La FIA change les règles sur l'ordre de départ en WRC

À l’occasion du Conseil Mondial de la FIA, ce mercredi 30 novembre, la Fédération a légiféré sur l’ordre de départ en WRC, un sujet épineux depuis 2015, année de son adoption.

Verra-ton de nouveau les leaders du championnat du monde des rallyes râler, comme il était de coutume, sur l’ordre de passage lors des rallyes sur terre ? Elles sont nombreuses, les fois où Sébastien Ogier pestait contre le règlement, qui faisait que le leader du championnat devait balayer les deux premiers jours. Une bonne solution pour limiter les écarts et entretenir le suspense, moins pour mettre en valeur la performance sportive.

Face à l’épineux débat, la Fédération Internationale de l’Automobile a finalement tranché. L’an prochain, certes, le premier jour, ce sera au leader du championnat d’ouvrir la route, comme c’est actuellement le cas. C’est le deuxième et le troisième jour que le changement intervient.

Ainsi, les pilotes catégorisés P1 (Priority 1, les pilotes de WRC en clair), partiront dans l’ordre inverse du classement de la journée précédente. Ensuite, l’ordre des départs reprendra celui du classement général. Il s'agit d'un retour au règlement qui était en vigueur jusqu'à la fin de la saison 2014.

Pour la première manche du championnat, l’ordre des départs sera calqué sur celui du classement final du championnat du monde 2016. Ainsi, pour la première étape du Rallye Monte-Carlo, Sébastien Ogier ouvrira la route, juste devant Thierry Neuville et Andreas Mikkelsen.

Une volonté de la part de la FIA de remettre en avant la performance pure sur les rallyes, et plus seulement la stratégie. Rendez-vous donc au Rallye du Mexique, du 10 au 12 mars 2017, première manche sur terre et premier juge de paix de cette nouvelle réglementation. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Type d'article Actualités