ES2 & 3 - Tänak reste au contact d'Ogier

partages
commentaires
ES2 & 3 - Tänak reste au contact d'Ogier
Par : Jean-Philippe Vennin
28 oct. 2016 à 09:43

L'Estonien s'est montré le plus rapide lors du premier passage dans la plus longue spéciale du rallye (ES3) sur sa Ford, et il est le seul à rester au contact du leader, Sébastien Ogier.

 Après avoir devancé Ott Tänak de 4”5 en signant son second scratch en deux spéciales dans l'ES2, (Sweet Lamb 1 – 4,34 km) pour porter son avance à 12”1 sur le pilote de la Ford DMACK, Sébastien Ogier savait en terminant la longue ES3 de Hafren 1 (35,14 km) qu'il lui faudrait compter avec l'Estonien.

Celle-ci [de spéciale] était mieux, tant pour le grip que pour le brouillard. Je suis sûr qu'Ott sera très rapide ce matin, on l'a vu hier avec son chrono du shakedown, expliquait-il en effet au point stop.

Le pilote de la Volkswagen n°1 avait vu juste, puisque Tänak est venu battre son chrono de 2”2 pour réduire l'écart à 9”9 au général alors que le troisième, Kris Meeke, pointe déjà à 25”8 du leader.

Il semble que les pneus fonctionnent très bien”, a réagi le pilote de la Fiesta blanche et noire, la seule World Rally Car équipée de pneus DMACK et non en Michelin. “J'ai fait une petite erreur à un carrefour mais partout ailleurs, ça a été.”

Meeke a réalisé le quatrième temps de la spéciale derrière Jari-Matti Latvala, se comportant mieux lui aussi que dans la première spéciale de la matinée mais ne voyant pas franchement de différence au niveau des conditions.

Une matinée très compliquée dans des conditions dont nous ne voulions pas”, a dit le pilote de la DS3 qui a repris l'avantage sur son équipier Craig Breen. “Les routes sont comme de la glace.”

Mikkelsen et Neuville à la lutte

Après voir devancé, comme le Britannique, son équipier Ogier sur la majeure partie de la spéciale aux temps intermédiaires, Latvala s'est finalement incliné de 6”3.

J'ai tourné trop tôt dans une épingle et on s'est arrêté quelques secondes”, a expliqué le Finlandais, revenu à la cinquième place du classement provisoire derrière Hayden Paddon sur la mieux placée des Hyundai. “Comme il y avait beaucoup de spectateurs, je me suis senti très embarrassé...”

Juste derrière lui, dans la lutte pour la deuxième place au championnat, Andreas Mikkelsen, auteur du deuxième chrono de l'ES2 derrière Ogier, avait devancé Thierry Neuville, troisième à égalité avec Tänak, de 3”3 et porté son avance à 12 secondes sur le Belge. Mais ce dernier s'est montré plus rapide de neuf secondes que le Norvégien dans l'ES3, qui les a vus partir tous les deux à la faute et en tête-à-queue, pour réduire l'écart à trois petites secondes entre la Volkswagen et la Hyundai qui occupent seulement les septième et huitième places du classement général derrière Breen.

Dani Sordo a lui aussi repris des couleurs en signant le troisième chrono de l'ES3 derrière les Polo d'Ogier et Latvala.

Les deux Ford M-Sport de Mads Østberg, qui termine le top 10, et Éric Camilli encadrent la DS3 de Stéphane Lefebvre. Et devant la quatrième Citroën, pilotée par Quentin Gilbert, se sont intercalées les deux Skoda R5 (séparées par 1”2) d'Esapekka Lappi, qui s'est bien sorti d'un contact avec un arbre dans l'ES1, et de Teemu Suninen. Tous deux luttent pour le titre dans la catégorie WRC2, en l'absence de l'actuel leader, Elfyn Evans, qui a déjà disputé son quota d'épreuves et ne dispute pas son rallye national.

La première des deux boucles au programme de ce vendredi se conclura par la spéciale de Dyfnant 1 (ES4 - 17,91 km) dans laquelle Sébastien Ogier doit s'élancer à 12h15.  

 

 

Article suivant
ES1 - Ogier s'installe en tête

Article précédent

ES1 - Ogier s'installe en tête

Article suivant

ES4 - Problème pour Mikkelsen... et Ogier ?

ES4 - Problème pour Mikkelsen... et Ogier ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Pilotes Ott Tänak
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale