ES3 à 5 - Neuville creuse l'écart en tête

partages
commentaires
ES3 à 5 - Neuville creuse l'écart en tête
Par : Jean-Philippe Vennin
20 janv. 2017 à 12:26

Le pilote Hyundai a réalisé le meilleur temps sur deux des trois spéciales de vendredi matin et augmenté son avance sur son dauphin au classement provisoire, qui n'est plus Sébastien Ogier.

Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Ott Tanak, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Racing
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Juho Hänninen, Kaj Lindström, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Citroën World Rally Team
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Skoda Fabia R5, Skoda Motorsport

Thierry Neuville a réalisé le deuxième chrono de la première spéciale de la matinée, sur les 24,63 km d'Agnères-en-Dévouluy - Le Motty (ES3), derrière Ott Tänak, avant de se montrer le plus rapide dans les 38,94 km d'Aspres-les-Corps - Chaillol (ES4) puis les 16,83 km de St-Léger-les-Mélèzes - La Bâtie Neuve (16,83 km). Ces secteurs chronométrés, les deux premiers surtout, ont été parcourus dans des conditions difficiles avec beaucoup de neige et de glace.

“Le feeling est très bon dans la voiture, je me sens à l'aise même si on veut changer quelques réglages de différentiel”, a indiqué Neuville de retour au parc d'assistance de Gap. “On a essayé de gérer, on s'était dit qu'on avait le bon rythme après le premier chrono du matin.”

Le Belge a calé dans une spéciale de l'ES4 (ce qui ne l'a donc pas empêché de signer le scratch) et a trouvé que sa voiture bougeait un petit peu, mais il termine la boucle avec 31”7 d'avance sur Tänak, troisième de l'ES4 et de l'ES5 mais qui a bénéficié d'une petite sortie de route de Sébastien Ogier dans l'ES3.

Le nouveau pilote M-Sport, qui ouvrait la route, s'est en effet laissé surprendre dans un endroit très piégeux à un carrefour et a concédé 41”6 à Neuville dans cette première spéciale de la matinée. Il occupe la troisième place à 59”1 du leader et 27”4 de son équipier Tänak.

Ogier n'occupait que la quatrième place après l'ES4, derrière un toujours surprenant Juho Hänninen qui a poursuivi sur sa lancée de jeudi soir au volant de sa nouvelle Toyota Yaris WRC. Cinquième puis quatrième dans l'ES3 et l'ES4, celui-ci a malheureusement été signalé arrêté dans l'ES5 après avoir heurté un arbre, l'équipage étant sain et sauf.

Sur la seconde Toyota, Jari-Matti Latvala est donc quatrième du général à 22”3 d'Ogier. Le Finlandais a eu une frayeur quand sa voiture n'a pas voulu démarrer le matin au parc fermé de Gap, et n'a ensuite pas eu le temps d'effectuer les réglages qu'il souhaitait.

Journée terminée pour Meeke

Dani Sordo, qui a suspecté un souci de différentiel sur la seconde Hyundai restant en course (après l'abandon de Hayden Paddon sur une sortie de route ayant endeuillé le rallye puisqu'un spectateur a malheureusement été tué) jeudi, complète le top cinq dont la Citroën de Kris Meeke a malheureusement disparu. Troisième temps de l'ES3, le Britannique occupait alors la deuxième place du général à 16”5 de Neuville mais il est lui aussi parti à la faute dans la spéciale suivante, endommageant la suspension avant gauche de sa C3 WRC.

Ce début de rallye est décidément difficile pour Citroën, après les soucis d'embrayage rencontrés jeudi soir par Stéphane Lefebvre qui n'a pu terminer l'ES2 mais est reparti ce matin en Rally2. Après avoir eu du mal dans les deux premières spéciales de la matinée, n'ayant jamais piloté la voiture dans ces conditions, le Calaisien a dit avoir enfin trouvé un bon rythme dans l'ES5.

Le mieux classé des pilotes de la marque aux chevrons est donc Craig Breen, solide sixième sur sa DS3 WRC de 2016 devant les Skoda d'Andreas Mikkelsen et Pontus Tidemand, qui sont en tête de la catégorie R5 (le second hors championnat) qui précèdent la Ford Fiesta WRC d'Elfyn Evans en mal de grip. Troisième des R5 et deuxième du WRC2, Bryan Bouffier complète le top 10 sur sa Ford Fiesta devant Jan Kopecky (Skoda) et Éric Camilli (Ford) qui souffrent dans ces conditions.

Raphaël Astier est en tête du WRC3 et François Delecour mène la catégorie RGT sur sa nouvelle Fiat 124 Abarth alors que Romain Dumas, qui enchaîne sur ce Monte-Carlo de retour du Dakar, a perdu du temps dans une sortie de route jeudi soir.

La boucle de l'après-midi, reprenant les trois mêmes spéciales, débutera à 14h28.

 
Article suivant
Le spectateur heurté par Paddon est décédé

Article précédent

Le spectateur heurté par Paddon est décédé

Article suivant

ES6 à 8 - Neuville toujours leader, mais Ogier se rapproche

ES6 à 8 - Neuville toujours leader, mais Ogier se rapproche
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Catégorie Première étape
Pilotes Sébastien Ogier , Thierry Neuville , Ott Tänak
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale