WRC
22 janv.
-
26 janv.
Événement terminé
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
19 jours
C
Rallye d'Argentine
23 avr.
-
26 avr.
Prochain événement dans
61 jours
C
Rallye du Portugal
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
89 jours
C
Rally d'Italie
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
103 jours
C
Rallye du Kenya
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
145 jours
C
Rallye de Finlande
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
166 jours
C
Rallye de Nouvelle-Zélande
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
194 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
215 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
236 jours
C
Rallye de Grande-Bretagne
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
250 jours
C
Rallye du Japon
19 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
271 jours

ES12 à 15 - Neuville toujours leader, chamboulement derrière lui

partages
commentaires
ES12 à 15 - Neuville toujours leader, chamboulement derrière lui
Par :
27 avr. 2019 à 19:36

Le pilote Hyundai dispose désormais d'une confortable avance en Argentine, Ott Tänak ayant abandonné ce samedi après-midi. Mais la lutte fait rage derrière lui, et une incertitude subsiste même suite à une requête de Citroën auprès de la FIA.

Thierry Neuville compte désormais 45"7 d'avance sur Andreas Mikkelsen, l'un de ses équipiers chez Hyundai. Mais le retrait de Tänak dans l'ES14, probablement en raison d'un problème de batterie ou d'alternateur d'après l'équipe Toyota, n'a pas empêché le Belge de réaliser le deuxième chrono dans la suivante, qui concluait la deuxième étape, tant "le feeling était bon" et le risque peut-être élevé de commettre une erreur en levant trop le pied.

Après ce qu'il a décrit comme des problèmes de freins qui l'ont empêché d'éviter un choc avec une pierre dans l'ES11 en fin de matinée, Kris Meeke est désormais le mieux placé des pilotes Toyota mais se retrouve sous la pression de Sébastien Ogier.

Lire aussi :

Après avoir perdu beaucoup de temps et deux positions de plus dans la super spéciale de la mi-étape (ES12) qu'il a parcourue sans direction assistée comme une partie de l'ES11, pour se retrouver sixième au général, Ogier a remporté les deux premiers secteurs chronométrés de l'après-midi (ES13 et 14), repassant Dani Sordo puis bénéficiant de l'abandon de Tänak.

Lors du second passage dans la plus longue spéciale du rallye avec ses 33,65 kilomètres (ES15), Ogier s'est contenté du troisième temps à 4"8 du plus rapide, Mikkelsen, mais il est donc revenu à 2"8 de Meeke pour la troisième place du classement général.

Lire aussi :

"J'ai pu attaquer beaucoup plus cet vaprès-midi puisque le problème de direction assistée n'était plus un problème et que ça fait une certaine différence", a dit Ogier au dernier point stop, avant de préciser : "Je continue de penser que les résultats pourraient changer plus tard car quelqu'un n'a pas respecté le road-book plus tôt dans la journée."

Ogier faisait référence à ce qu'il a d'abord cru être une erreur de sa part lors du premier passage dans cette même longue spéciale (ES11), son hésitation lui ayant valu de heurter un poteau de portail après n'avoir pas reconnu endroit donné par rapport à ce qu'il avait vu en reconnaissances. L'équipe Citroën a d'ailleurs demandé aux officiels de la FIA de visionner les images embarquées des concurrents, et le parcours avait été rendu plus clair à l'endroit en question lors du deuxième run.

Abandon définitif pour Evans

Dani Sordo, à six secondes seulement du Français, Jari-Matti Latvala et un Teemu Suninen très distancé pilotent les trois autres WRC encore en course au terme de la deuxième étape. L'équipier du dernier cité chez M-Sport, Elfyn Evans, ne repartira pas dimanche après son accident de l'ES11. Il rejoint donc Esapekka Lappi (Citroën) sur la liste des abandons.

Mads Østberg, en tête du WRC2 Pro, Pedro Heller, leader en WRC2, et l'inattendu Alejandro Galanti, qui mène le rallye national, complètent désormais le top 10 provisoire. Toutefois, s'il est de retour dimanche en Rally2, Tänak n'aura encaissé que 14 minutes de pénalité (pour deux spéciales manquées et sera alors neuvième au général en début d'étape devant Heller et Galanti.

Dimanche, la troisième étape ne comptera que trois spéciales pour 53 kilomètres, mais quelles spéciales : un passage dans Mina Clavero et deux dans la mythique El Cóndor, le second faisant office de Power Stage ! Elles seront à suivre en direct sur Motorsport.com à partir de 14h00.

Classement après ES15/18

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écarts &

intervalles

1

Belgium Thierry Neuville

Belgium Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1 2h37'23"6
2

Norway Andreas Mikkelsen

Norway Anders Jæger

Hyundai

RC1

45"7

45"7

3

United Kingdom Kris Meeke

United Kingdom Seb Marshall

Toyota

RC1

1'03"2

17"5

4

France Sébastien Ogier

France Julien Ingrassia

Citroën

RC1

1'06"0

2"8

5

Spain Dani Sordo

Spain Carlos del Barrio

Hyundai

RC1

1'12"0

6"0

6

Finland Jari-Matti Latvala

Finland Miikka Anttila

Toyota

RC1

1'28"3

16"3

7

Finland Teemu Suninen

Finland Marko Salminen

Ford M-Sport

RC1

3'48"4

2'20"1

8

Norway Mads Østberg

Norway Torstein Eriksen

 Citroën

RC2

12'04"5

8'16"1

9

Chile Pedro Heller

Spain Marc Martí

Ford

RC2

16'18"2

2'13"9

10

Paraguay Alejandro Galanti

Paraguay Marcelo Toyotoshi

Toyota

NAT.

20'38"2

4'20"0

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
ES9 à 11 - Neuville sous la menace de Tänak

Article précédent

ES9 à 11 - Neuville sous la menace de Tänak

Article suivant

Pourquoi Citroën a déposé une requête auprès de la FIA

Pourquoi Citroën a déposé une requête auprès de la FIA
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Catégorie Jour 3
Auteur Jean-Philippe Vennin