La régularité, le secret du succès de Prokop en Argentine

partages
La régularité, le secret du succès de Prokop en Argentine
Par : Willy Zinck
30 avr. 2015 à 14:05

Martin Prokop et Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC, Jipocar Czech National Team
Martin Prokop et Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC
Martin Prokop et Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC
Martin Prokop

Martin Prokop a poursuivi son excellent début de saison en décrochant la quatrième place du Rallye d'Argentine. Celui-ci égale ainsi son meilleur résultat dans la discipline. Le pilote Ford avait en effet déjà terminé à cette position lors du Rallye d'Argentine 2012, ainsi qu'en Allemagne en 2013.

Une nouvelle performance qui vient confirmer la montée en puissance du Tchèque, déjà neuvième au Monte Carl, puis huitième en Suède et sixième au Mexique. Pour parvenir à cet exploit, Prokop et son copilote ont pris le parti d'éviter les nombreux écueils qui barraient les routes des spéciales argentines.

Rapporter l'auto intacte à l'assistance, puis à l'arrivée, tel était donc le mantra du pilote privé : "On avait décidé avec Jan [Tomanek, son copilote] de ne prendre aucun risque sur cette épreuve", explique le pilote Tchèque, "C'est la stratégie que nous avions décidé d'adopter lorsque nous avons constaté l'état déplorable des spéciales lors des reconnaissances."

Nous avions décidé de ne prendre aucun risque quand nous avons vu l'état des spéciales lors des reconnaissances

Martin Prokop, pilote Ford

Les fortes intempéries qui se sont abattues en amont de l'épreuve avaient en effet décharné le parcours, rendant le terrain très cassant et facilitant la formation d'ornières. "J'ai bien conscience que ce n'a pas été une stratégie très spectaculaire, dans le sens où nous n'avons pas roulé à tombeau ouvert comme au Mexique. Mais le résultat est là, et c'est bien l'essentiel."

Un résultat qui permet à Prokop d'occuper la huitième place au classement des pilotes, avec 26 points. La régularité fut donc la clé de voute du succès du pilote Ford, qui a su profiter de l'hécatombe devant lui. Mais il n'avait pas réellement le choix, comme il le confirme, non sans une pointe d'humour : "Nous avions vendu notre Fiesta juste avant le départ de la course. Comme nous étions devenus des "locataires", il était dès lors inimaginable pour nous d'endommager la voiture, au risque de provoquer le courroux des nouveaux propriétaires !"

Prochain article WRC
Un coup d'arrêt pour Volkswagen et Ogier en Argentine

Article précédent

Un coup d'arrêt pour Volkswagen et Ogier en Argentine

Article suivant

Premier podium pour Evans pour la dernière course de la Fiesta

Premier podium pour Evans pour la dernière course de la Fiesta

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Pilotes Martin Prokop
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités