Evans sort de l'ombre - "Quelle super semaine pour le sport gallois!"

partages
Evans sort de l'ombre -
Par : Jean-Philippe Vennin
7 oct. 2015 à 09:45

Après un Rallye d'Australie catastrophique, et alors qu'il découvrait le Tour de Corse, le jeune pilote M-Sport y a signé – dans des conditions dantesques – son meilleur résultat à ce jour.

Elfyn Evans, M-Sport
Elfyn Evans et Daniel Barrit, M-Sport Ford Fiesta WRC
Podium: les vainqueurs Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila, Volkswagen Motorsport, les 2e Elfyn Evans et Daniel Barrit, M-Sport, les 3e Andreas Mikkelsen et Ola Floene, Volkswagen Motorsport
Elfyn Evans et Daniel Barrit, M-Sport Ford Fiesta WRC
Les 2e Elfyn Evans et Daniel Barrit, M-Sport Ford Fiesta WRC
Elfyn Evans et Daniel Barrit, M-Sport Ford Fiesta WRC
Malcolm Wilson, M-Sport
Elfyn Evans et Daniel Barrit, M-Sport Ford Fiesta WRC
Malcolm Wilson, M-Sport
Elfyn Evans et Daniel Barrit, M-Sport Ford Fiesta WRC
Elfyn Evans et Daniel Barrit, M-Sport Ford Fiesta WRC
Elfyn Evans et Daniel Barrit, M-Sport Ford Fiesta WRC

Je crois qu'on peut dire que c'est une super semaine pour le sport gallois!” a lancé Elfyn Evans, 2e du Tour de Corse, dimanche après l'arrivée en faisant référence aux bons résultats de ses compatriotes en Coupe du Monde de rugby. “Que notre équipe nationale se comporte si bien, puis mon résultat ici, tout ça est une superbe réussite et j'espère vraiment qu'on est fier de moi là-bas.”

Fiers, lui et son copilote Daniel Barritt ont de quoi l'être. Alors qu'ils n'avaient jamais posé les roues en Corse – et sans parler des terribles conditions météo –, ils ont réalisé une performance de premier choix en menant largement au terme de la première étape avec 18”7 d'avance sur un encore plus surprenant Kevin Abbring (Hyundai) et 22”9 sur Latvala – avant de ne céder que face aux attaques du Finlandais le samedi.

Venant ici pour la première fois et découvrant combien les conditions allaient être difficiles, jamais je n'aurais imaginé que nous nous retrouverions en tête avec une telle avance,” a convenu Evans. “Un grand merci à nos ouvreurs qui ont fait un boulot fantastique tout le week-end.”

Entamant la dernière étape avec seulement deux secondes de retard sur Latvala, Evans est le seul à être parti avec trois pneus tendres et trois durs dimanche matin afin de ne pas être piégé par les conditions météo incertaines, quand la plupart de ses rivaux faisaient un choix plus tranché.

S'il n' a pu que laisser la Volkswagen s'échapper dans les deux premières spéciales de la matinée, il a conservé sa 2e place finale face à l'autre Polo d'Andreas Mikkelsen au prix d'un superbe effort dans la Power Stage, conservant 3”2 d'avance alors que la partie avait semblé un temps mal engagée.

Inutile de dire que ce résultat nous comble,” a poursuivi celui qui est peut-être le vrai héros du week-end corse. “C'est une grande surprise, c'est le moins que l'on puisse dire, et je suis heureux que nous ayons pu apporter un tel résultat à l'équipe car elle le mérite vraiment. Nous avons beaucoup travaillé depuis l'Allemagne et c'est génial de voir que ça a payé.”

Dire qu'Elvyn et l'équipe méritent ce résultat est en dessous de la vérité.

Malcolm Wilson, patron de M-Sport

Dire qu'Elvyn et l'équipe méritent ce résultat est en dessous de la vérité. Après la déception de l'Australie, tout le monde s'est relevé les manches et a travaillé extrêmement dur,” a confirmé le patron de l'équipe M-Sport, Malcolm Wilson. “C'est vraiment fantastique de voir que ce travail a donné un résultat aussi impressionnant – qui nous ramène dans la lutte pour la 2e place au Championnat des constructeurs.”

L'ancienne équipe officielle Ford est en effet revenue à 13 points de Hyundai et 14 de Citroën à deux manches de la fin de saison. Monter sur le podium ne sera pas aisé, mais la saison est d'ores et déjà une réussite pour une structure devenue indépendante et tout peut arriver lors des derniers rallyes notamment au... Pays de Galles.

Nous avons eu droit à une démonstration absolument ahurissante d'Elfyn ce week-end,” a insisté Wilson. “Il a assuré non seulement son meilleur résultat à ce jour, mais aussi son second podium [après l'Argentine] et le meilleur résultat de l'équipe cette année.”

À bientôt 27 ans (il les aura le 28 décembre prochain), Evans a en effet signé son premier résultat vraiment probant en WRC, trois semaines après un Rallye d'Australie tellement catastrophique que son équipe avait jugé bon de préciser qu'elle ne le remplacerait pas avant la fin de l'année...

Prochain article WRC
Quentin Gilbert - L'autre Champion du Monde français de 2015

Article précédent

Quentin Gilbert - L'autre Champion du Monde français de 2015

Article suivant

Vidéos - Revivez le Tour de Corse 2015 en images!

Vidéos - Revivez le Tour de Corse 2015 en images!

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de France
Pilotes Elfyn Evans
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités