La décevante saison 2016 de Latvala n'inquiète pas Mäkinen

N'ayant pu s'assurer les services de Sébastien Ogier, qui a rejoint M-Sport pour la saison prochaine, le patron de l'équipe Toyota a aussitôt engagé le Finlandais, qui a pourtant connu une saison 2016 assez compliquée.

Le bénéficiaire du refus d'Ogier est bien Jari-Matti Latvala, qui était lui aussi disponible suite au retrait tardif et inattendu de Volkswagen. Il a pris le volant de la Yaris en tests peu après que le Français a décliné l'offre de Tommi Mäkinen et son engagement est ensuite devenu un secret de polichinelle, finalement révélé en même temps que la voiture.

Mais si le Finlandais était clairement le second choix pour disputer la saison 2017 dans une des deux voitures engagées dès le Monte-Carlo et pour tout le championnat, aux côtés de Juho Hänninen, son nouveau patron n'est pas inquiet par sa dernière saison en demi-teinte, qui l'a vu ne terminer que sixième du championnat après avoir été vice-champion en 2014 et 2015.

Ce fut une mauvaise saison [pour Latvala], oui, mais ça m'est aussi arrivé [dans le passé], donc je le comprends très bien. Quand j'étais chez Subaru, j'ai commencé par une victoire [au Monte-Carlo 2002], puis j'ai réalisé que je n'aurais pas de réelle chance de titre”, a rappelé Mäkinen. “J'étais incapable de trouver la motivation et d'obtenir des résultats, et je comprends parfaitement ce qui lui est arrivé l'année dernière.”

De bons résultats en 2018

Mettant l'accent sur ce qu'il attend de sa nouvelle recrue en termes de développement, Mäkinen en a aussi profité pour fixer quelques objectifs - prudents - pour son équipe.

Jari-Matti est un pilote très expérimenté mais nous savons [aussi] qu'il est rapide. Il a une très bonne connaissance technique, donc nous espérons qu'il pourra nous aider à développer la Yaris dans les mois qui viennent. Je l'ai signé en espérant qu'il nous aiderait à développer la voiture.”

L'année prochaine nous préparera à nous battre pour le podium en 2018. Dans un peu plus de 12 mois, nous serons en mesure de rapporter quelques résultats importants.”

Une troisième Yaris pour Lappi

Mäkinen a également évoqué le cas d'Esapekka Lappi, auquel semblait destiné le second volant à plein temps dans son équipe avant l'arrivée sur le "marché" des anciens pilotes Volkswagen. S'il n'a été annoncé que comme pilote d'essais la semaine dernière, le jeune Finlandais devrait toutefois être présent en course dans le courant de la saison prochaine.

Nous prévoyons de beaucoup l'utiliser [Lappi] pour des tests la saison prochaine, mais quand la troisième voiture sera prête, nous le mettrons dedans”, a indiqué Mäkinen. “J'espère le voir courir aux côtés de Hänninen et Latvala à partir du Rallye du Portugal. Nous espérons avoir une troisième voiture de prête pour ce rallye.”

Nous pensons qu'il peut jouer un rôle important pour nous à l'avenir. Esapekka a remporté le titre WRC2 en 2016 et c'est un des pilotes les plus prometteurs pour l'avenir. Il est jeune et ne peut que devenir meilleur.”

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Jari-Matti Latvala
Type d'article Actualités