ES7 - Meilleur temps pour Meeke, désormais 2e du général

Il n'y a plus qu'une Volkswagen en tête après une erreur d'Andreas Mikkelsen, qui est toutefois reparti, dans la quatrième spéciale du Rallye de Suède.

ES7 - Meilleur temps pour Meeke, désormais 2e du général

Kris Meeke a réalisé le meilleur temps de la première spéciale de l'après-midi au volant de sa Citroën DS3 WRC de l'Abu Dhabi Total WRT, en devançant Sébastien Ogier de 7”7. L'Irlandais du Nord s'est emparé de la 2e place du général à 21 secondes.

Le rythme a l'air bon. On a fait quelques ajustements et ça a marché. Alors, pourquoi pas ?” a-t-il répondu à la question de savoir s'il pourrait être en mesure d'aller chercher le pilote Volkswagen...

Ce dernier a donc laissé échapper son premier temps scratch de la journée sur les 24,23 km du second passage dans la spéciale de Svullrya (ES7). Devancé également par Hayden Paddon (Hyundai) et un étonnant Craig Breen (sur la deuxième Citroën), le Champion du monde, qui a signé un moins bon chrono qu'en fin de matinée sur ce parcours, a expliqué que les conditions étaient plus difficiles en raison des traces laissées par les voitures à deux roues motrices lors du premier passage. Il a indiqué également que sa réparation effectuée sur la liaison, suite aux dégâts subis dans la spéciale précédente lors d'une petite sortie après le passage d'un gué, semblait tenir.

Ogier a devancé les deux Ford de Mads Østberg et Ott Tänak et la Hyundai de Dani Sordo alors que son équipier Andreas Mikkelsen, qui occupait la 2e place du général depuis la première spéciale, est sorti de la route au kilomètre 11 de cette ES7 qu'il a terminée en 10e position (derrière la Ford de Henning Solberg et la Skoda WRC2 d'Esapekka Lappi) à 19”9 du Français et 27”6 de Meeke.

J'ai un peu perdu l'arrière et heurté une souche d'arbre, ce qui a envoyé la voiture en tête-à-queue, et j'ai calé”, a relaté le Norvégien, relégué à 44”1 au général. “Je pense que mes chances de gagner sont nulles désormais, la 2e place est donc l'objectif.” Mikkelsen est retombé à la 7e place du général (à 44”1) derrière Sordo (3e à 40”5), Østberg (41”6), Tänak (42”9) et Paddon (43”0). Les cinq hommes se tiennent donc en seulement 3”6.

Éric Camilli, 10e du général derrière Breen et Solberg, a fait un tête-à-queue mais s'est dit assez satisfait de son rythme et a expliqué qu'il poursuivait son apprentissage. Quant à Thierry Neuville et Jari-Matti Latvala, ils ont continué leur chemin de croix avec leurs problèmes respectifs (casse de différentiel sur la Hyundai, désormais en mode “traction”, et de l'arbre de transmission avant-gauche sur la Polo) et se retrouvent à quatre minutes et plus de cinq minutes et demie respectivement au général.

Discret le matin, Esapekka Lappi a signé le meilleur chrono de l'ES7 en WRC2 pour ramener sa Skoda Fabia à 4”8 de la Ford d'Elfyn Evans alors que l'autre Skoda de Pontus Tidemand a perdu plus de 30 secondes.

partages
commentaires
ES4 - Ogier et Mikkelsen piégés mais toujours devant
Article précédent

ES4 - Ogier et Mikkelsen piégés mais toujours devant

Article suivant

ES8 - Scratch pour Paddon, Meeke arrêté !

ES8 - Scratch pour Paddon, Meeke arrêté !
Charger les commentaires
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020
Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre Prime

Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre

Un étrange dilemme attend peut-être Tommi Mäkinen en cette fin de saison WRC, avec le pilote leader de l’équipe Toyota qui espère revenir sur son numéro deux, le tout dans un contexte compliqué par la pression de Hyundai au championnat des constructeurs.

WRC
7 oct. 2020