La Suède, un rallye "comme à la maison" pour Latvala

Le Finlandais de Volkswagen se retrouve déjà dans la quasi-obligation de gagner en Suède, et surtout de ne pas commettre une nouvelle erreur s'il veut conserver intactes ses chances de titre.

La Suède, un rallye "comme à la maison" pour Latvala
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Sébastien Ogier, Jari-Matti Latvala, Volkswagen Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport

Il y avait de quoi être dubitatif après le Monte-Carlo. Alors que Jari-Matti Latvala et son copilote Miikka Anttila y occupaient une solide 3e place qui aurait été synonyme d'excellent résultat sur un terrain qui n'est pas le plus favorable pour eux, une nouvelle sortie de route est venue - après une première erreur sans conséquence le jeudi soir - réduire à néant leurs chances de podium durant la troisième et avant-dernière étape du samedi.

On ne pas parle pas ici du comportement plus que "limite" de l'équipage, reparti comme si de rien n'était après avoir heurté - certes légèrement - un spectateur, mais de la sortie de route qui a précédé de quelques secondes ce fâcheux événement. Celle-ci est survenue alors que le retard de Latvala sur Sébastien Ogier et Kris Meeke, à la lutte en tête depuis le départ du rallye, et sa propre avance sur Andreas Mikkelsen et Thierry Neuville le plaçaient dans une situation tellement confortable qu'il n'avait de cesse de répéter à chaque point-stop n'avoir nul besoin d'attaquer...

Faut-il déjà en conclure que Latvala, décidément incorrigible, est retombé dans ses travers ? Que son début de saison est parti pour être aussi désastreux que celui de 2015 et risque de le contraindre plus tard à une course poursuite émaillée de quelques exploits pour revenir à la 2e ou la 3e place du championnat ? Il est bien entendu trop tôt pour le dire mais le Rallye de Suède (11-14 février) sera un test important qui apportera forcément un premier élément de réponse.

"Aucun doute, c'est plus dur de se rendre en Suède sans aucun point qu'après un bon résultat au Monte-Carlo, mais je ne peux rien y faire", déclare l'intéressé. "Le positif à tirer de la situation est que j'aurai une meilleure position de départ. [Cela] signifie qu'on a de meilleures conditions [de route] et qu'on ne doit pas prendre autant de risques. Je dois en tirer un avantage, afin de revenir dans la course au titre."

Pas assez de neige ?

Quel meilleur terrain de jeu, en effet, que la seule manche 100 % hivernale du calendrier pour se "refaire" ? "Le Rallye de Suède est comme un rallye à la maison pour moi. J'adore piloter sur la neige", confirme Latvala.

Sauf que la douceur de ces dernières semaines laisse présager une édition de la manche suédoise sans beaucoup de neige, au point qu'un risque d'annulation a plané sur l'épreuve - le but premier étant alors de préserver les chemins qui constituent le parcours. 

Avec un format réduit, les conditions n'auront sans doute pas de quoi perturber Latvala autrement qu'en lui enlevant le simple plaisir de piloter sur ce terrain enneigé trop rare dans la saison. Ce pilote est quasiment toujours en position de viser la victoire, quelles que soient les conditions. Neige ou pas neige, son objectif sera la victoire - mais il n'est pas le seul dans ce cas.

"Il est clair que j'ai, en Sébastien Ogier et Andreas Mikkelsen, deux équipiers qui ont non seulement démontré tous deux être capables de gagner en Suède, mais sont aussi particulièrement motivés", conclut Latvala. "Sans parler de l'opposition venue des autres équipes."

partages
commentaires
Meeke - "Encore beaucoup à apprendre sur ce terrain"

Article précédent

Meeke - "Encore beaucoup à apprendre sur ce terrain"

Article suivant

Mikkelsen - Je ne suis pas là pour finir 2e

Mikkelsen - Je ne suis pas là pour finir 2e
Charger les commentaires