ES8 - Ogier termine le premier jour en tête, mais...

partages
commentaires
ES8 - Ogier termine le premier jour en tête, mais...
Par : Jean-Philippe Vennin
28 oct. 2016 à 17:31

Le Français de Volkswagen porte désormais en grande partie les espoirs de Volkswagen de remporter dès ce week-end au Pays de Galles le titre mondial des constructeurs, malgré une alerte sur la fin.

Auteur de cinq scratchs en huit spéciales et du deuxième temps, à 0”7 de Thierry Neuville, sur les 17,91 km de Dyfnant 2 (ES8) disputés en nocturne en raison d'un retard d'un peu plus d'une demi-heure, Sébastien Ogier conclut cette première journée du Rallye de Grande-Bretagne avec 37”3 d'avance sur Ott Tänak. Le hic, c'est qu'il a terminé ce dernier secteur chronométré du jour avec un problème identique à celui rencontré auparavant par ses deux équipiers.

Je suis très content que la journée soit finie car je pense que l'arbre de transmission [avant] vient juste de casser”, a expliqué Ogier, qui avait déjà signalé un bruit au niveau de la transmission dans la matinée, au dernier point stop. “C'est clairement quelque chose sur quoi nous devons travailler parce que les trois voitures souffrant du même problème le même jour, ça n'était jamais arrivé.”

Andreas Mikkelsen et Jari-Matti Latvala, sur les deux autres Polo, se retrouvent respectivement à 8’58”6 et 3’43”6 de leur équipier (le problème étant survenu dès l'ES4 pour le premier cité, dans l'ES7 pour le second). De quoi coûter cher au Norvégien dans sa lutte pour la deuxième place du championnat face à Neuville, un peu moins à Volkswagen à celui des constructeurs puisque Ogier est toujours bien placé et en position de s'imposer dimanche.

Crevaison pour Tänak

Tänak, qui a signé les deux premiers meilleurs temps laissés disponibles par Ogier (ES3/4), est le seul à avoir rivalisé avec lui au volant de sa Ford du team DMACK. Réalisant jusque-là sa seconde meilleure performance de l'année après celle du Rallye de Pologne, où il n'avait dû laisser filer la victoire que dans le dernier secteur chrono, l'Estonien a subi une crevaison à l'avant droit très tôt dans l'ES8 et perdu 14 secondes sur Ogier – ce qui explique que son retard se soit soudainement accru.

Neuville passe troisième

Derrière les deux hommes forts du jour, la Citroën de Kris Meeke et les Hyundai de Hayden Paddon et Thierry Neuville se tenaient en 4”3 au départ de la dernière spéciale du jour. Son meilleur temps de l'ES8 avec 6”7 sur Paddon, troisième, a permis au Belge de dépasser son compagnon de team qui a, lui aussi, pris l'avantage sur Meeke. Mais les écarts restent faibles.

L'un des trois équipiers de Meeke chez Abu Dhabi Total WRT, Craig Breen, a été le troisième grand perdant du jour avec Latvala et Mikkelsen. Parti en tonneau à vitesse réduite dans l'ES5 – la première de l'après-midi –, l'Irlandais pointe à près d'une demi-heure de la première place.

Sur les deux autres DS3, Stéphane Lefebvre figure dans le top 10 mais a avoué avoir eu du mal à trouver le bon rythme pour son retour alors que Quentin Gilbert, 15e, s'est dit satisfait de ses débuts sur une World Rally Car en Mondial. Éric Camilli, sur sa Ford M-Sport, occupe la 11e place après avoir perdu du temps en raison d'une crevaison dans la matinée.

L'autre pilote M-Sport, Mads Østberg, est septième en solitaire, une demi-minute derrière et une et demie devant Latvala.

En l'absence de la Ford d'Elfyn Evans, le leader du championnat, et après l'élimination dès l'ES1 de la Hyundai de Kevin Abbring parti à la faute, c'est la fête aux Skoda en WRC2 puisque quatre Fabia R5 pointent en tête aux mains d'Esapekka Lappi, Teemu Suninen à 46”7, Pontus Tidemand à 1’12”2 et Jan Kopecky à 1’39”6.

Déjà champion du monde junior depuis l'Espagne et en position de remporter également le titre WRC3, Simone Tempestini occupait la deuxième place de la catégorie RC3 après l'ES7 à 35”0 de Martin Koci. Il précédait les deux jeunes français Yohan Rossel et Vincent Dubert (à 1’18”7 et 2’25”2 du leader provisoire), ce dernier en lutte avec Koci pour la deuxième place du JWRC.

Samedi matin, la deuxième étape comprenant deux boucles de deux spéciales puis encore deux autres secteurs chronos, le tout une nouvelle fois sans assistance et avec seulement un flexi-service de dix minutes en fin de journée, débutera à 9h18.  

Classement après ES8/22

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

1

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

VW Polo R WRC

RC1 1:44:31.2
2

 Ott Tänak

 Raigo Molder

Ford Fiesta RS WRC

RC1

37:3

37:3 

3

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai i20 WRC

RC1 

1:09:0

31.7

4

 Hayden Paddon

 John Kennard

Hyundai i20 WRC

RC1 

1:12.8

3.8

5

 Kris Meeke

 Paul Nagle

Citroën DS3 WRC

RC1 

1:14.8

2.0 

6

 Dani Sordo

 Marc Marti

Hyundai i20 WRC

RC1

2:07.2 

52.4

7

 Mads Østberg

 Ola Fløene

Ford Fiesta RS WRC

RC1

2:37.3

30.1

8

 Jari-Matti Latvala

 Miika Anttila

VW Polo R WRC

RC1

3:43.6

48.0 

9

 Stéphane Lefebvre

 Gilles de Turckheim

Citroën DS3 WRC

RC1

4:31.6

48.0
10

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Skoda Fabia R5

RC2

4:55.0

23.4 

Classement complet à venir ici

Article suivant
ES6 & 7 - Latvala perd beaucoup de temps

Article précédent

ES6 & 7 - Latvala perd beaucoup de temps

Article suivant

ES9 à 11 - Ogier en gestionnaire, Neuville en forme

ES9 à 11 - Ogier en gestionnaire, Neuville en forme
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Rapport d'étape