WRC
22 janv.
-
26 janv.
Événement terminé
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
C
Rallye du Portugal
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
62 jours
C
Rally d'Italie
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
76 jours
C
Rallye du Kenya
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
118 jours
C
Rallye de Finlande
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
139 jours
C
Rallye de Nouvelle-Zélande
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
167 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
188 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
209 jours
C
Rallye de Grande-Bretagne
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
223 jours
19 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
244 jours

Evans a changé d'approche et en tire des résultats chez Toyota

partages
commentaires
Evans a changé d'approche et en tire des résultats chez Toyota
Par :
4 mars 2020 à 14:30

Elfyn Evans a surpris en ce début de saison 2020 du WRC avec un podium et une victoire, alors qu'il fait ses débuts chez Toyota. Le Gallois explique qu'il récolte les fruits de son changement d'approche opéré l'an dernier.

Arrivé chez Toyota cet hiver en même temps que Sébastien Ogier et Kalle Rovanperä, le constructeur japonais ayant renouvelé entièrement son line-up, Elfyn Evans semblait prêt à endosser parfaitement le rôle de soutien au Français, avec qui il avait déjà fait équipe chez M-Sport. Mais le pilote gallois a finalement dépassé les attentes en terminant troisième lors du Rallye Monte-Carlo en janvier, non sans avoir lutté pour la victoire durant toute l'épreuve, et en remportant le Rallye de Suède en février. Il décrit les changements effectués sur son approche mais tient à tempérer l'enthousiasme autour de son début de saison.

"Je suis à un point où je sais exactement ce dont j'ai besoin de la part d'une voiture, et je n'ai pas peur de chercher cette voiture", explique le leader du championnat. "Il y a trois ans, avec Seb, je pensais 'Seb veut cela, il est Champion du monde donc ça ne peut pas être mauvais'... mais en réalité il fallait que je comprenne que je n'étais pas là pour copier Seb, je suis là pour travailler de mon côté."

"Ce n'est pas quelque chose de nouveau. J'avais fait un travail [comme celui-là] l'an dernier. Je pense que ce changement a débuté l'an dernier avant la Suède. J'étais premier du test et je savais que la voiture [avait déçu] l'année précédente. Je savais qu'il fallait changer quelque chose. L'équipe avait de bonnes idées, j'avais des idées et nous les avons combinées. Nous sommes arrivés là-bas et nous étions rapides."

Lire aussi :

"Nous avons fait beaucoup de changements. J'avais le soutien de l'équipe, j'avais du temps lors des essais. Cela m'a donné confiance pour comprendre ce qui fonctionne pour moi, et ce que je veux. C'est arrivé après le Chili et l'Argentine, il y avait des éléments de la voiture avec lesquels j'avais des difficultés. J'avais une idée, je l'ai essayée, j'ai préféré [le résultat obtenu], je l'ai choisi et ça a fonctionné."

Il admet qu'il a progressé durant son année 2019 chez son ancien employeur, bien que celle-ci ait été difficile sur le plan sportif : "Ça a posé les fondations, j'avais déjà pris un virage avec M-Sport, mais dans le même temps, ce sont encore mes débuts ici, et je ne veux pas trop parler. Ce que nous avons eu jusqu'ici, ce sont deux rallyes particuliers, mais cela donne un peu de croyance en soi, et dans le fait qu l'on peut suivre sa propre direction."

Il s'est rapidement senti à l'aise avec la Toyota Yaris WRC, bien qu'il ne l'ait pas encore totalement adaptée à son pilotage : "La voiture donne un bon retour, mais j'ai pris mon propre chemin avec plusieurs choses. Il est évident que la voiture est déjà rapide et très facile à piloter, et ils ont tous les bons réglages dont vous avez besoin, mais il faut encore que je la personnalise."

Evans a été recruté chez M-Sport en 2018 après le départ d'Ott Tänak vers Toyota, et il a roulé aux côtés d'Ogier pendant une saison, avant le départ du sextuple Champion du monde pour Citroën. Lorsqu'il a été rejoint par Teemu Suninen dans l'équipe britannique, il n'a pas hésité à prendre les devants au sein du team, ce qui avait impressionné le directeur Richard Millener. Ce dernier n'est absolument pas surpris du début de saison d'Evans avec Toyota.

"Nous l'avons vu venir", juge Millener au sujet des progrès du pilote. "Nous l'avons vu quand il a pris [le leadership] de l'équipe après que Seb est parti à la fin 2018. Elfyn a fait de beaux coups d'éclat avec nous l'an dernier. Nous savons qu'il aurait pu et aurait dû gagner en Corse, mais il y a eu d'autres grosses performances au fil de la saison. Il est à un autre niveau maintenant. Il sait qu'il est rapide, il a gagné pratiquement toutes les spéciales en Suède."

Lire aussi :

"Nous ne savions pas vraiment si nous avions le budget pour le garder, il a désormais un contrat de deux ans et son avenir est assuré. Quand vous avez un contrat d'un an, il est parfois difficile de s'installer [dans une équipe], mais il est allé chez Toyota et il sait qu'ils le veulent. Son état d'esprit est de se dire 'ils m'ont volé à M-Sport, donc ils me veulent vraiment. J'ai un Champion du monde dans mon équipe, je dois faire mes preuves'. Et il y est allé et s'est adapté. Il a gagné quelques spéciales au Monte-Carlo et a été de plus en plus rapide en Suède."

Evans a terminé tous les rallyes dont il a vu l'arrivée dans le top 6 depuis la fin 2018, et Millener en fait clairement un favori pour le titre mondial : "Il a une véritable chance pour le championnat, car il est très régulier. C'est la grand qualité d'Elfyn, il ne fait pas d'erreurs, presque jamais. Au Monte-Carlo, l'an dernier, il y en a eu une importante dans les arbres, mais avant ça, je ne me rappelle d'aucune. OK, il a glissé hors de la route ici et là, mais rien de vraiment sérieux."

Article suivant
15 épreuves reportées ou annulées dans l'Histoire

Article précédent

15 épreuves reportées ou annulées dans l'Histoire

Article suivant

La FIA a mis en place une cellule de crise face au coronavirus

La FIA a mis en place une cellule de crise face au coronavirus
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Elfyn Evans
Équipes Toyota Gazoo Racing
Auteur Emmanuel Touzot