ES4 à 6 - Østberg toujours devant, gros problème pour Neuville

partages
commentaires
ES4 à 6 - Østberg toujours devant, gros problème pour Neuville
Par : Jean-Philippe Vennin
16 nov. 2018 à 04:43

Le pilote Citroën se maintient en tête du classement général au terme de la première étape du Rallye d'Australie, alors que Thierry Neuville a perdu gros face à Sébastien Ogier dans la lutte pour la couronne 2018.

Mads Østberg occupe toujours la tête du Rallye d'Australie avant les deux passages dans la super spéciale de Destination NSW qui concluront la première étape. Auteur du deuxième chrono dans la longue ES6 de Sherwood (26,68 km), derrière Craig Breen, le Norvégien compte désormais 6''2 d'avance sur la Toyota de Jari-Matti Latvala et 7''5 sur son équipier chez Citroën.

Ayant bénéficié lui aussi d'une position avantageuse dans l'ordre de départ en ce premier jour du rallye, Hayden Paddon pointe 2''2 plus loin seulement et 10''2 devant Ott Tänak, cinquième.

Lire aussi :

Les deux dernières vraies spéciales du jour ont vu la lutte pour le titre connaître une série de rebondissements. C'est d'abord Tänak, qui avait dépassé Breen et Hayden Paddon pour prendre la quatrième place du général en remportant l'ES4, qui s'est présenté de travers pour le gué de la spéciale suivante et y a laissé le pare-chocs avant de sa Yaris WRC. En manque d'aéro et donc de vitesse, il a rétrocédé ces deux positions aux mêmes Breen et Paddon dans la plus longue ES6.

À noter qu'Esapekka Lappi, deuxième au général avant l'ES5, a commis la même erreur que son équipier et provoqué un court-circuit sur le moteur de sa Yaris, perdant plus de 20 secondes et rétrogradant alors de la deuxième à la neuvième position.

Neuville seulement dixième

Mais c'est bien dans la fameuse ES6 qu'est survenu le véritable coup de théâtre de l'après-midi. Thierry Neuville, qui avait privilégié les pneus durs pour la boucle de l'après-midi, a vu l'un d'eux sortir de sa jante à la réception d'un saut. Avec une Hyundai difficile à contrôler, le Belge a alors manqué son freinage avant une chicane artificielle, heurtant les trois ballots de paille qui la constituaient et calant avant de pouvoir faire marche arrière et repartir.

L'ancien leader du championnat, qui avait gagné deux positions pour prendre la septième en signant le chrono de l'ES5 juste avant, a perdu près d'une minute et se retrouve dixième à 1'12''8 de la tête.

Lire aussi :

Derrière Lappi, remonté sixième à 9''1 de Tänak, c'est désormais Sébastien Ogier qui occupe la septième place, en ayant profité des malheurs de Neuville ainsi que des consignes données par M-Sport à Teemu Suninen et Elfyn Evans (désormais huitième et neuvième), qui ont ralenti l'un et l'autre en vue de l'arrivée de l'ES6 pour glisser derrière leur équipier français au général. Celui-ci, à 12''7 de Lappi et 41''7 du leader, devrait ainsi disposer d'une meilleure position de départ pour la deuxième étape, samedi, alors que Neuville en sera probablement réduit à ouvrir la route...

Les deux passages dans la super spéciale doivent débuter à 6h37 et 6h47 respectivement. Motorsport.com publiera à l'issue de celles-ci le classement au terme de la première étape.

Article suivant
ES1 à 3 - Østberg leader, sale temps pour les "titrables"

Article précédent

ES1 à 3 - Østberg leader, sale temps pour les "titrables"

Article suivant

Un tracteur impliqué dans l'accident de Mikkelsen

Un tracteur impliqué dans l'accident de Mikkelsen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Catégorie Étape 1
Auteur Jean-Philippe Vennin