Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
34 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL3 dans
02 Heures
:
04 Minutes
:
43 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

ES6 à 8 - Ogier se maintient malgré une erreur

partages
commentaires
ES6 à 8 - Ogier se maintient malgré une erreur
Par :
26 janv. 2018 à 16:46

Tout comme jeudi soir, le quintuple Champion du monde et son copilote Julien Ingrassia sont en tête du Monte-Carlo au terme de la première étape, avec une avance réduite et après une alerte dans la seconde des trois spéciales de l'après-midi.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, M-Sport Ford
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Dani Sordo, Carlos del Barrio, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Esapekka Lappi, Toyota Gazoo Racing
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Gazoo Racing
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Citroën World Rally Team
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team

Deuxième dans le premier secteur chrono (ES6) de l'après-midi, la seconde boucle reprenant les trois mêmes que celle du matin, Sébastien Ogier avait quand même rendu 6"5 à un Ott Tänak en grande forme pour ses débuts chez Toyota – et qui réduisait l'écart à 33"9 au classement provisoire. Mais alors qu'il semblait avoir pris la mesure de son ancien coéquipier dans l'ES7 disputée sous une forte pluie, le pilote M-Sport est parti à la faute dans une épingle lente pas très loin de l'arrivée, restant bloqué une trentaine de secondes dans le fossé et voyant finalement Tänak revenir à 19"3 au général.

Dans le même temps, son compagnon de team Elfyn Evans se montrait le plus rapide de la spéciale.

Ogier a ensuite signé un chrono moyen dans l'ES8, remportée par Neuville, concédant encore 4"4 à Tänak et voyant son avance passer à 14"9.

"C'était difficile, mais on est encore là et toujours en tête", a réagi le Français à l'arrivée de la dernière spéciale du jour. "Évidemment, c'est un peu dommage d'avoir fait ce tête-à-queue, mais quand on mène, il faut être satisfait. Il nous faudra être forts demain."

Une belle lutte a opposé cet après-midi Dani Sordo à Esapekka Lappi pour la troisième place du classement provisoire, que l'Espagnol a finalement conservée. Après avoir vu le jeune Finlandais lui reprendre 15"5 dans l'ES6 et se rapprocher à 1"6, il a repris de l'air – malgré des problèmes de buée dans sa Hyundai qui le privaient d'une bonne visibilité (tout comme son équipier Thierry Neuville) – et 7"5 dans l'ES7 au pilote de la seconde des Toyota décidément pas très en verve dans ces conditions. Une tendance qu'il a confirmée en augmentant encore un peu plus son avance, de deux dixièmes, dans l'ES8, alors que Jari-Matti Latvala revenait lui-même à deux deuxièmes de Lappi au classement du rallye.

Bouffier remplit sa mission

Les affaires de Citroën ne se sont pas vraiment arrangées, malgré une voiture remise en état pour Craig Breen – après ses soucis de freins de la matinée suite à un choc avec une pierre – alors que Kris Meeke est resté globalement en-deçà des performances de ses rivaux et se maintient en sixième position. Il est suivi de Bryan Bouffier, qui remplit parfaitement sa mission envers M-Sport, puis d'Evans et Neuville en pleine remontée (séparés de 2"4), et enfin de son équipier qui clôture le top 10.

Camilli sort de la route

La Hyundai d'Andreas Mikkelsen est restée la seule des WRC officielles à avoir abandonné, sur une panne d'alternateur avant l'ES4 dans la matinée, et devrait être de retour samedi en Rally 2.

M-Sport a connu une première journée difficile en WRC2 puisque après Teemu Suninen dans l'ES4, Éric Camilli, qui occupait la deuxième place de la catégorie, est lui aussi sorti de la route dans l'ES6 – laissant ainsi le champ libre à Jan Kopecký. Au volant de sa Škoda, celui-ci mène très largement au général puisque Stéphane Sarrazin, qui le suivait de près parmi les pilotes d'une voiture de type R5 (mais n'inscrivait de toute façon pas de points au championnat) s'est arrêté dans l'ES7.

La deuxième étape de samedi comprendra cinq spéciales, à partir de 8h08, et la neige est attendue...

Classement après ES5/17

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Temps

& écarts

1

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1 2h07'15"4
2

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Toyota

RC1

14"9

14"9

3

 Dani Sordo

 Carlos del Barrio

Hyundai

RC1

59"7

44"8

4

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1

1'09"9

10"2

5

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1

1'10"1

0"2

 Kris Meeke

 Paul Nagle

Citroën

RC1 

2'45"5

1'35"4

 Bryan Bouffier

 Xavier Panseri

 

Ford M-Sport

RC1 

3'34"6

49"1

8

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford M-Sport

RC1 

4'01"7

27"1 

9

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1 

4'04"1

2"4 

10

 Craig Breen

 Scott Martin 

Citroën

RC1

5'06"6

1'02"5

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
ES3 à 5 - Ogier augmente son avance

Article précédent

ES3 à 5 - Ogier augmente son avance

Article suivant

ES9 & 10 - La neige fait les affaires d'Ogier

ES9 & 10 - La neige fait les affaires d'Ogier
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Auteur Jean-Philippe Vennin