Lappi, champion WRC2 - "Nous reviendrons, vous verrez sur quelle auto"

partages
commentaires
Lappi, champion WRC2 -
Par : Jean-Philippe Vennin
24 nov. 2016 à 16:00

Le jeune Finlandais et son copilote Janne Ferm ont conquis le titre WRC2 pratiquement sans combattre le week-end dernier, et espèrent désormais franchir un palier supplémentaire.

Esapekka Lappi, Janne Ferm, Skoda Motorsport, Skoda Fabia R5
Esapekka Lappi, Skoda Motorsport
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Skoda Motorsport Skoda Fabia R5
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Skoda Motorsport Skoda Fabia R5
Podium WRC2 : les vainqueurs Esapekka Lappi, Janne Ferm, Skoda Fabia R5
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Skoda Motorsport Skoda Fabia R5
Esapekka Lappi, Skoda Motorsport
Esapekka Lappi, Janne Frem, Skoda Motorsport, Skoda Fabia R5
Teemu Suninen, Mukko Markkula, Skoda Fabia R5
Elfyn Evans, Craig Parry, M-Sport Ford Fiesta R5

Après un début de saison difficile, Esapekka Lappi s'était imposé lors des trois derniers rallyes qu'il avait disputés avant l'Australie, en Finlande, en Allemagne et en Grande-Bretagne. Seul des prétendants au titre à ne pas avoir enregistré le maximum de sept résultats pris en compte sur l'ensemble de la saison en WRC2, il lui fallait absolument terminer parmi les deux premiers pour coiffer la couronne.

Le pilote officiel Skoda a remporté toutes les spéciales en Australie sauf une, concédée à Nicolas Fuchs, avec lequel il a partagé un autre temps scratch. Cette performance ne fut pas sa plus convaincante de l'année, mais là n'était pas la priorité.

Nous savions que le niveau de compétition n'était pas tip-top et nous devions donc nous motiver nous-mêmes d'une autre façon”, dit-il. “Je pilotais contre moi-même ou contre Lorenzo [Bertelli, sur une Fiesta RS WRC] - c'était une bonne référence. Je n'ai jamais levé. OK, dans la longue spéciale du dimanche, il y avait quelques portions cassantes où j'ai roulé lentement, mais autrement, j'ai maintenu ma vitesse. Ce n'était pas à fond, juste assez pour rester détendu.”

C'est sûr, je me sens soulagé et vraiment heureux, pour être honnête. Tout le monde dans notre équipe mérite ce titre, ils ont travaillé dur sur la R5 ces trois dernières années. Ils ont construit la meilleure voiture et le méritent vraiment .”

"Plus d'émotion au Pays de Galles"

Malgré la satisfaction du devoir accompli qu'il a forcément ressentie, Lappi concède que cette victoire n'a pas été la plus inoubliable de sa saison par rapport à celle de la Grande-Bretagne, notamment, et en particulier le moment où son coéquipier, Pontus Tidemand, a dépassé Teemu Suninen, son rival au championnat, pour la deuxième place - renforçant du coup ses propres chances de titre.

Disons que j'ai ressenti plus d'émotion quand j'ai gagné au Pays de Galles”, dit-il. “Ici, j'ai patienté tout le week-end et c'était ce que j'attendais [la victoire et le titre]. L'émotion n'était pas si grande.”

Première pour Skoda

Si Juho Hanninen et Craig Breen avaient déjà été titrés au volant d'une Skoda dans ce qui s'appelait alors le S-WRC réservé aux voitures de la catégorie S2000, Lappi est le premier pilote de la marque tchèque - par ailleurs couronnée chez les équipes - à coiffer la couronne depuis que ce championnat est devenu le WRC2 en 2013, passant sous la réglementation R5. Il succède en effet à Robert Kubica (champion en 2013) et Nasser Al-Attiyah (2014 et 2015) qui pilotaient tous deux une Ford Fiesta (à l'exception de deux rallyes sur une... Fabia pour le Qatari).

Avec Toyota en 2017 ?

L'avenir de Lappi semble maintenant devoir passer par le volant d'une World Rally Car. Mais alors qu'il semblait certain, il y a quelques semaines encore, d'être recruté pour 2017 par la nouvelle équipe Toyota de Tommi Mäkinen, qu'il connaît bien (son père, Lasse Lampi, était le pilote d'essais de Mitsubishi quand celui-ci collectionnait les titres avec cette équipe de 1996 à 1999), sa situation semble un peu plus floue depuis l'arrivée sur le marché des trois pilotes Volkswagen. Jari-Matti Latvala pourrait en effet rejoindre Hanninen, déjà confirmé, alors que l'équipe ne devrait pas être en mesure d'aligner plus de deux voitures de façon régulière la saison prochaine.

Nous serons là, c'est sûr”, affirme cependant Lappi. “Je ne peux vous en dire plus. Nous reviendrons, vous verrez avec quoi.”

WRC2 - Classement pilotes et copilotes

 Pilote / CopilotePtsManches
     
1

 Esapekka Lappi

132 - 15 - - - 2 15 25 25 - - 25 25
 2 

 Teemu Suninen

120  -  - 25  0 25  25 18   -   -  12   15 
3

 Elfyn Evans

120  25  25 - 12   0   -   18  15   -   25   - 
4

 Jan Kopecky

92 -  -   1   18   -   -  18   18  25  12 
5

 Pontus Tidemand

85  -  18   25   -   6   0   -  18  18 
 6 

 Nicolas Fuchz

 83  -   -   12   25  18 0 4  -   -  18 
7

 Hubert Ptaszek

57  0  18  18  0  -   0   -   -  -  15 
8

 Armin Kremer

55 18  10   -   -  12   0   -  15 
9

 Marius Aasen

51  -  4  -   -  15   6  0 8  -  10 
 10 

 Pierre-Louis Loubet

36  -   4   -   -   -   -   6  15   -   10 
11

 Quentin Gilbert

36 - - - - 0 8 8 0 10 10 - - -
12

 Yoann Bonato

33 10 - - - 6 - 0 2 0 15 - - -
13

 Ole Christian Veiby

26 - 8 - - - - - - - - 10 8 -
14

 Julien Maurin

22 0 - - - 0 10 0 - 0 12 0 - -
15

 Ghislain de Mevius

20 - - - - 8 - - - 12 - 0 0 0

WRC2 - Classement équipes

 Équipe Pts Manches
     
1  Skoda Motorsport 144 - 18  - 25  18  15  25 25  18 -  
 2   M-Sport WRT  131 25 25  15   8  18  15  - 25
3  Team ORECA 117 - - - - 6 25 25 18 - - 25 18 -
4  DMACK Trophy Team 93 - 12 - - 18 15 6 12 - - 15 15 
5  Peugeot Sport Slovakia 76 - - 18 25 - - - - 8 - 0 - 25 
Article suivant
Photos - Le film du 25e Rallye d'Australie

Article précédent

Photos - Le film du 25e Rallye d'Australie

Article suivant

La FIA change les règles sur l'ordre de départ en WRC

La FIA change les règles sur l'ordre de départ en WRC
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Réactions