WRC
04 sept.
Prochain événement dans
25 jours
18 sept.
Prochain événement dans
39 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
Prochain événement dans
66 jours
C
Rally d'Italie
29 oct.
Prochain événement dans
80 jours
19 nov.
Prochain événement dans
101 jours

Evans enchaîne les spéciales, Tänak part en tonneaux

partages
commentaires
Par :
24 janv. 2020 à 11:16

La matinée de vendredi au Rallye Monte-Carlo 2020 a vu Elfyn Evans (Toyota) prendre les commandes de l'épreuve et Ott Tänak (Hyundai) subir une très violente sortie de route.

Après la première soirée de jeudi, le Rallye Monte-Carlo débutait ce matin par une boucle de trois spéciales.

La première, entre Curbans et Venterol, a vu le meilleur temps d'Elfyn Evans, deux secondes devant Sébastien Loeb et cinq devant le Champion du monde en titre, Ott Tänak. Les leaders de la veille, Sébastien Ogier (qui s'est fait une frayeur en heurtant un talus) et Thierry Neuville, ont respectivement accusé un retard de huit et 20 secondes au terme de ces 20,02 km. Le Belge, qui a trouvé sur son chemin une spéciale plus glissante que prévu et a souffert avec ses pneus, voyait son avance au général alors réduite à un peu plus de cinq secondes sur Evans, au sein d'un quatuor de tête se tenant alors en dix petites secondes. Du côté des déboires, Gus Greensmith (M-Sport) a commis une erreur à l'approche d'une épingle au 6e km, surpris par du verglas, est parti en tête-à-queue et, en tentant de se remettre dans le droit chemin, a précipité sa Ford dans un fossé très profond. L'équipage est sorti indemne et la Fiesta avait l'air peu abîmée mais il a dû mettre fin à sa journée car elle était coincée.

Lire aussi :

Violent crash pour Tänak

Le premier coup de théâtre du rallye a eu lieu au bout de 9,2 km dans la spéciale reliant Saint-Clément à Freissinières, et disputée sur une route quasiment sèche : Tänak est très violemment sorti de piste dans une section rapide. L'Estonien, surpris par un passage sur une bordure peu avant une compression, a perdu le contrôle de sa Hyundai qui a plongé dans un champ en contrebas de la route avant de partir dans une impressionnante et interminable série de tonneaux. Son copilote Martin Järveoja et lui sont sortis seuls et visiblement indemnes de l'épave de leur i20 Coupe WRC, même s'ils devront subir des examens de précaution. 

Sur le plan des résultats, Evans a de nouveau brillé au volant de sa Toyota Yaris WRC, en s'adjugeant le temps scratch et en s'offrant du même coup les commandes de l'épreuve. En effet, le Gallois a devancé son équipier Ogier de 3,4 secondes et Neuville de 8,8. Ce dernier a notamment expliqué, après cette ES5 : "J'ai tellement ralenti dans cette section. Je savais qu'il y avait eu quelque chose quand j'ai vu les traces d'Ott donc j'ai perdu beaucoup de temps." Loeb a terminé quatrième de cette spéciale, à quelques dixièmes de son équipier mais dans le doute quant à son choix de pneus.

Evans enfonce le clou

L'ES5, entre Avançon et Notre Dame du Laus a vu l'apparition de la pluie. Pas de quoi gêner la marche en avant d'un Evans décidément en grande forme ce vendredi, puisqu'il a conclu la matinée avec une nouvelle spéciale dans son escarcelle, 4,2 secondes devant Ogier. "C'était bien ; le ressenti est bon dans la voiture et le bon choix de pneus a également été fait, donc merci à l'équipe pour cela", a déclaré le Gallois au terme de la boucle matinale. "C'était génial jusqu'à présent."

Quant à son sextuple Champion du monde d'équipier, troisième provisoire du rallye à 9,7 secondes, il a reconnu ne pas être encore totalement à l'aise au volant de la Toyota : "Je suis encore en train d'apprendre à connaître la voiture. Je ne suis pas en confiance sur les bosses, je dois encore y trouver la limite. Mais ça va, je pense qu'on a fait une assez bonne matinée." Neuville, qui débutait la journée avec une vingtaine de secondes d'avance sur Ogier et 25 sur Evans, a subi en ce début de journée et pointe en seconde position provisoire, à 8,9 secondes de la tête.

Derrière ce trio, Loeb accuse déjà un retard de 48 secondes mais il devance confortablement Esapekka Lappi (+1'29) et Kalle Rovanperä (+1'54). "Honnêtement, on roule sur un bon rythme", a indiqué le nonuple Champion du monde. "Ce n’est pas encore suffisant pour faire les meilleurs temps mais en partant 7e sur la route, il faudrait vraiment prendre de gros risques pour aller chercher les dernières secondes..."

Scratchs de la matinée

ES3 : Elfyn Evans (Toyota)

ES4 : Elfyn Evans (Toyota)

ES5 : Elfyn Evans (Toyota)

Monaco Rallye Monte-Carlo - Classement après l'ES5

Violente sortie de route pour Tänak au Rallye Monte-Carlo

Article précédent

Violente sortie de route pour Tänak au Rallye Monte-Carlo

Article suivant

Tänak et Järveoja vont rester en observation à l’hôpital

Tänak et Järveoja vont rester en observation à l’hôpital
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Catégorie Jour 2
Auteur Fabien Gaillard