WRC Rallye de Pologne

Hyundai peut sauver "une petite fraction" de son projet 2025

Le constructeur sud-coréen a besoin de comprendre l'orientation future du WRC avant de s'engager à long terme dans le championnat.

Hyundai i20 N Rally1

Hyundai peut sauver "une petite fraction" de son projet de voiture Championnat du monde des rallyes 2025, mais n'est pas encore en mesure de confirmer son avenir à long terme dans le WRC. L'avenir de la marque sud-coréenne dans la discipline était incertain suite à l'annonce de la FIA en février de diverses propositions, dont des changements techniques pour les Rallyes 1 et 2 dès l'an prochain.

Les constructeurs actuellement impliqués en WRC s'étaient alors fortement opposés à cette proposition, Hyundai se montrant le plus virulent, l'incertitude liée à la règlementation future du WRC l'ayant amené à annuler ses projets de développement d'une toute nouvelle i20 N Rally1 pour 2025.

Au début du mois de juin cependant, lors du dernier Conseil Mondial du Sport Automobile, la FIA a annoncé un revirement sur sa proposition, confirmant que la réglementation technique actuelle resterait en place jusqu'à la fin de l'année 2026. Une décision qui a fait suite à la lettre adressée par les constructeurs à la FIA en avril, dans laquelle ces derniers demandaient la stabilité des règlements pour 2025 et 2026.

Cyril Abiteboul, le directeur de l'équipe Hyundai, a confirmé que cette nouvelle signifiait que certains des plans de l'équipe pour son projet de i20 N Rally1 2025 pouvaient être conservés. Selon les informations de Motorsport.com, le constructeur a reçu l'autorisation de la FIA d'avancer des jokers d'homologation pour y parvenir.

Abiteboul a également confirmé que des discussions contractuelles ont été entamées avec Thierry Neuville, qui se trouve dans la dernière année de son contrat actuel. Neuville a récemment déclaré qu'il attendait l'approbation du plan d'homologation des jokers avant d'entamer des discussions pour la prolongation de son bail.

Cyril Abiteboul et Thierry Neuville.

Cyril Abiteboul et Thierry Neuville.

Photo de: Austral / Hyundai Motorsport

"Nous avons été assez clairs depuis le premier jour sur les conditions nécessaires pour être en Rallye l'année prochaine, et maintenant que les conditions sont réunies, nous pouvons mettre en œuvre le plan", a déclaré Abiteboul à Motorsport.com. "Le plan concerne la voiture, l'équipe et les pilotes. Si l'on veut se battre pour le championnat, il faut la meilleure voiture, les meilleurs pilotes, et la meilleure équipe."

"Il y a un certain nombre de choses, de contrats individuels et de projets qui sont en train d'être mis en œuvre maintenant que nous avons une vision claire de l'avenir. Une partie [du projet de voiture 2025], une petite fraction [peut être sauvée]. C'était la ligne que nous avions tracée qui allait nous donner l'opportunité dont nous avions besoin pour nous engager [pour l'année prochaine]."

En ce qui concerne l'avenir à long terme de Hyundai en WRC, Abiteboul déclare que le constructeur automobile doit comprendre l'orientation future du WRC au-delà de 2026 d'effectuer une analyse de rentabilité. Une toute nouvelle réglementation sera mise en œuvre à partir de 2027, et devrait être annoncée en décembre.

"Pour 2027, les choses seront certainement différentes. Nous devons comprendre où va la discipline d'un point de vue technologique", a continué Abiteboul. "Nous devons comprendre où elle va du point de vue de la promotion. Il y a eu quelques annonces et je ne dis pas que cela ne va pas dans la bonne direction, mais il faut aller beaucoup plus loin du côté de la promotion."

"Nous devons également comprendre où va notre propre monde interne. La voiture que nous utilisons, la i20 [dans sa version pour la route], sera totalement arrêtée d'ici là. Nous devons comprendre quel sera le successeur de la i20, et sa compatibilité avec la direction que prendra le WRC. Il y a beaucoup de planètes à aligner pour voir s'il y a un business plan qui a du sens pour tout le monde."

"Il y aura une annonce sur nos plans pour l'avenir et je ne suis pas en mesure de le faire maintenant car cela concerne un certain nombre de personnes à l'usine et au siège, et nous le ferons en temps voulu", a-t-il ajouté, lorsqu'on lui a demandé si l'annonce de la FIA avait cimenté les plans de l'équipe jusqu'à la fin de l'année 2026. "Évidemment, je ne nierai pas qu'après avoir poussé le WRC dans cette direction, il serait étrange que nous ne maintenions pas notre engagement dans ce sport. Il y aura un temps pour tout, mais nous ne sommes pas en mesure de mettre pleinement en œuvre notre plan [pour l'avenir]."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le WRC lance un programme de détection pour une pilote féminine
Article suivant Le WRC confiant pour conserver les constructeurs déjà engagés

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France