La FFSA détaille ses plans de formation des jeunes pilotes

La Fédération française du sport automobile a accepté de dévoiler les contours de la formation des jeunes pilotes, dont Éric Camilli est l’étendard en WRC.

La FFSA détaille ses plans de formation des jeunes pilotes
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Eric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Christophe Lollier

Éric Camilli foulera le week-end prochain les routes argentines à l’occasion du quatrième rallye de la saison. S’il n’a rallié l’arrivée qu’au Mexique, Malcolm Wilson, son directeur chez M-Sport, voit en son protégé un futur Champion du monde.

Le Niçois de 28 ans dispose déjà d’une jolie carte de visite. D’abord lauréat de l’opération Rallye Jeunes en 2012, il a ensuite obtenu de solides résultats en championnat de France des Rallyes. Quant à son ascension en WRC, Éric Camilli la doit en partie aux tractations menées par l’encadrement fédéral, dont le Français est un "pur produit", explique le directeur technique national de la FFSA Christophe Lollier à Motorsport.com.

Le coéquipier de Benjamin Veillas est l’exemple idoine lorsqu’il est question d’évoquer la stratégie fédérale en matière de formation des jeunes pilotes : "Nous veillons à mettre en place des outils de détection les plus pertinents possibles afin de détecter et d’accompagner les pilotes le plus tôt possible, de manière à mieux les former", explique la Fédération française du sport automobile (FFSA) par la voix de Christophe Lollier, dont l’une des missions est de mettre en œuvre la politique de haut niveau.

Celle-ci peut débuter dès le plus jeune âge. Christophe Lollier en détaille les contours : "En karting, un pilote peut être formé et conseillé dès l’âge de 6 ans à travers les Écoles Françaises de Karting. Les programmes de haut niveau de la Fédération sont néanmoins accessibles à partir de 10 ans, avec le Programme 10-15 puis l’Équipe de France. En circuit, les plus jeunes membres peuvent intégrer le giron fédéral avant même leur majorité. Quant au rallye, cela ne débute qu’à 18 ans puisque l’obtention du permis de conduire est nécessaire pour accéder à cette discipline."

Détecter, accompagner, former

La FFSA différencie donc, dans la mesure du possible, les trois disciplines du sport automobile. Les jeunes pilotes bénéficient toutefois d’un socle commun de formation jusqu’à leur 15 ans, au sein du Programme 10-15. Ensuite, les formateurs s’adaptent à leurs besoins, qu’il s’agisse de persévérer en karting, en circuit ou en rallye :"Détecter, accompagner et former sont les trois mots d’ordre, du karting à l’automobile, sachant que la filière karting nous permet de construire celle en circuit", conclut le DTN.

"Le parcours se résume à une certaine excellence dans les différents championnats fédéraux et formules de promotion nationales. Concrètement, il s’agit de faire la course en tête dans sa catégorie, imagine Christophe Lollier. Ce sont ces pilotes que nous suivons et que nous accompagnons selon leurs résultats." Et ce jusqu’aux équipes de France FFSA.

Intégrer l’une de ces entités signifie pour les pilotes une préparation physique, un suivi psychologique, des conseils techniques ainsi que les relations presse, les sites Internet et les réseaux sociaux habituellement réservés aux professionnels. Ce dont tout jeune pilote rêve de devenir en intégrant le giron fédéral.

partages
commentaires
Lefebvre - Un rallye que j'apprécie, un autre qui me tient à cœur

Article précédent

Lefebvre - Un rallye que j'apprécie, un autre qui me tient à cœur

Article suivant

Ogier et Ingrassia visent un premier succès en Argentine

Ogier et Ingrassia visent un premier succès en Argentine
Charger les commentaires