de l'autre Fiesta de Mads Østberg. Celui-ci, qui estimait que les spéciales de samedi lui conviendraient mieux que celles de la veille, n'avait cessé de se faire remonter par le Néo-Zélandais au fil de la journée. Le coéquipier du Norvégien, Éric Camilli, est lui aussi reparti en Rally2 pour cette seconde journée du rallye.

Lappi repasse en tête

N'ayant pas pris part à l'ES10 annulée pour eux en raison de l'accident de Stéphane Lefebvre, les concurrents du WRC2 ont disputé leurs deux premiers chronos depuis le milieu de la matinée. À chaque fois le plus rapide, Esapekka Lappi, désormais septième du général, a repris l'avantage sur Pontus Tidemand qui l'avait dépassé durant la matinée.

À noter que Yoann Bonato, fortement retardé vendredi sur sa DS3, vient de signer à deux reprises le quatrième temps de la catégorie dans les spéciales 11 et 12 - à chaque fois derrière le pilote espagnol de Peugeot Rally Academy, José Antonio Suarez.

Retour à Panzerplatte

Le troisième et dernier passage dans la courte Super Spéciale d'Arena Panzerplatte (ES13 - 2,87 km) débutera à 17h40, juste avant le second dans Panzerplatte Lang (ES14 - 40,80 km) qui sera le dernier secteur chronométré de cette deuxième journée.  

 
partages
commentaires
Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau blessés

Article précédent

Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau blessés

Article suivant

ES13 & 14 - Ogier net leader, lutte à trois pour la deuxième place

ES13 & 14 - Ogier net leader, lutte à trois pour la deuxième place
Charger les commentaires