Un ajustement dans l'ordre de départ en 2019

partages
commentaires
Un ajustement dans l'ordre de départ en 2019
Par :
7 juin 2018 à 19:00

Suite à la réunion du Conseil Mondial de la FIA, un léger changement, qui entrera en vigueur la saison prochaine, a été confirmé ce jeudi concernant l'ordre de départ dans les spéciales du WRC.

Mads Øsberg, Torstein Eriksen, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Mads Øsberg, Torstein Eriksen, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Teemu Suninen, Mikko Markkula, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Cet ordre de départ et les conséquences inhérentes, lors des rallyes sur terre, au fait d'ouvrir la route, notamment le premier jour pour le leader du championnat, est de longue date un des principaux sujets de discussion en Championnat du monde des Rallyes. Et encore le même leader du championnat devait-il, dans un passé récent, s'élancer le premier pour les deux premières étapes.

Cela, jusqu'à ce que Sébastien Ogier, concerné la plupart du temps en raison d'une domination quasiment sans partage avec Volkswagen, obtienne gain de cause en ayant bien fait part de son ras-le-bol de balayer deux jours durant la route pour les autres – menaçant même de quitter le WRC si statu quo il y avait.

Cette modification du règlement n'avait en revanche pas fait les affaires des concurrents eux-mêmes appelés à rouler en tête par la suite, à chaque fois selon l'ordre inverse du classement de la veille.

Un autre changement récent mais moins compréhensible avait été de faire repartir les concurrents de retour en Rally2 pour la deuxième et/ou la troisième étape, après avoir abandonné la veille, non plus devant – ce qui avait pour effet logique de contribuer à nettoyer la route – mais derrière les World Rally Cars officielles ou semi-officielles encore en course. Mais cela sera bientôt corrigé.

En effet, à compter de 2019 et "pour une question d'équité", selon les termes du compte-rendu de la réunion du Conseil Mondial, ces mêmes équipages repartant en Rally2, avec de lourdes pénalités, partiront les premiers le samedi et le dimanche.

Ce système n'est peut-être pas la panacée, mais au moins devrait-il contribuer à atténuer – avec, en général, les passages d'une à trois voitures – la difficulté d'ouvrir la route pour les équipages visant peut-être toujours un bon résultat.  

Article suivant
ES1 - Ogier premier leader en Italie

Article précédent

ES1 - Ogier premier leader en Italie

Article suivant

ES2 à 5 - Mikkelsen et Neuville installent Hyundai en tête

ES2 à 5 - Mikkelsen et Neuville installent Hyundai en tête
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Italie
Auteur Jean-Philippe Vennin
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu