Réactions
WRC Rallye de l'Acropole

Katsuta, ou la fable du lièvre et de la tortue revisitée

Malgré un Rallye de l'Acropole particulièrement sélectif, Takamoto Katsuta a une nouvelle fois vu l'arrivée en Grèce. Très prudent sur une épreuve qu'il ne connaissait pas, le Nippon a profité des abandons de ses adversaires pour obtenir un nouveau résultat correct.

Takamoto Katsuta, Aaron Johnston, Toyota Gazoo Racing WRT NG Toyota GR Yaris Rally1

Le Rallye de l'Acropole aura beau avoir constitué une véritable épreuve d'attrition le week-end dernier, Takamoto Katsuta reste encore et toujours le seul pilote à ne pas avoir subi le moindre abandon cette saison. Cela fait même 11 manches à présent, si on intègre le Rallye de Monza disputé en clôture du championnat l'an dernier, que le pilote japonais a vu l'arrivée sans réelle encombre.

Une régularité exemplaire qui lui permet de consolider toujours un peu plus sa cinquième place au championnat, à 16 points seulement d'un Elfyn Evans qui a pour sa part dû renoncer en Grèce suite à la défaillance de son turbo. Katsuta n'est ainsi plus sorti du top 6 depuis la première manche de la saison, lorsqu'il avait terminé huitième du Rallye Monte-Carlo.

Conscient de ses lacunes sur une épreuve à laquelle il participait pour la toute première fois, le pilote Toyota a préféré redoubler de vigilance lors de la première étape pour éviter les écueils, pointant ainsi à la dixième place au soir de la première étape. Avec les inconvénients que cela implique, à savoir s'élancer parmi les premiers le lendemain, et essuyer ainsi les plâtres pour la concurrence sur des routes grecques particulièrement piégeuses.

"Cela a été un week-end très difficile, où il a surtout été question d'apprendre", explique posément le Nippon. "C'était ma première fois sur ce rallye, c'était donc tout nouveau pour moi. J'ai un peu galéré le vendredi matin, en particulier avec mes notes, mais j'ai essayé de progresser étape par étape et dans l'après-midi nous avons déjà pu afficher un meilleur rythme dans certaines sections. Samedi a en revanche été difficile : nous avons essayé pas mal de choses au niveau des réglages, mais nous sommes malgré tout restés loin d'où nous voulions être."

Une fois n'est pas coutume, c'est Katsuta qui a été le mieux classé en Grèce dans le camp Toyota.

Une fois n'est pas coutume, c'est Katsuta qui a été le mieux classé en Grèce dans le camp Toyota.

Prudence, mère de sûreté

En dépit d'un rythme clairement en-deçà de celui de ses adversaires, Katsuta a donc su profiter des multiples abandons devant lui pour progresser dans la hiérarchie jusqu'à remonter en septième position dès le samedi soir, avant de gagner encore une place le lendemain du fait du retrait d'Evans.

"Lors de la dernière journée nous avons de nouveau procédé à quelques changements et j'ai enfin pu avoir de meilleures sensations, ce qui est en soi positif", poursuit celui qui fait montre d'une terrible efficacité malgré sa grande discrétion. "J'ai ainsi pu ramener la voiture à la maison. Ce week-end, nous avons rapidement dû accepter notre situation, donc je me suis surtout concentré à prendre de l'expérience sur ce type de spéciales et sur ce que je dois améliorer à l'avenir."

Un caractère besogneux qui n'est pas sans séduire le patron de l'équipe Toyota, Jari-Matti Latvala, qui n'est pas insensible au gros travail fourni par son poulain dans des circonstances pourtant peu favorables. "Cela a été un week-end difficile pour Taka, mais il a tout de même réussi à poursuivre son record du pilote le plus régulier de la saison", a rappelé l'ancien pilote WRC, impressionné par le sens des responsabilités de Katsuta.

"C'était la première fois qu'il courait en Grèce, et ces conditions étaient une nouvelle expérience pour lui. Mais malgré notre manque de performance en tant qu'équipe ce week-end, il a tout de même été capable, comme souvent cette saison, de tenir compte de la vue d'ensemble et de rester constant. Ainsi, lorsque les sensations n'étaient pas là, il n'a pas cherché à aller au-delà des limites. C'est de cette façon qu'il a tant appris cette année, et je ne peux qu'être satisfait de la façon dont il a progressé."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Lappi et Evans, de la possibilité d'un podium à l'abandon
Article suivant Natalie Robyn devient la première directrice générale de la FIA

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France