ES7 - Latvala creuse l'écart à deux spéciales du but

partages
ES7 - Latvala creuse l'écart à deux spéciales du but
Par : Jean-Philippe Vennin
4 oct. 2015 à 06:43

Le Finlandais a porté son avance à 17”6 sur Elfyn Evans après la deuxième spéciale de ce dimanche matin en Corse, remportée par Sébastien Ogier.

Elfyn Evans et Daniel Barrit, M-Sport Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Hayden Paddon et John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Robert Kubica et Maciek Szczepaniak, Ford Fiesta WRC
Mads Ostberg et Jonas Andersson, Citroën DS3 WRC, Citroën World Rally Team
Esapekka Lappi et Janne Ferm, Skoda Motorsport Skoda Fabia R5

Jari-Matti Latvala a d'ores et déjà pris une option sur la victoire dans le Tour de Corse. En signant le 2e chrono d'une ES7 de Sotta–Chialza (36,71) plus humide que prévu à 5”6 de Sébastien Ogier (son coéquipier chez Volkswagen qui n'est plus en lice pour la victoire depuis ses problèmes de la première étape), il a porté son avance sur le pilote Ford Elfyn Evans à 17”6.

C'était très glissant par endroits,” a expliqué Latvala à l'arrivée. “Il y avait beaucoup de terre sur la route au passage des cordes. Je n'étais pas très à l'aise, il était difficile de savoir ce que donnerait le chrono mais c'est plutôt pas mal. Les pneus tendres étaient peut-être le meilleur choix sur la fin, c'est dur à dire.”

Les trois pilotes Volkswagen sont en effet les seuls à s'être élancés avec quatre pneus tendres et deux durs, soit l'inverse de la plupart de leurs concurrents.

Evans s'est quant à lui classé 6e de la spéciale derrière Andreas Mikkelsen (VW), Dani Sordo (Hyundai) et Robert Kubica (Ford). Son choix de pneus, justement, ne lui a pas vraiment convenu.

Pas facile. Je ne suis pas sur un très bon mix de gommes, et mes notes sont un peu trop prudentes par endroits,” a reconnu le jeune Gallois.

Mikkelsen est toujours 3e du général devant Kris Meeke (Citroën), seulement 8e de la spéciale derrière Haydn Paddon. Celui-ci est revient à 2”3 de Mads Østberg (sur l'autre Citroën) au général (pour la 6e place derrière Kevin Abbring sur Hyundai) après lui avoir “collé” 17”5 dans la spéciale.

Maurin s'échappe aussi

Auteur du meilleur chrono en WRC2, Julien Maurin conserve la tête de la catégorie devant Esapekka Lappi alors qu'Armin Kremer, qui occupait la 3e place sur sa Skoda, est sorti de la route. Éric Camilli est désormais sur le podium provisoire.

En WRC3, Quentin Gilbert est toujours en tête et en GT, François Delecour est désormais seul en lice, l'autre Porsche de Romain Dumas ayant abandonné.

L'ES8 de Zérubia-Martini, la plus longue du jour (41,46 km), débute à 8h58.

 

Prochain article WRC
ES8 - Scratch pour Dani Sordo, Latvala près du but

Article précédent

ES8 - Scratch pour Dani Sordo, Latvala près du but

Article suivant

ES6 - Latvala prend la tête du Tour de Corse

ES6 - Latvala prend la tête du Tour de Corse

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de France
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale