Résumé d'étape
WRC Rallye du Chili

ES10 à 12 - Un duel Ogier/Loeb pour la deuxième place !

Une journée de samedi déjà marquée par le terrible accident, heureusement sans gravité, de Thierry Neuville a été encore mouvementée l'après-midi avec une série de rebondissements, même si Ott Tänak reste un imperturbable leader.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC

Seul pilote à avoir choisi d'embarquer trois pneus durs et deux mediums pour la boucle de l'après-midi, quand tous ses adversaires avaient opté pour cinq durs, Sébastien Ogier a signé son premier meilleur temps du rallye lors du second passage dans la spéciale de Rio Lia (ES10 – 20,90 km). Il a alors repris 4"5 au leader, Ott Tänak, pour revenir à 30"1 de l'Estonien au classement général.

Comme avait semblé le prévoir celui-ci au point stop de cette ES10, la situation a cependant tourné en sa faveur dans la spéciale suivante de Maria Las Cruces (ES11 – 23,09 km) qui l'a vu obtenir pour sa part son cinquième scratch du week-end. Ogier y a réalisé un autre bon chrono, le troisième à 3"1 de la Toyota. Puis, étant les derniers pilotes du WRC à s'élancer, ils sont tombées sur de mauvaises conditions météo dans Pelun (ES12 – 16,59 km) et ont concédé du temps.

Lire aussi :

"On a perdu beaucoup de temps avec un brouillard épais, c'était quasiment de la pluie", a expliqué Ogier à l'arrivée de ce dernier secteur chronométré du jour. "En tout cas, c'était clairement mieux cet après-midi, il y a donc du positif. Demain, il y a encore une journée compliquée à passer."

Ogier a désormais un retard de 30"3 sur Tänak, c'est-à-dire, à deux dixièmes de secondes près, le même que celui qu'il comptait après la première spéciale de la boucle. Mais il ne va pouvoir assurer sa deuxième position, dimanche, devant surveiller derrière lui un certain Sébastien Loeb.

Latvala content, et puis pas content

Comment ce dernier, cinquième en début d'après-midi, a-t-il pu se retrouver là ? Remontons le fil des événements, qui ont beaucoup tourné autour de Jari-Matti Latvala. Cet après-midi a bien débuté pour le Finlandais, dont le chrono dans l'ES7 (où il avait perdu du temps derrière Kris Meeke au ralenti) a été réajusté. Il a ainsi vu son avance de 1"1 sur Loeb après l'ES9 passer à 13"6, et le retard de 16"4 qu'il avait sur Ogier tomber à 3"9.

Pas à l'aise avec sa Toyota sur ce terrain, le Finlandais a concédé du temps à ses deux adversaires français dans l'ES10, puis encore dans l'ES11 – mail il conservait sa quatrième place. C'est alors qu'il a heurté une pierre dans la dernière spéciale et a dû abandonner, pour cette étape en tout cas, avec un arbre de transmission de sa Yaris endommagé.

Les conditions météo ont fait le reste, Loeb, parti bien avant Ogier, signant son deuxième temps scratch du jour pour revenir à 5"1 de son ancien équipier chez Citroën – même s'il est lui aussi tombé sur un peu de brouillard en fin de parcours. L'Alsacien a ainsi terminé en beauté une journée "satisfaisante" pour lui car il a "attaqué au maximum sans commettre d'erreur".

Lire aussi :

Elfyn Evans est désormais quatrième devant son équipier chez M-Sport Ford, Teemu Suninen, et Esapekka Lappi qui, comme son équipier Ogier, celui-ci a enfin retrouvé de la confiance pour monter un peu en puissance avec sa Citroën. Huitième, Andreas Mikkelsen ne fait plus qu'assurer quelques points au championnat des constructeurs pour Hyundai, qui a perdu la voiture de Neuville.

Les ennuis de Latvala ont permis à Kalle Rovanperä et Mads Østberg, respectivement premier et deuxième du WRC2 Pro, de remonter en huitième et neuvième position au général devant Kris Meeke, au volant d'une Toyota remise en état à l'assistance de la mi-journée après son tonneau de l'ES7. Plus loin, Takamoto Katsuta a repris la tête du WRC2 aux dépens du local Alberto Heller.

Quatre spéciales dont la Power Stage sont à disputer dimanche, pour un total d'un peu moins de 60 kilomètres chronométrés. Comme de coutume, elles seront à suivre en direct sur Motorsport.com.

Classement après ES12/16

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écarts &

intervalles

1

Estonia Ott Tänak

Estonia Martin Järveoja

 Toyota

RC1 2h41'05"5
2

France Sébastien Ogier

France Julien Ingrassia

 Citroën

RC1

30"3

30"3

3

France Sébastien Loeb

Monaco Daniel Elena 

 Hyundai

RC1

35"4

5"1

4

United Kingdom Elfyn Evans

United Kingdom Scott Martin

Ford M-Sport

RC1

1'06"3

30"9

5

Finland Teemu Suninen

Finland Marko Salminen

Ford M-Sport

RC1

3'03"0

1'56"7

6

Finland Esapekka Lappi

Finland Janne Ferm

  Citroën

RC1

3'13"3

10"3

7

Norway Andreas Mikkelsen

Norway Anders Jæger

 Hyundai

RC1

3'43"4

30"1

8

Finland Kalle Rovanperä

Finland Jari Halttunen

 Škoda

RC2

6'33"2

2'49"8

9

Norway Mads Østberg

Norway Torstein Eriksen

 Citroën

RC2

7'09"3

36"1

10

United Kingdom Kris Meeke

United Kingdom Seb Marshall

 Toyota

RC1

7'21"9

12"6

Le classement complet sera disponible ici.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Neuville : "Peut-être mon plus gros accident"
Article suivant Suivez le Rallye du Chili en direct

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France