Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
33 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

ES2 à 5 - Mikkelsen et Neuville installent Hyundai en tête

partages
ES2 à 5 - Mikkelsen et Neuville installent Hyundai en tête
Par :
8 juin 2018 à 11:14

Les deux pilotes du constructeur coréen pointent aux deux premières places à l'issue de la boucle matinale du vendredi, le leader du championnat ayant bénéficié d'une position d'ouvreur devenue un avantage dans des conditions humides.

Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Andreas Mikkelsen, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Toyota Gazoo Racing
Teemu Suninen, Mikko Markkula, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Teemu Suninen, M-Sport Ford WRT
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Mads Østberg, Torstein Eriksen, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team

Après avoir écrasé de sa supériorité les deux premières spéciales disputées sur un terrain "collant", comme on dit en hippisme (la pluie tombant même sur une partie de Tula qui ouvrait le bal), pour compter 15"5 d'avance sur son équipier belge, Andreas Mikkelsen s'est incliné de 1"4 dans l'ES4 face à Ott Tänak et sa Toyota plus à l'aise sur ce parcours plus rapide. L'Estonien en a profité pour prendre la deuxième place, à 14"2 de Mikkelsen.

L'ES5 plus serrée concluant la matinée a cependant permis fait resurgir ce que Tänak supposait être un souci de différentiel, permettant à Thierry Neuville, auteur du meilleur temps, d'être à nouveau deuxième à 14 secondes de Mikkelsen et 2"4 devant lui.

"Évidemment, sans pluie, nous n'aurions eu aucune chance d'être dans le top 8, je dirais", a reconnu Neuville au terme de cette dernière spéciale de la matinée dans laquelle le fait d'ouvrir la route était clairement devenu un avantage, les conditions boueuses allant en empirant pour ses suivants. "On s'est fait quelques frayeurs dans celle-ci, on doit se calmer un peu pour avoir une bonne position ce soir, et donc sur la route demain [une météo plus sèche étant en effet attendue pour samedi, Ndlr]."

Teemu Suninen occupe une belle quatrième place pour sa première participation sur une WRC à ce rallye qu'il a cependant remporté il y a deux ans en WRC2, mais il a concédé avoir eu du mal dans le sinueux car il n'est "pas habitué à piloter sur le premier et le deuxième rapports", lui le Finlandais habitué des pistes très roulantes et rapides !

Le pilote M-Sport est entouré des deux leaders du championnat que sont Neuville, auquel les conditions humides ont donc clairement facilité la tâche d'ouvrir la route, et Sébastien Ogier, à un dixième derrière lui, qui ne s'expliquait notamment pas pourquoi il avait été "si lent" dans l'ES2.

Après un bon deuxième chrono dans l'ES2, assurant ainsi un doublé norvégien avec Mikkelsen, Mads Østberg a rétrogradé en cinquième, puis sixième et enfin septième position, derrière un Jari-Matti Latvala prudent, au fil des trois autres spéciales. Il a signalé avoir fait une erreur en montant des pneus durs pour l'ES4 dont il pensait qu'elle serait plus sèche.

Son équipier chez Citroën, Craig Breen, a quant à lui manqué un freinage sur une courte portion en asphalte de l'ES2 et concédé du temps. Il occupe la huitième place entre Hayden Paddon et Esapekka Lappi, qui a subi une crevaison dans l'ES2 et est resté prudent ensuite, n'ayant plus de roue de secours.

Grosse désillusion pour Evans

La grande victime de la première matinée en Italie est Elfyn Evans, qui a heurté le talus à l'intérieur d'un virage à droite de cette même première spéciale du jour, cassant la colonne de direction de sa Ford Fiesta M-Sport et lâchant plus de 13 minutes dans l'affaire. Le deuxième du dernier rallye, au Portugal, a dit vouloir utiliser désormais celui-ci pour "apprendre et travailler sur certaines choses".

Deux meilleurs temps pour Lefebvre

Après s'être porté en tête du WRC2 au prix d'un meilleur temps dans l'ES2, Stéphane Lefebvre a cédé cette position à Hiroki Arai, lui-même dépassé après l'ES4 par Ole Christian Veiby. Le pilote officiel Skoda mène toujours la catégorie avec 4"5 d'avance sur le pilote de la Citroën C3 R5, auteur d'un second meilleur temps dans l'ES5, 19"5 sur Pierre-Louis Loubet et 27"7 sur Jan Kopecky.

La boucle de l'après-midi, reprenant les trois mêmes spéciales, débutera à 15h01.

Classement après ES5/20

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Hyundai 

RC1 

48'31"0 

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai
RC1

14"0

14"0 

 Ott Tänak

 Janne Ferm

Toyota 

RC1 

16"4

2"4 

 Teemu Suninen

 Mikko Markkula

Ford M-Sport

RC1 

22"9

6"5

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport 

RC1 

23"0

0"1 

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota 

RC1 

26"0

3"0 

 Mads Østberg

 Torstein Eriksen

Citroën 

RC1 

28"6

2"6 

 Hayden Paddon

 Seb Marshall

Hyundai

RC1

36"4

7"8

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën
RC1 

39"0

2"6 

10 

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1

41"3

2"3 

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
Un ajustement dans l'ordre de départ en 2019

Article précédent

Un ajustement dans l'ordre de départ en 2019

Article suivant

ES6 - Ogier prend la tête sous le déluge

ES6 - Ogier prend la tête sous le déluge

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Italie
Pilotes Andreas Mikkelsen , Thierry Neuville
Auteur Jean-Philippe Vennin