Fourmaux veut assurer sur le "rallye le plus proche" de chez lui

Natif de Seclin, à quelques dizaines de kilomètres seulement de la ville d'Ypres, autour de laquelle va se déployer la neuvième manche de la saison WRC, Adrien Fourmaux espère tirer son épingle du jeu et faire oublier un dernier rallye compliqué.

Fourmaux veut assurer sur le "rallye le plus proche" de chez lui
Charger le lecteur audio

La neuvième manche du championnat a beau se dérouler en Belgique, Adrien Fourmaux aura sans doute l'impression d'évoluer à domicile ce week-end à l'occasion du Rallye d'Ypres. La ville donnant son nom à l'épreuve n'est en effet située qu'à une quarantaine de kilomètres de Seclin, ville natale du Français. Autant dire que les fans de ce dernier n'auront pas un grand chemin à parcourir pour venir soutenir leur pilote !

Le Nordiste en aura bien besoin, lui qui a connu une dernière épreuve difficile en Finlande, victime d'une première étape cauchemardesque marquée dans un premier temps par un arbre de direction endommagé puis par une perte de direction assistée. Avec près d'une vingtaine de minutes envolées dès le vendredi, le tricolore ne pouvait plus prétendre au moindre résultat d'envergure par la suite.

S'il assure attendre avec impatience d'en découdre en Belgique, Fourmaux garde par ailleurs sans doute dans un coin de sa tête le gros accident qui l'avait mis hors course l'an dernier, dès la troisième spéciale. Peu rancunier, il espère ainsi faire mieux ce week-end. "Je suis content d'être de retour à Ypres et de retrouver l'asphalte sur ce qui constitue un rallye très technique", déclare le seul représentant français ce week-end en WRC, son coéquipier Pierre-Louis Loubet ne faisant son retour à la compétition que lors de la prochaine manche, au Rallye de l'Acropole.

Fourmaux avait dû abandonner suite à un gros accident l'an dernier en Belgique.

Fourmaux avait dû abandonner suite à un gros accident l'an dernier en Belgique.

Fourmaux veut prendre du plaisir

S'il sera difficile pour Fourmaux de jouer les têtes d'affiche ce week-end, il lui sera néanmoins sans doute possible d'effectuer quelques coups d'éclat au volant de sa Puma Rally1, qui a montré de belles dispositions plus tôt dans la saison sur l'asphalte, avec notamment la victoire de Sébastien Loeb sur le Rallye Monte-Carlo.

Après un scratch obtenu au Safari Rally (il est vrai au terme d'une spéciale écourtée) suivi d'un autre en Estonie, le Français serait ainsi bien inspiré de réaliser quelques percées aux avant-postes si l'occasion se présente ce week-end, porté par un public au soutien indéfectible. "C'est le rallye le plus proche de chez moi de toute la saison, à moins d'une heure de la maison, donc j'espère voir beaucoup de fans pour vraiment apprécier ce moment", reprend-il. "Mon objectif ce week-end sera surtout de retrouver un peu de confiance sur l'asphalte et de terminer le rallye à une position correcte."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Breen optimiste : La Puma a été rapide sur l'asphalte "dès le début"
Article précédent

Breen optimiste : La Puma a été rapide sur l'asphalte "dès le début"

Article suivant

Rovanperä part en tonneaux et abandonne !

Rovanperä part en tonneaux et abandonne !