WRC
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
C
Rallye du Kenya
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
99 jours
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
120 jours
C
Rallye de Nouvelle-Zélande
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
148 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
169 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
190 jours
C
Rallye de Grande-Bretagne
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
204 jours
19 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
225 jours

ES2 à 4 - Mikkelsen leader sous la menace de Tänak

partages
commentaires
ES2 à 4 - Mikkelsen leader sous la menace de Tänak
Par :
27 avr. 2018 à 14:41

Le pilote Hyundai mène d'une courte tête devant celui de Toyota à l'issue de la boule matinale de ce vendredi, qui a fait une première victime sur ce Rallye d'Argentine en la personne de Jari-Matti Latvala.

Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Andreas Mikkelsen, Hyundai Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Ott Tänak, Toyota Gazoo Racing
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Citroën World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Jari-Matti Latvala, Toyota Gazoo Racing
Pontus Tidemand, Jonas Andersson, Skoda Fabia R5

Andreas Mikkelsen compte une seconde seulement d'avance sur Ott Tänak à l'issue des trois premières des sept spéciales au programme aujourd'hui, mais c'est bien ce dernier qui a imprimé le rythme avec deux meilleurs chronos dans l'ES3 (la plus longue spéciale du jour avec 33,58 km) et l'ES4.

L'Estonien était parti à la faute dans le premier secteur chrono du jour (ES2), perdant 23 secondes sur un étonnant auteur du scratch et leader du rallye à ce stade, Sébastien Ogier, et 20 secondes sur le Norvégien qui avait réalisé le deuxième chrono. Les légers soucis de direction qui ont ensuite touché la Yaris WRC n'ont semble-t-il pas suffi à le ralentir.

Dans cette ES2 très cassante et où la poussière soulevée par les concurrents partis devant eux a posé des problèmes aux pilotes, le Français, qui ouvrait la route, a donc plus que limité les dégâts. Mais la situation est revenue à la "normale" dans la suivante, où, en position de balayeur, il a réalisé seulement le septième chrono et concédé 17"8 à Tänak, cédant également la tête à Mikkelsen.

Ses affaires ne se sont pas arrangées dans l'ES4, qui l'a vu perdre deux autres places au profit de Tänak et de Kris Meeke, ce dernier pour deux petits dixièmes. "Au moins, ces premières spéciales me donnent une chance de ne pas être trop distancé", s'est félicité le leader du championnat, à 5"3 du leader.

Neuville sur les talons d'Ogier

Premier leader après son meilleur temps de l'ES1, jeudi soir, Thierry Neuville est cinquième du classement provisoire à 2"9 d'Ogier, auquel il avait concédé huit secondes dans une première spéciale difficile pour lui aussi – avant de réduire l'écart lentement mais sûrement dans les suivantes.

Esapekka Lappi occupait une belle quatrième place après l'ES3 mais, auteur d'un moins bon chrono dans la dernière spéciale de la matinée, a rétrogradé à la huitième derrière Dani Sordo et Craig Breen. Pas dans le rythme, de leur propre aveu, Elfyn Evans et Teemu Suninen complètent le top 10 sur leurs Ford Fiesta M-Sport.

Latvala à la faute

Cette première boucle a été marquée par l'abandon de Jari-Matti Latvala, qui était le plus rapide dans les trois premiers quarts de la longue ES3. Mais le Finlandais – qui admettait ces derniers jours ne plus penser au titre et se concentrer sur des victoires, si possible en Argentine pour commencer – a heurté une pierre sur la fin de parcours et sa Toyota s'est immobilisée avec une suspension abîmée.

Pour son premier rallye de l'année au volant de la troisième Citroën C3 WRC, Khalid Al Qassimi a été le plus lent des pilotes d'une World Rally Car, mais il est passé à travers les embuches.

Pontus Tidemand (Skoda) est en tête du WRC2 avec 26"4 d'avance sur l'autre Fabia R5 officielle de Kalle Rovanperä. Mais entre eux s'est intercalé un autre pilote officiel de la marque tchèque, Ole Christian Veiby, qui court à titre privé et hors championnat ce week-end. Gus Greensmith est quatrième des voitures de la catégorie R5 et donc troisième du WRC2, à 40"5 de Tidemand, sur sa Ford Fiesta.

Les concurrents ont maintenant pris la direction de Villa Carlos Paz, pour une super spéciale dans le parc d'attractions de la ville à partir de 17h08 puis un passage par le parc d'assistance. Cela avant le second passage dans les trois mêmes spéciales que le matin, à partir de 19h51.

Classement après l'ES4/18

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écarts &

intervalles

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Hyundai 

RC1  44'15"7 

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Toyota

RC1  

1"0

1"0 

 Kris Meeke

 Paul nagle

Citroën 

RC1  

5"1

4"1 

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport 

RC1  

5"3

0"2 

5

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

8"2

2"9 

 Dani Sordo

 Carlos del Barrio

Hyundai 

RC1  

11"4

3"2 

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën
RC1  

14"5

3"1 

8

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1

15"8

1"3

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford M-Sport 

RC1  

27"4

11"6 

10

 Teemu Suninen

 Mikko Markkula

Ford M-Sport

RC1

38"8

11"4 

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
Mikkelsen et Hyundai comptent sur la nouvelle évolution moteur

Article précédent

Mikkelsen et Hyundai comptent sur la nouvelle évolution moteur

Article suivant

ES5 - Tänak prend la tête après la super spéciale

ES5 - Tänak prend la tête après la super spéciale
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Pilotes Andreas Mikkelsen
Équipes Hyundai Motorsport
Auteur Jean-Philippe Vennin