ES8 - Trois Volkswagen en tête, ça c'est fait!

Sébastien Ogier conserve la tête du Rallye de Pologne avant le deuxième passage dans la super spéciale de Mikolajki, qui clôturera cette grosse journée de vendredi à partir de 19h05. Mais le leader du Championnat compte seulement 1”9 d’avance sur son équipier Andreas Mikkelsen.

Globalement, ce fut une bonne journée,” a déclaré Ogier à l’arrivée de la dernière “vraie” spéciale du jour. “Les autres attaquent fort derrière – surtout dans la dernière spéciale où mes pneus étaient à la corde, mais je suis content.”

Derrière Mikkelsen, Jarri-Matti Latvala, meilleur temps de l’ES8, occupe désormais la 3e place pour composer un podium 100 % Volkswagen qui sera sans doute difficile à déloger.

Ancien leader avant de céder face aux trois Polo R WRC dans les trois dernières spéciales de l’après-midi, Ott Tänak est relégué à 13”3 d’Ogier. Il devance Hayden Paddon, 5e à 35”4 et encore une fois premier des pilotes Hyundai, qui a profité d’un choix de pneus conservateurs (quatre durs) dans la longue ES7.

Robert Kubica est un beau 6e sur ses terres devant un quatuor composé des Hyundai de Thierry Neuville et Dani Sordo et des Citroën de Kris Meeke et Mads Østberg.

Elfyn Evans, qui s’est effondré avec ses quatre pneus tendres tout comme son équipier Tänak et Kris Meeke chez Citroën, est 11e devant le leader de la catégorie WRC2 : Esapekka Lappi, auteur d’un parcours exemplaire sur sa Skoda Fabia.

L’autre Skoda officielle de Pontus Tidemand a pris la 2e place de cette catégorie devant Karl Kruuda. Côté français, Julien Maurin est 7e mais Stéphane Lefebvre a finalement abandonné après l’ES7.

 

Le Britannique Osian Pryce occupe la tête du WRC3 avec huit secondes d’avance sur Quentin Gilbert, qui vise un troisième succès de catégorie cette année.

 

Le film des spéciales

ES8 Goldap 2 (14,75 km)

Premier scratch du rallye pour Latvala, qui s’étonne que ses pneus soient encore dans un état correct.

Le 2e chrono d’Østberg est une surprise pour le Norvégien lui-même. “Le feeling dans la voiture est très similaire à ce qu’il était avant, mais le résultat est meilleur,” dit-il. “Je ne peux expliquer pourquoi.”

Ogier, qui termine avec un léger dégât à l’avant (“Ah bon ? Je ne me suis aperçu de rien...”) et Mikkelsen ne sont séparés que de deux dixièmes dans cette spéciale et Robert Kubica les suit en 5e position. Ott Tänak, qui perd sa 3e place au général, ne pointe qu’au 9e rang de la spéciale derrière les trois Hyundai de Paddon, Sordo et Neuville.

A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye de Pologne
Type d'article Résumé de spéciale